Sarah Koppelkam

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Sarah Koppelkam
 

Comment discuter avec votre fille de son corps

Publication: 12/08/2013 11:28

La première étape d'une discussion avec votre fille à propos de son corps consiste à éviter d'aborder le sujet, sauf s'il s'agit de lui apprendre comment il fonctionne.

Ne dites rien si elle a perdu du poids et ne dites surtout rien si au contraire elle a pris du poids.

Si vous pensez que votre fille a un corps incroyable, évitez d'employer ces mots-là. Voici ce que vous pourriez lui dire à la place :

"Tu m'as l'air en excellente santé !" est une bonne façon d'exprimer ce sentiment.
Ou bien : "Tu as l'air d'être en très bonne forme."
"Tu m'as l'air très heureuse - tu es resplendissante de bonheur."

Mieux encore, félicitez-la sur quelque chose qui n'a rien à voir avec son corps.
Les commentaires sur le corps d'autres femmes sont à proscrire. N'en faites aucun, qu'il soit bon ou mauvais.

Apprenez-lui à accepter les autres et à s'accepter elle-même également.

Ne vous avisez pas de dire à votre fille à quel point vous détestez votre corps ou de lui parler de votre nouveau régime. En fait, vous devriez même éviter d'entamer un régime sous les yeux de votre fille. Achetez de la nourriture saine, cuisinez des plats sains, mais évitez les remarques telles que : "Je ne mange pas de glucides en ce moment". Votre fille ne devrait jamais penser que les glucides sont le mal incarné, car avoir honte de ce que l'on mange engendre souvent la honte de soi.

Encouragez votre fille à courir, car cela réduit le stress. Encouragez votre fille à escalader des montagnes, car rien n'est mieux pour explorer sa spiritualité que de se trouver au sommet de l'univers. Encouragez votre fille à faire du surf, de l'escalade ou du VTT, car se faire de petites frayeurs est parfois bénéfique.

Attisez la passion de votre fille pour le football, l'aviron ou le hockey, car les activités sportives feront d'elle un meilleur leader et une femme plus confiante. Expliquez-lui que quel que soit son âge elle aura toujours besoin d'être entourée d'une bonne équipe. Ne l'obligez jamais à participer à un sport dont elle a horreur.

Prouvez à votre fille que les femmes n'ont pas besoin des hommes pour déplacer leurs meubles.
Apprenez à votre fille comment cuisinier le chou frisé.

Apprenez à votre fille comment préparer un gâteau au chocolat avec six plaquettes de beurre.
Transmettez-lui la recette de Noël du gâteau matinal au café de votre propre mère . Transmettez-lui l'amour que vous éprouvez d'être à l'extérieur.

Peut-être que vous et votre fille avez toutes deux des cuisses larges ou des cages thoraciques étendues. Il est très facile de haïr ces parties du corps aux tailles inhabituelles. Eh bien n'en faites rien. Dites plutôt à votre fille qu'avec ses jambes elle sera capable de courir un marathon si elle le veut et que sa cage thoracique lui permet d'avoir de meilleurs poumons. Elle pourra crier, chanter et soulever le monde si tel était son désir.

Rappelez à votre fille que la meilleure chose qu'elle peut faire avec son corps est de s'en servir pour élever son esprit davantage.

Loading Slideshow...
  • 1. Cessez de vous comparer aux autres.

    Imiter une autre personne ou tenter de surpasser ses plus grandes qualités se traduira assurément par un échec. Le monde serait ennuyant si nous étions toutes semblables, n’est-ce pas? Alors soyez vous-même et priorisez votre croissance personnelle.

  • 2. Ne soyez pas avare de compliments envers vous-même.

    Vous êtes toujours la première à féliciter vos amies et collègues pour leurs succès? Alors pourquoi ne prendriez-vous pas cette bonne habitude avec vous-même? Allez devant le miroir et apprenez à vous dire « bravo ! » lorsqu’il le faut.

  • 3. Souriez.

    Ce simple geste vous permettra d’évacuer le stress. Le sourire fait appel à beaucoup moins de muscles qu’une mine renfrognée. De plus, il modifie l’approvisionnement en sang du cerveau et libère des endorphines qui contribueront à votre bonne humeur.

  • 4. Faites de l’exercice régulièrement.

    Brûlez des calories et raffermissez vos muscles quelques fois par semaine pendant au moins 30 minutes. Une meilleure forme physique vous donnera plus d’énergie, renforcera votre capacité à relever des défis et rehaussera votre confiance en vous.

  • 5. Sachez apprécier vos bons coups.

    Dans le même ordre d’idées, pardonnez vos erreurs et ne manquez pas de célébrer vos victoires. Notez vos petits et grands accomplissements dans un journal personnel. Ainsi, il sera facile de les revisiter pour y trouver des solutions lorsque vous vous sentirez déprimée.

  • 6. N’hésitez pas à demander de l’aide pour atteindre vos objectifs.

    Si vous avez décidé de perdre du poids, par exemple, inscrivez-vous à un groupe de soutien. Les autres membres vous aideront à rester motivée.

  • 7. Faites une liste de vos qualités

    Êtes-vous généreuse et attentionnée? Essayez de relever au moins dix traits de caractère positifs, puis consultez cette liste chaque fois que vous aurez le moral en baisse.

  • 8. Faites-vous plaisir chaque jour.

    Il y a toujours moyen de rendre une journée spéciale. Prenez le temps de regarder un épisode de votre série télé préférée, de marcher au parc ou de vous enfoncer dans un bain moussant. Si vous avez un peu d’argent, offrez-vous une récompense qui ne soit pas de la nourriture, comme une séance de manucure ou un bijou de fantaisie.

  • 9. Mangez mieux.

    Optez pour les aliments les plus sains. Prenez le temps de préparer des repas complets et nutritifs qui vous donneront toute l’énergie nécessaire pour accomplir vos tâches avec enthousiasme. Après tout, il n’y a rien de pire qu’une sensation de lourdeur et de ballonnement au bureau ou lors d’une sortie entre amies.

  • 10. Explorez vos passions.

    Que ce soit par l’entremise du bénévolat, d’un hobby ou d’un deuxième emploi à temps partiel, le fait de satisfaire votre curiosité et votre créativité vous donnera un plus grand sens d’appartenance à la communauté. Vous en tirerez un plus grand bonheur et une meilleure qualité de vie.


 

Suivre Sarah Koppelkam sur Twitter: www.twitter.com/skoppelkam

Suivre Le HuffPost Québec