Ricardo Lamour

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Ricardo Lamour
 

Les chemins invisibles

Publication: 14/07/2012 08:33

Lors de mon passage dans la ville de Québec, j'ai pu assister au spectacle gratuit du Cirque du Soleil, Les Chemins Invisibles, mis en scène par Pamela Schneider. Le spectacle capture avec insistance l'univers ludique d'un jeune enfant pris dans un monde fantastique de musique, de danse et d'acrobaties.

Je suis resté surpris par la qualité et l'audace de ce spectacle gratuit, dont une bonne partie de la structure est suspendue sous les bretelles de l'autoroute Dufferin dans la Basse- Ville de Québec. Au fait, qui ose imaginer ce spectacle accroché à un des Ponts de l'île de Montréal?

Paradoxalement, la question se pose à savoir comment se fait-il que Montréal n'ait pas une version d'un tel spectacle?

Il est vrai que la place laissée au hip-hop dans ce spectacle ferait frémir le Service de Police de la Ville de Montréal qui tend à présager de la criminalité partout ou ce genre musical cherche à s'exprimer. L'effet des chorégraphies imbibées de lumière est tout à fait réussi.

C'est à croire que quand les corporations touchent certaines cultures, elles rende ces dernières comestibles, même aux plus récalcitrants.

Toutefois, voici un spectacle qui ne laissera pas les épileptiques indifférents. La voix de Madame Béatrice Bonifassi ( Les Triplettes de Belleville, Beast) règne en maître sur une trame musicale bien huilée de rythme, de reverb et de mélodies.

Andrew Bollinger, le plus jeune comédien de la troupe occupe une place de choix dans cette production qui repousse l'élastique de la marge de manoeuvre permise à un enfant qui explore avec intuition un univers défiant les lois de la gravité et du rationnel.

Le décor aux allures trash-organisé est pleinement mis en valeur et exploité non seulement par les artistes, mais aussi par les éclairages qui s'ingèrent jusque dans la foule. Les acrobaties sur trapèze sont à couper le souffle et font craindre le pire.

C'est un tour de force. Tant d'informations, d'interactions, de transformations et de prestations de qualité que même la personne souffrant du plus grand déficit d'attention en trouvera pour son compte.

Le début ou pré-spectacle est lent, mais la fin ressemble à un buffet à volonté.

Voici donc une oeuvre du 21e siècle, multidisciplinaire, laissant place au tap dance, pirouettes de tous genres, gymnastiques, vélos de montagne, cordes à danser, rampes de BMX, trampoline, clowns et ninjas ainsi qu' une forte incitation aux cours de piano. D'ailleurs, le 4e mur est franchi lorsque la foule est invitée à mettre sa sensibilité musicale à profit.

Le spectacle est présenté du:

23 juin au 31 juillet à 21 h 30
1er août au 1er septembre à 21 h

Pour toutes informations supplémentaires, voir le site

 

Suivre Ricardo Lamour sur Twitter: www.twitter.com/emrical

Suivre Le HuffPost Québec