LES BLOGUES

Et si on arrêtait de s'excuser? Le défi de la semaine

27/04/2016 03:32 EDT | Actualisé 28/04/2017 05:12 EDT

Deborah Frances-White et Sofie Hagen, deux humoristes, ont proposé un défi dans leur podcast The Guilty Feminist (littéralement «la féministe coupable»). Nous vous le proposons à notre tour.

Pendant une semaine, nous ne dirons ni «désolée» ni «je m'excuse». Ce qui, pour ma part, sera assez dur, car je m'excuse même d'exister. D'ailleurs, pendant qu'on y est, je m'excuse même de m'excuser si souvent.

Ne vous sentez pas obligées d'être brutales, soyez «juste» directes!

Pourquoi les femmes ont-elles tendance à s'excuser plus souvent que les hommes? Terrafemina rapporte une étude parue dans Psychological Science en novembre 2010 qui donne deux raisons à cela. Premièrement, les femmes sont moins tolérantes que les hommes des comportements offensants. Deuxièmement, elles pensent être le plus souvent la source du problème et donc qu'elles ont tort, qu'elles ont vexé leur interlocuteur... C'est pourquoi elles sont plus souvent «désolées» que les hommes.

Besoin d'aide? Si vous écrivez en anglais, l'extension Gmail Just not sorry est faite pour vous! Quand vous écrivez dans un courriel «désolée», «juste» ou encore «je pense que», l'application soulignera le mot en rouge et vous aurez droit à des citations explicatives. Ainsi, lorsque vous écrirez «désolée», vous aurez droit à «l'utilisation fréquente de 'désolée' entame votre sérieux et ne renvoie pas une image de leadership» (Sylvia Ann Hewlett) (en lire plus sur Slate). Vivement la version française!

Retrouvez ce texte sur Les Glorieuses, l'infolettre féministe qui réinvente l'information sur les femmes.

Plus d'informations sur le compte Twitter Les Glorieuses et sur leur compte Instagram.

Ce billet a initialement été publié sur le Huffington Post France.

VOIR AUSSI :

13 méthodes scientifiquement prouvées pour être heureux


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter