LES BLOGUES

Radio-Canada panique

15/09/2014 03:34 EDT | Actualisé 15/11/2014 05:12 EST

«Les dirigeants de Radio-Canada pour un abonnement payant», tel est le titre d'un article paru dans Le Devoir ce samedi. C'est ainsi que les dirigeants de la société d'État entendent répondre aux coupures imposées par le gouvernement Harper, sans le dire de cette façon bien sûr. Ils s'y prennent d'une manière bien plus subtile, comme le rapporte l'article de Mélanie Marquis qui donne la parole aux dirigeants.

Ces derniers «ont plaidé» vendredi devant le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) que « 95 % des Canadiens ont fini par prendre conscience » que la télévision n'est pas un service gratuit." La belle affaire toi! Nous étions tous des imbéciles ? Pardon! pas tous, seulement 95% d'entre nous. Fiou! J'ai eu peur! Mais ça veut donc dire que seulement 5% des Canadiens savaient que la télévision d'État était payée par nos taxes et impôts ? Qu'elle n'était pas gratuite ? C'est tout de même surprenant, car 100% de mes amis savent que la télé d'État est payée par nos taxes et impôts.

« Les Canadiens sont rendus là », a résumé le vice-président des technologies et des affaires réglementaires de la société d'État, Steven Guiton. « Il y a toujours un groupe [au sein de la population] qui croit que la gratuité devrait demeurer, et je ne les critique pas. Mais ce n'est pas gratuit. Ça coûte de l'argent », a-t-il poursuivi.

Soyez honnête monsieur Guiton et dites que les coupures vous font mal au lieu de nous traiter d'imbéciles qui pensions que c'était gratuit. Mais même ceux qui pensent que c'est gratuit et je ne crois pas qu'ils soient si nombreux que vous le dites ça n'enlève pas le fait qu'ils paient, pareil comme tous les Canadiens, en tant que contribuables. Alors pourquoi devraient-il payer davantage ? Pour compenser les coupures du gouvernement. Non monsieur, en tant que contribuables nous n'avons pas à payer doublement pour compenser votre gaspillage. Ou bien cette télé est publique et nous continuons à en bénéficier via nos taxes et nos impôts, ou bien vous changez de raison sociale pour «entreprise privée» comme TVA et VTélé.

Enfin, comme vous nous traitez d'imbéciles, monsieur Guiton, vous méritez bien que l'on ne vous regarde plus. Et puis vous seriez mieux avisé de faire du ménage dans votre cour pour compenser les coupures au lieu de nous en demander toujours plus. Comme on dit dans le jargon économique, faites en plus avec moins.