Robert Asselin

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Robert Asselin
 

Au nom des sacro-saintes valeurs québécoises

Publication: 09/09/2013 02:12

« Les citoyens d'un même État, les habitants d'une même ville ne sauraient vivre toujours seuls et séparés. » - Jean-Jacques Rousseau (Du contrat social)

Il est vrai que nous ne connaissons pas encore les détails du plan Marois/Drainville sur les « valeurs québécoises ». Mais nous n'avons pas besoin de connaître les détails pour conclure que ce ne sera justement pas de cela dont il s'agira. L'intention derrière le projet est claire, les visées politiques aussi.

Cette fois-ci, le PQ a sorti de son sac identitaire une trouvaille toute aussi loufoque qu'incohérente. Ainsi, les Québécois francophones partageraient des « valeurs » et une adhérence à la neutralité de l'État qui n'existeraient nulle part ailleurs en Occident. Le port de certains signes religieux qui jusqu'ici ne posaient pas problème nous mènerait soudainement tout droit vers l'abnégation de l'exception québécoise.

La grande invasion religieuse qui balaie le Québec forcerait ainsi son gouvernement à faire fi de certaines libertés individuelles fondamentales et inhérentes à toute démocratie libérale. La laïcité et la neutralité religieuse de l'État québécois serait ainsi tellement menacées que le gouvernement n'aurait d'autre choix que de le proclamer officiellement dans une charte - alors même que le crucifix restera suspendu au sein de l'Assemblée Nationale?

Selon Mme Marois et M. Drainville, l'établissement de « balises » est nécessaire; il faut assurer la « neutralité » de l'État (depuis quand ne l'est-il plus au juste?) et « unir » les Québécois. M. Lisée a même établi même des parallèles avec cette fausse charte et l'adoption de la loi 101! Il nous faut une nouvelle charte pour statuer l'égalité entre les hommes et les femmes? Vraiment? Les chartes canadienne et québécoise des droits et libertés et notre cadre constitutionnel sont inopérants après tout, et nos tribunaux font preuve d'un tel laxisme!

René Lévesque est-il le dernier premier ministre souverainiste qui aurait sagement compris que la pire chose sur laquelle le projet indépendantiste devait s'appuyer est l'isolement et le repli sur soi? Lévesque avait fait justement remarquer que l'on est jugé en grande partie de la manière dont on traite ses minorités.

L'erreur que s'apprête à commettre le gouvernement péquiste est incommensurable pour le message qu'il enverra au monde entier : dans les faits, la nation civique dont ses porte-étendards s'époumoneront à se réclamer n'existera plus que dans le monde imaginaire des ténors péquistes.
En adoptant un tel plan sur les « valeurs québécoises », le gouvernement Marois placera son propre projet politique sur des bases philosophiques très fragiles. Ce rapprochement vers le nationalisme intégral et les nombreuses exclusions auxquelles il engendrera au sein de la société québécoise mèneront le PQ vers un isolement idéologique encore plus grand.

Charcuter des libertés individuelles au nom de la réalisation d'un état (qui est déjà) laïc ne dupera personne. Est-ce vraiment le pays auquel les indépendantistes québécois aspirent?

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

Loading Slideshow...
 

Suivre Robert Asselin sur Twitter: www.twitter.com/@rasselin66

Suivre Le HuffPost Québec