LES BLOGUES

Charte des valeurs: qui sont les Romains?, et autres questions

29/09/2013 10:37 EDT | Actualisé 29/11/2013 05:12 EST

Un des arguments des partisans de la Charte des valeurs québécoises, qui est souvent asséné comme un argument massue est le diction: «À Rome, on fait comme les Romains

Cela soulève une question évidente - j'irais même dire la principale question qui sous-tend tout ce débat - à laquelle personne n'a encore répondu: qui sont les Romains?

La traduction «localisée»du diction est évidemment: «Au Québec, on fait comme les Québécois». Or, qui sont les Québécois? Comment sont-ils définis? Et par qui?

Qui a décidé que les «Québécois» ne portent pas de symboles religieux, y compris lorsqu'ils sont rémunérés par l'État?

Par exemple, les Juifs sont au Québec depuis plus de 250 ans. Depuis plus d'un quart de millénaire. De tout temps, certains d'entre eux - pas tous, pas même la majorité, mais certains - ont porté la kippa.

Ne sont-ils pas des Québécois?

Comment peut-on affirmer qu'un Juif qui porte la kippa «ne fait pas comme les Québécois», puisqu'il en est un?

VOIR AUSSI: Tous les blogues du HuffPost sur la Charte des valeurs

Veut-on vraiment laisser entendre qu'un Québécois est quelqu'un de la majorité d'origine canadienne-française?

Le débat dans lequel le Québec est plongé nous force à se poser la question de qui nous sommes. Ou, plus exactement, qui est le «nous». Ce «nous» est-il inclusif ou se limite-t-il aux personnes pouvant tracer leurs origines à la Nouvelle-France?

Lutte à l'islamisme

Une grande attention a été portée au fait que le terrorisme présumé - mais islamiste reconnu, y compris par lui-même - Chiheb Esseghaier ait refusé qu'une femme lui porte les menottes, et ce pour des raisons religieuses. Plusieurs m'ont contacté pour me dire que cela «prouvait» que la Charte proposée par Bernard Drainville était nécessaire.

Quelqu'un peut-il m'expliquer ce lien de causalité?

En quoi empêcher les symboles religieux pour les employés de l'État luttera contre l'intégrisme religieux?

On prend la France en exemple? Si la laïcité à la française fonctionne, comment expliquer ces dizaines de jeunes Français qui s'enrôlent pour le jihad? Ou encore comment expliquer Mohammed Merah, qui a ouvert le feu dans une école juive remplie d'enfants?

Lutter contre l'islamisme, j'en suis. En tant que Juif moi-même, je ne suis pas sans savoir que ma communauté est d'ordinaire la cible première des fous d'Allah. Mais affirmer que d'interdire le port de symboles religieux par les employés de l'État fera reculer ce phénomène, c'est étirer l'élastique et pas à peu près.

Vision idéologique ou pratique?

Des cinq éléments dévoilés par le gouvernement du Québec, quatre font un large consensus. Cela a été noté à de nombreuses reprises. Là où le bât blesse, c'est sur l'interdiction des ports religieux.

Le gouvernement aura-t-il la sagesse de vraiment chercher à bâtir un consensus qui peut être atteint , à unir les Québécois plutôt qu'à les diviser?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

De quelles religions sont les Québécois?

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.