LES BLOGUES

Aliens: l'incontournable encyclopédie

24/12/2016 07:54 EST | Actualisé 28/12/2016 10:27 EST

Ce n'est pas parce que nous prenons congé le temps de célébrer la nouvelle année que les extra-terrestres, eux, sont en vacances. Au contraire, ils seraient toujours aussi présents, tapis dans quelques coins obscurs de notre ciel, à nous observer discrètement, et ce depuis, paraît-il, le début de l'aventure humaine. Et malgré le progrès de la rationalité scientifique, des neurosciences et le travail acharné des enquêteurs qui s'attellent avec pugnacité à démonter méthodiquement les preuves de leur présence, ils sont de plus en plus populaires.

La vérité est ailleurs...

Depuis près de 70 ans, les extra-terrestres sont des éléments importants de la culture occidentale. Et même si on aime rigoler sur le dos des étranges petits bonshommes gris (ou verts) et se payer la tête des croyants un peu trop frénétiques, histoire de prouver notre supériorité intellectuelle, il reste que le phénomène nous a énormément influencés depuis le début du 20e siècle et qu'il est devenu maintenant incontournable.

2016-12-18-1482076224-1448696-aliens.jpg

C'est à ce phénomène et à son influence que le scénariste, réalisateur et essayiste Fabrice Canepas s'est attardé dans Aliens, 70 ans de culture et de contre-culture publié chez Tana éditions. 70 ans de présence qu'il décortique sous toutes ses coutures. Le cinéma et la télévision, comme on peut se l'imaginer, y occupent une grande place bien sûr: ils deviendront deux des plus importants moyens de diffusion du mythe tout comme la littérature populaire, la bande dessinée et la musique (excellent Sun Ra). Mais l'auteur ne se borne pas qu'au secteur de la culture populaire, il analyse aussi l'histoire du phénomène, ses différentes vagues de popularité depuis les années 50, son évolution et sa transformation au fil des décennies.

2016-12-18-1482076451-9603033-la12eplanete.jpg

Rien n'échappe à l'œil aiguisé de l'ancien candidat à la maîtrise en anthropologie, l'ufologie était le sujet de son mémoire de maîtrise, que ce soit les débats et les différents courants qui traversent la discipline, qui n'est pas un bloc monolithique comme on aime bien le penser, la paranoïa qui l'entoure, le silence des enquêteurs officiels chargés d'investiguer les différentes apparitions qui alimente les délires les plus extravagants des ufologues conspirationnistes ou son aspect religieux qui coïncide avec la naissance de la contre-culture, la fascination pour le chamanisme et les cultes ancestraux et la contestation des religions officielles qui accompagnent les années hippies.

2016-12-18-1482076291-8192629-XFiles.jpg

Le résultat est un fascinant panorama sur l'évolution de notre perception des aliens, tributaire des événements politiques, historiques, culturels, sociaux, scientifiques et technologiques, sans complaisance, mais sans parti pris, qui jamais ne ridiculise et ne discrédite ni les partisans ni les adversaires de leur existence.

... ou sous nos pieds.

1916, en pleine bataille de Verdun, un étrange engin jaillit des tranchées, à la stupéfaction des belligérants. Après s'être accusés mutuellement, ils en viennent à la conclusion qu'ils doivent s'unir pour comprendre la présence de cet objet sur-le-champ de bataille. Les états-majors mandatent trois scientifiques reconnus, l'incontournable physicien Albert Einstein, la star de la Société royale d'exploration, le professeur anglais George Edward Challenger, découvreur du Monde perdu, et l'astronome et grand vulgarisateur scientifique Camille Flammarion, auteur du mythique Planète Mars et ses conditions d'habitabilité. Ils sont chargés d'observer et d'étudier l'étrange phénomène et répondre aux inquiétantes questions : quel est cet objet, à qui appartient-il et quelles sont les intentions de ceux qui l'ont créé? Et si le roman de H.G. Wells était non pas le fruit de l'imagination d'un génial auteur, mais plutôt les chroniques d'un futur plus proche qu'on ne le pense?

2016-12-18-1482076338-1938198-lagrandeguerredesmondes.jpg

À partir de cette prémisse pleine de potentiel, Richard D Nolane et Seljko Vladetic nous proposent une uchronie rythmée et dynamique qui, bien que classique, réserve de belles surprises et nous garde en haleine du début à la fin. Bien appuyé par le dessin réaliste de Vladetic, dont l'efficacité sert à merveille le scénario de Nolane, ce premier tome de La Grande Guerre des Mondes, tient bien la route, même si certains sauts dans le temps peuvent légèrement déstabiliser le lecteur. Mais une fois le rythme pris on prend un malin plaisir à le lire.

Vieux brisquard de la bédé d'aventure à-qui-on-ne-la-fait-pas, Nolane propose une histoire qui contient tous les éléments nécessaires à la création d'une bonne uchronie d'aventure qui, sans bouleverser le genre, satisfait autant les amateurs que les néophytes, titille l'imagination et rend heureux les aficionados et les amateurs de la Guerre des Mondes et ceux de l'ufologie grâce à ses sympathiques clins d'œil dont ceux aux événements de Toungouska en Sibérie, où s'écrasa, selon la version officielle, une comète en 1908... ou un OVNI selon d'autres versions.

2016-12-18-1482076390-4206554-laguerredesmondes.jpg

Une œuvre sympathique parfaite pour ces lendemains de veilles qui devraient constituer notre quotidien pour les prochaines journées.

François Canepa, Aliens, 70 ans de culture et contre-culture, Tana éditions.

Richard D. Nolane, Zeljko Vladetic, Le Grande Guerre des Mondes, tome 1, La chose sous les tranchées. Soleil.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

De vieilles représentations des extra-terrestres

  • Nachdencklich-Dreyfaches Wunder-Zeichen
    Youtube
  • Τασίλι ν'Αγέρ
    DEA / C. SAPPA via Getty Images
  • Prodigiorum Ac Ostentorum Chronicon
    UniversalImagesGroup via Getty Images
  • Summer's Triumph
    Wikipedia commons
  • Η Βάπτιση του Χριστού
    Wikipedia commons
  • Ume No-Chiri
    Wikipedia commons
  • Η Παναγία με το Θείο Βρέφος και τον μικρό Άγιο Ιωάννη
    Wikipedia commons
  • Η Τέχνη των Wandjina
    Auscape via Getty Images
  • Το Θαύμα στο Χιόνι
    Wikipedia commons
  • H ζωγραφιά της Sighisoara
    Wikipedia commons

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter