LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Rebecca Amsellem Headshot

Marine Le Pen est un danger pour les droits des femmes

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Dans quelques jours, nous sommes appelés à voter pour le (ou la) prochain Président de la République. Cette campagne aura été passionnante pour certains, décevante pour d'autres. Pour ma part, j'ai été tout particulièrement attentive aux propos de Marine Le Pen sur les femmes. Pourquoi? Car les femmes sont de plus en plus nombreuses à voter pour elle. La sociologue et politologue Nonna Mayer a ainsi déclaré dans Le 1 que «en 2012, ce groupe a voté pour Marine Le Pen à 30%, un score supérieur de 17 points à celui de son père en 2007».

Cette élection sera bénéfique pour Marine Le Pen si elle réussit à séduire cet électorat féminin longtemps réfractaire au Front National. Mais qu'elles ne s'y trompent pas. Si Marine Le Pen se présente comme une femme qui défend les autres femmes, dans les faits, elle n'en est rien: elle est un danger pour les droits des femmes en France.

Récemment, nous avons pu assister à une Marine Le Pen qui cite Simone De Beauvoir ou encore Elisabeth Badinter, une Marine Le Pen qui refuse de porter le voile pour rencontrer un haut responsable musulman ou encore une Marine Le Pen qui instrumentalise les attaques sexuelles de Cologne pour pointer que l'immigration est une menace pour les droits des femmes.

Ne soyons pas dupes, Marine Le Pen n'est pas et n'a jamais été une militante des droits des femmes.

Ne soyons pas dupes, Marine Le Pen n'est pas et n'a jamais été une militante des droits des femmes.
Elle est membre du Parlement européen depuis 2004. Cela lui a permis de voter systématiquement contre toutes les résolutions qui pouvaient faire avancer les droits des femmes en Europe. Par exemple, elle a voté contre la résolution du 28 avril 2016 sur l'Égalité des genres et émancipation des femmes à l'ère du numérique. Elle a voté contre la résolution du 19 janvier 2016 sur les facteurs externes faisant obstacle à l'entrepreneuriat féminin européen. Elle a voté contre le renouvellement du plan d'action de l'Union européenne sur l'égalité des sexes et l'émancipation des femmes dans le cadre de la coopération au développement. Elle a voté contre la résolution du 9 septembre 2015 sur les carrières scientifiques et universitaires des femmes et les plafonds de verre. Il s'agit de diminuer l'écart entre les femmes et les hommes chercheurs et plus globalement, dans les domaines universitaires et scientifiques. Les exemples sont nombreux (et vous pouvez tous les retrouver sur la plateforme Les Femmes Ont Le Pouvoir des Glorieuses).

N'oublions pas que Marine Le Pen est également cheffe du Front National, parti qui n'est pas connu pour ses prises de position avant-gardistes sur la parité. À l'Assemblée nationale, où quelques députés frontistes siègent, ceux-ci ont voté contre la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé qui supprime le délai de réflexion avant une IVG ou encore contre la loi pour l'égalité entre les femmes et les hommes du 22 février 2014. Pour l'égalité des salaires? Ils étaient tous absents lors du vote de la loi visant à agir concrètement en faveur de l'égalité professionnelle entre les femmes et hommes.

Ce n'est pas le moment de se leurrer. Ce n'est pas parce que Marine Le Pen est une jeune femme qu'elle a la cause des femmes à cœur. Bien au contraire.

LIRE AUSSI:
» L'attaque à Paris ravive les tensions entre les candidats à la présidentielle
» Après la fusillade en France, Donald Trump réagit
» Deux Femen évacuées de force lors du discours de Marine Le Pen


Ce billet a d'abord été publié sur le HuffPost France.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter