LES BLOGUES

11 trucs de prof que les parents devraient adopter

Les bons enseignants peuvent faire des miracles.

07/09/2017 09:00 EDT | Actualisé 07/09/2017 09:38 EDT
Weekend Images Inc. via Getty Images
Chaque enseignant sait que les choses ne se déroulent pas toujours comme prévu.

L'enseignement et la parentalité peuvent sembler similaires sur au moins deux plans :

  • Les styles d'enseignement et les styles de parentalité affectent tous deux le développement social, scolaire et psychologique.
  • Les enseignants et les parents peuvent rendre la vie plus facile ou la détruire.
  • Les bons enseignants peuvent faire des miracles. Ils peuvent mettre leurs élèves en valeur et les encourager à donner le meilleur d'eux-mêmes.

1) Cessez de justifier le comportement de votre enfant

Protéger nos enfants est un réflexe naturel, mais lorsque nous justifions constamment leurs comportements, nous pouvons leur faire plus de torts que de bien.

Les preuves scientifiques suggèrent qu'exiger trop peu d'un enfant peut le condamner à une vie d'échec. En outre, un enfant a plus de chances de réussite lorsque ses parents ont des attentes élevées et raisonnables.

Ne perdez pas de vue que vous rendez service à votre enfant en étant exigeant. Être exigeant signifie avoir des attentes reliées avec les véritables capacités de vos enfants.

2) Avoir un plan B, voire C (savoir retourner à la case départ)

Chaque enseignant sait que les choses ne se déroulent pas toujours comme prévu. Un enseignant peut travailler de longues heures sur une leçon et être plutôt satisfait de son travail puis se trouver face à des étudiants complètement désintéressés. La même chose arrive lorsque vous êtes parents. Vous pouvez trouver une « idée géniale » pour amuser votre enfant et sa seule réponse sera « je m'ennuie ». La solution ? Autant que possible, réfléchir à un plan B. Essayer de faire les choses autrement. N'abandonnez pas.

3) N'oubliez pas votre « plan » de parentalité

C'est seulement lorsque vous devenez parent que le fameux conseil «vous verrez, vous saurez quoi faire» sonne souvent faux. Très souvent, les styles de parentalité s'approchent du « bricolage ».

Être parent comporte son lot de défis et de leçons difficiles: soit nous n'avons aucune idée de la façon dont nous devrions réagir, soit nous sommes occupés à «éteindre les feux».

Un bon enseignant utilise un plan sur lequel sont identifiées les vraies leçons qu'elle souhaite apprendre à ses élèves. Elle a des objectifs clairs. Sa façon d'enseigner reflète ses objectifs.

Il faut être conscient de ce qu'être parent signifie pour vous et être guidé par vos vraies valeurs.

Il ne faut jamais laisser des forces extérieures dicter votre « plan » de parentalité. Il faut être conscient de ce qu'être parent signifie pour vous et être guidé par vos vraies valeurs.

4) Développer un sens d'appartenance

Tout le monde recherche un sentiment d'appartenance.

Les enfants se comportent mieux lorsqu'ils sentent qu'ils comptent et que leurs points de vue et leurs sentiments sont importants. De nombreuses études suggèrent que des parents démocratiques ont des enfants avec de meilleurs résultats scolaires. De plus, ils risquent moins de se tourner vers des comportements destructeurs tels que l'abus de drogues.

Identifiez les points que vous n'êtes pas prêt à négocier puis soyez prêt à négocier sur le reste. Soyez attentif aux attentes de votre enfant. Les familles qui utilisent la communication pour régler les conflits créent de bonnes relations entre parents et enfants. Selon les résultats d'une étude, les enfants élevés dans les familles ayant adopté la négociation ont, dans l'ensemble, un meilleur comportement que ceux élevés dans les familles trop autoritaires ou trop laxistes. Pour développer un sens d'appartenance, il faut un respect mutuel.

5) Remplissez votre «boîte à outils de discipline efficace»

Il existe plusieurs façons efficaces pour discipliner un enfant. Tant qu'elles sont appliquées correctement, avec beaucoup d'amour et avec une intention précise, la plupart des stratégies de discipline peuvent fonctionner.

Rappelez-vous que discipliner n'est pas synonyme de punir.

Toutefois, il importe de souligner le fait qu'une approche qui fonctionne avec un enfant peut se révéler un échec cuisant avec un autre enfant. Il faut trouver ce qui marche pour chaque comportement et pour chacun de vos enfants. Rappelez-vous que discipliner n'est pas synonyme de punir.

Plusieurs études ont démontré qu'élever des enfants dans un environnement punitif (toute forme de violence physique et verbale) peut mener à une perte de confiance, à la toxicomanie et à amoindrir les compétences sociales, psychologiques et scolaires.

6) Passer de la parole aux actes

Comme les études de Bandura l'ont démontré, les enfants apprennent en imitant les comportements spécifiques de ceux qu'ils considèrent être leurs modèles. Les enfants, en particulier les plus jeunes, apprennent principalement en regardant comment leurs parents se comportent. Ne dites pas à votre enfant de se comporter d'une certaine façon. Montrez-lui par vos actes.

Si vous voulez que votre fils soit respectueux, montrez-lui le respect. Si vous voulez que votre fille change sa perception de l'argent, laissez-la vous voir économiser. Si vous voulez que vos enfants adoptent la simplicité, faites le tri et arrêtez de cumuler les choses dont vous n'avez pas besoin.

7) Rapprochez-vous

Chaque enseignant sait que la façon la plus rapide et la plus sûre de stopper le mauvais comportement des enfants c'est de se rapprocher. Cette astuce fonctionne aussi bien quand vous êtes parents.

Se rapprocher et se mettre au niveau de votre enfant peut transformer complètement la façon dont vous communiquez avec votre enfant.

  • Il peut mettre un terme au besoin de constamment vous répéter
  • Cela peut vous aider à moins crier
  • Il peut restaurer votre santé mentale !

8) Ne protégez pas votre enfant de l'échec

L'échec est peut-être l'une des plus importantes leçons de la vie. L'échec nous apprend la résilience. Il aide les enfants à former leur caractère. Il leur donne des leçons de vie.

Il ne faut jamais féliciter l'échec, surtout quand vous savez que votre enfant n'a pas fait de son mieux. L'évidence suggère que lorsque nous félicitons un effort insuffisant, nos enfants risquent de commencer à associer des éloges à l'échec.

Transformez l'échec en moment d'apprentissage. Concentrez-vous sur l'importance de l'effort. Les histoires de personnes qui ont connu beaucoup d'échecs avant d'aboutir finalement à leur objectif peuvent vous aider à apprendre à votre enfant pourquoi la persistance est importante.

9) «Mettez votre propre masque à oxygène» en premier

Être parent, c'est difficile et c'est compliqué. Des problèmes liés à notre enfance refont souvent surface et il faut constamment se battre contre trop de conseils, de critiques d'autrui et nos peurs de mal faire ou ne pas être à la hauteur.

D'autres fois, nous sommes fatigués et frustrés par tout ce que nous avons à faire. Il y a des moments où faire une « pause » et arrêter d'être parent, même pendant quelques minutes, est presque un rêve. La plus grande différence entre être un enseignant et être parent, c'est qu'un enseignant peut quitter son métier quand il en a assez, vous, parents, ne pouvez pas.

Être parent est difficile et sera encore plus difficile si vous vous perdez dans tout ce qu'il y a à faire alors prenez du temps pour vous.

Être parent est difficile et sera encore plus difficile si vous vous perdez dans tout ce qu'il y a à faire alors prenez du temps pour vous. Faites-vous respecter. Mettez-vous sur votre agenda.

10) Votre enfant n'a pas besoin de « sauvetage »

Dewey a bien démontré que les enfants apprennent par la pratique. Les psychologues spécialistes de l'enfance s'accordent sur le fait que les enfants apprennent mieux quand ils sont actifs et apprennent de leurs propres erreurs. La recherche suggère que ces enfants gagnent en confiance lorsqu'ils participent à la prise de décision.

Soyez conscient des activités adaptées à l'âge de votre enfant et évitez de faire des choses à sa place. Créer des environnements qui favorisent l'indépendance de votre enfant. Encouragez-le à prendre des décisions.

11) Il faut que jeunesse se passe

Les enfants ne peuvent pas réagir comme des adultes. Ils vont forcément se comporter comme des enfants et ils vont faire des choses que les enfants font. Essayez de les faire «grandir plus vite» ou «être plus adulte» peut avoir des conséquences néfastes.

De temps en temps, soyez indulgent, sauf s'ils se blessent ou blessent les autres.

Cet article a été initialement publié sur le site parent.co