LES BLOGUES

Québec doit encourager l'immigration des Juifs de France

17/01/2015 09:19 EST | Actualisé 19/03/2015 05:12 EDT

J'aime la France. Je l'ai dit et écrit à maintes reprises. J'ai grandi avec son histoire et sa politique, ses chansons et ses films, ses grands hommes et grandes femmes, sa culture et sa langue. J'y ai fait mes études supérieures.

C'est une des raisons pour laquelle ces dernières années j'ai écrit beaucoup de textes, et posté régulièrement sur les réseaux sociaux, à propos des cancers islamiste et antisémite qui rongent l'Hexagone. Les symptômes sont visibles depuis longtemps déjà, pour ceux qui étaient prêts à voir.

Je ne peux compter le nombre d'amis québécois, passionnées de la France, qui m'ont affirmé que je regardais la situation avec des lunettes trop noires. Qui m'ont demandé si je n'exagérais pas. Malheureusement, ils ne me le demandent plus; ils ont la réponse.

L'antisémitisme en France est réel et dangereux

Le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo (représentant la liberté d'expression honnie par les obscurantistes islamistes) et celui de l'épicerie cachère (où des Juifs furent abattus simplement parce qu'ils étaient Juifs) démontrent que la situation de la troisième communauté juive du monde est de plus en plus précaire.

Les événements de la semaine dernière ne sont pas arrivés dans un vacuum. Ils sont dans un contexte. Mohammed Merah a commis un attentat antisémite dans une école (une école!!!) juive de Toulouse en 2012. Il est célébré comme un héros par certains en France. Le Français Mehdi Nemmouche a attaqué le Musée juif de Bruxelles en mai 2014. Y a-t-il quelque chose de plus inoffensif qu'un musée? Mais le fait que c'était un musée juif en a fait une cible.

L'été dernier, des manifestants anti-israéliens à Sarcelles ont attaqué des synagogues, dont les fidèles ont dû se barricader pour se protéger.

Ceci est sans parler de la peur des gens qui craignent de se promener avec une kippa dans la rue, de peur de se faire attaquer sans aucune raison outre le fait qu'ils sont ainsi identifiés juifs, ou du culte autour de l'antisémite invétéré qu'est Dieudonné.

Encourager l'immigration des Juifs français au Québec

Le monde juif francophone est assez connecté qu'il est facile de savoir comment se sent la communauté française de base, de savoir ce que pensent Monsieur et Madame Tout-le-Monde. Il n'y a pratiquement pas une famille dont au moins un des membres ne veuille quitter la France. Évidemment, beaucoup regardent du côté d'Israël; c'est bien et c'est normal. L'État juif a accueilli l'an dernier un nombre record de Français.

Mais Israël n'est pas la seule alternative. Le Québec en est une autre. Le nombre d'amis et de connaissances juifs français qui ont demandé à leurs contacts juifs québécois comment s'installer au Canada est impressionnant. Ces Juifs français sont éduqués, intelligents, travailleurs, dynamiques, socialement mobiles, modérés, et évidemment francophones. En d'autres mots, ils ont le profil parfait que recherche le Québec pour son immigration.

Il est temps que le gouvernement du Québec mette sur pieds un programme de recrutement intensif des Juifs français pour les informer, les recruter, les aider, leur faciliter la venue et l'intégration dans le monde du travail. Je sais que le gouvernement trouvera dans la communauté juive du Québec, avec ses nombreux organismes, un partenaire efficace pour aider ce processus.

La France est malade. Les Juifs français en font les frais. Plusieurs parmi eux veulent quitter. Le Québec se cherche des immigrants francophones qualifiés. Il existe une solution qui répond à plusieurs de ces éléments : l'immigration des Juifs français au Québec facilitée par le gouvernement du Québec.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

L'enterrement des quatre français juifs tués porte de Vincennes

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter