Richard Marceau

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Richard Marceau
 

Les Juifs d'aujourd'hui, descendants des Khazars?

Publication: 05/01/2013 12:30

J'aime bien échanger avec les gens, notamment avec ceux qui écrivent en réponse à mes textes - encore plus quand ils sont prêts à vraiment discuter.

Un des commentaires qui revient par les antisionistes est que les Juifs d'aujourd'hui ne seraient pas les descendants des Juifs de l'Antiquité, mais qu'ils seraient les descendants des Khazars, sorte de tribu turque qui vivait autour de la Mer noire au Moyen-Âge.

En d'autres mots, selon cette théorie, le peuple juif fut récemment «inventé» par les sionistes.

Évidemment, cette théorie vise à délégitimer l'État d'Israël. En effet, qui dit que les Juifs d'aujourd'hui ne sont pas de «vrais» Juifs dit qu'ils n'ont pas droit à l'autodétermination de leur peuple, donc que l'État d'Israël n'a pas le droit d'exister.

Le gourou de cette théorie est un professeur israélien antisioniste (dont l'histoire juive n'est pourtant pas la spécialité) du nom de Shlomo Sand. Sand est en effet professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Tel-Aviv, spécialisé dans l'œuvre de Georges Sorel et l'histoire du cinéma... Néanmoins, il a écrit un livre à ce sujet, Comment le peuple juif fut inventé, qui a connu beaucoup de succès en France et dans les cercles antisionistes, ici comme ailleurs.

La CSN a fait venir ce pseudo-expert à Montréal en 2010 pour une conférence. Le message envoyé est clair: s'il n'y a pas véritablement de peuple juif, l'État d'Israël est illégitime.

Or, des recherches scientifiques et génétiques récentes démontrent au contraire que les Juifs partout dans le monde (sauf les petites communautés de Juifs éthiopiens et indiens) sont en fait des descendants des Hébreux du Proche-Orient.

Attention, ceci ne veut pas dire que les Juifs sont une race. Si c'était le cas, je - comme converti au judaïsme - ne pourrais évidemment pas en faire partie. Ce que cela veut dire, cependant, c'est que la nation juive est bel et bien née au Proche-Orient et que sa diaspora a bel et bien les mêmes racines. Ceci n'empêche pas la possibilité de se joindre au peuple juif par conversion, phénomène qui a toujours existé et qui est bien codifié par la Loi juive.

Notons aussi que la recherche historique dément aussi les thèses de Sand.

Comme l'affirme le New York Times , ces découvertes génétiques «réfutent la thèse de Shlomo Sand, faite l'an dernier dans son livre Comment le peuple juif fut inventé, selon laquelle les Juifs n'ont aucune origine commune mais sont un mélange de peuples différents, originaires d'Europe et d'Asie centrale qui se sont convertis au judaïsme à différentes périodes». (Il s'agit de ma propre traduction).

On peut discuter de la situation entre les Juifs et les Arabes au Proche-Orient et être en désaccord. Chacun a droit à son opinion. Chacun a le droit de se faire sa propre opinion. Mais chacun n'a pas le droit de s'inventer des faits. Et dire que les Juifs d'aujoud'hui descendent des Khazars revient à inventer des faits.

 

Suivre Richard Marceau sur Twitter: www.twitter.com/richardmarceau

Suivre Le HuffPost Québec