LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Robert Laplante Headshot

Hermann: le passeur de l'apocalypse

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Dans quelques jours s'ouvrira à Angoulême la grand-messe annuelle de la bande dessinée. Rencontres avec auteurs, séances de dédicaces, concerts, conférences et plusieurs autres activités seront au menu de cette 44e édition. De quoi assouvir le plus gourmand des amateurs. Parmi les nombreuses expositions proposées, celle consacrée au légendaire Hermann devrait être particulièrement captivante. D'autant plus que le presque octogénaire continue album après album à explorer avec brio toute la richesse de son talent.

2017-01-15-1484492770-3476075-lepasseur.jpg


L'enfer est pavé de bonnes intentions... la fin du monde aussi

Sam et Sam, un couple perdu dans la désolante immensité d'un monde en plein chaos, sont à la recherche de Paradize, un lieu où tous les espoirs sont encore permis. Toutefois les chemins du paradis ne sont pas les plus faciles et pour découvrir cet havre de paix et de bonheur ils doivent engager un passeur. Hélas l'enfer est pavé de bonnes intentions et encore plus dans un monde post-apocalyptique où arnaqueurs, malfrats, petites frappes et psychopathes de tout acabit sont légion. Sam et Sam l'apprendront à leurs dépens.

Grand maître de la bande dessinée d'aventure, Hermann n'est jamais aussi flamboyant et efficace que lorsqu'il parcourt les sentiers du western et des mondes post-apocalyptiques, territoires qu'il arpente avec brio depuis près d'un demi-siècle. Encore une fois, pour ce nouvel album, il revient sur ces terres désolées, arides et violentes, peuplées de perdants magnifiques, écrasés par leurs contradictions, de voyous sans envergures et de quêtes quotidiennes pour la survie, qui lui ont été si bénéfiques pour sa carrière, n'oublions pas que c'est quand même Jeremiah qui lui a permis de s'imposer comme scénariste de talent après s'être affranchi de l'ombre du grand Greg.

Rien de nouveau sous le soleil, me direz-vous et vous aurez bien raison. Mais pourtant je note dans ce Passeur, un souffle épique qui semblait avoir disparu des derniers Jeremiah, qui il faut bien le reconnaître stagnait et se répétait depuis plus d'une décennie. J'y retrouve aussi l'enthousiasme qui accompagnait chacune des cases de ses dix premières aventures, à l'époque où il édifiait son univers et qu'il nous surprenait album après album, avant que la machine soit trop bien rodée et que la série se poursuive presque sur le pilote automatique sans grandes déceptions, mais sans grandes surprises aussi.

2017-01-15-1484493070-2502450-Jeremiah.jpg

L'enthousiasme et le souffle épique du début sont parfaitement traduits par son dessin maîtrisé qui se moule à un scénario qui bien que conventionnel et un brin prévisible - mais il est plutôt difficile de réinventer le western post-apocalyptique tant le genre est figé dans ses conventions- met en valeur ses grandes qualités graphiques et ses préoccupations qu'il met en scène depuis son tout premier Comanche en 1966.

Le passeur prouve qu'à bientôt 80 ans, Hermann est encore capable de nous séduire et de nous surprendre.

2017-01-15-1484493217-7987194-lediable.jpg

En plus du Passeur les éditions Dupuis ont aussi eu l'intelligence de réunir en un seul album, les deux tomes du Diable des sept mers, une fabuleuse histoire de pirates qu'il avait réalisée en 2008-2009. Chasse au trésor, combat naval, île déserte, soleil implacable et personnages truculents et colorés peuplent ses cases, un délice pour les amateurs de L'île au trésor et de la série télé Black Sails.

Les nouveaux mythes.

Outre Hermann, Angoulême propose aussi une exposition consacrée à la « french touch marvelienne  ». Une occasion de célébrer le talent français qui à su s'imposer dans les productions de la célèbre maison d'édition américaine et qui à sa façon a influencé nos superhéros préférés.

Et puisque l'on parle de superhéros, la fameuse série « ... pour les nuls » vient de consacrer un de ses bouquins à ce populaire genre qui depuis une trentaine d'années explose littéralement et s'impose partout dans le monde, et ce même dans les marchés les plus reculés.

2017-01-15-1484493270-4995009-suoerherosnul.jpg

En 370 pages Eric Delbecque décortique à travers 20 fascinants chapitres tout l'univers de ces surhommes. Que ce soit l'influence des pulp magazines et des dime novels dans leur création, les quatre âges du superhéros, le renouveau du genre, ce qu'ils disent de nous, la relation avec Hollywood et la création d'une nouvelle mythologie moderne, rien n'échappe à l'œil aiguisé de l'auteur qui n'hésite pas à intégrer à son analyse des anecdotes révélatrices et des notions essentielles qui touchent autant l'Histoire, que la psychologie, l'économie, les relations internationales et même le développement technologique. Le tout dans la mise en page extrêmement dynamique et stimulante qui à fait la marque des autres bouquins de cette série.

Le résultat est un ouvrage essentiel qui explore toute la richesse de ce genre que certains critiques et polémistes médiatiques issus des boomers et de la génération X associent trop souvent à de la littérature-facile-pour-adulescents-boutonneux,-sans-vie,-incapables-de-lire-des-œuvres-plus-sérieuses-qui-font-plus-de-50-pages et qui passionnera autant les aficionados que les néophytes et les amateurs plus ou moins timides, mais assurément moins connaisseurs.

2017-01-15-1484493363-9831188-marvel.jpg

Tout comme l'excellent Marvel Comics, l'histoire secrète de Sean Howe, publié en français en 2015, ce Super-héros pour les nuls vous permettra de voir ces héros en capes et en collants sous un nouveau jour.

Hermann, Yves H. Le passeur, Dupuis.
Hermann, Yves H, Le diable des Sept mers, l'intégrale, Dupuis,
Eric Delbecque, Les Super-héros pour les nuls, First Édition.
Sean Howe, Marvel Comics, l'histoire secrète, Panini Books.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Close
10 superhéros dont vous ne soupçonnez pas l'existence
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter