LES BLOGUES

L'économie municipale s'invite aux débats télévisés

23/09/2015 04:53 EDT | Actualisé 23/09/2016 05:12 EDT

Les villes, villages et municipalités de partout au Canada et au Québec s'invitent avec cinq questions cruciales dans la dernière étape de la campagne électorale, alors que les vraies priorités des citoyens doivent être portées au cœur des prochains débats télévisés. Chose certaine, les solutions aux enjeux nationaux se trouvent au cœur de nos collectivités.

Saviez-vous que les municipalités détiennent 60 % des infrastructures publiques dont des routes, des ponts, des systèmes de transport en commun et des conduites d'eau?

La Fédération canadienne des municipalités (FCM), au nom des 90 % de la population municipale qu'elle représente, martèle depuis le début de la campagne électorale que les infrastructures publiques sont les piliers de l'économie et de la qualité de vie. Elles favorisent la création d'emplois locaux et renforcent le dynamisme des villes et des villages et, par le fait même, résolvent les enjeux nationaux.

Trajets interminables entre la maison et le travail, prix exorbitant des logements, problèmes d'eau et de sécurité publique : voilà les principaux enjeux auxquels est confrontée quotidiennement la majorité des citoyennes et des citoyens partout au pays.

Il est grand temps que les gouvernements renforcent les volets de l'économie sur lesquels ils ont un contrôle, c'est-à-dire les facteurs de création d'emplois qui ont fait leurs preuves comme les investissements dans les transports en commun, les infrastructures, le logement et l'accessibilité à une eau de qualité.

Sommes-nous collectivement conscients que chaque dollar investi dans le transport en commun génère l'équivalent de trois dollars en retombées économiques? Ce n'est pas nous qui le disons, mais bien l'Association canadienne du transport urbain (ACTU).

La croissance économique du Canada repose entièrement sur des solutions locales susceptibles de produire des résultats d'envergure nationale. Et nous le savons tous, que nous soyons à St. John's à Terre-Neuve, à Rimouski au Québec, à Pond Inlet au Nunavut, à Sarnia en Ontario, à Brandon au Manitoba, à Moose Jaw en Saskatchewan ou à Whitehorse au Yukon. Les municipalités peuvent être la clé pour résoudre des problèmes nationaux.

Cinq questions cruciales

La FCM a choisi de porter cinq questions essentielles au débat électoral, des questions qui rejoignent véritablement les contribuables.

La congestion routière entrave le potentiel économique du pays. Quel est votre plan pour réduire le trafic routier dans nos villes?

  1. Les routes et les ponts sont des voies d'accès essentielles à la prospérité. Quel est votre plan pour investir dans les infrastructures municipales à long terme?
  2. La Banque du Canada souligne que le coût élevé du logement partout au pays constitue une des plus grandes menaces pour notre économie. Un locataire sur cinq verse plus de 50 % de son revenu disponible pour payer son loyer. Quel est votre plan pour rendre les logements plus abordables et pour augmenter l'offre de logements pour les citoyens les plus vulnérables?
  3. Quel est votre plan pour vous assurer que les catastrophes naturelles aient le moins d'impact possible sur nos collectivités?
  4. Le Canada rural produit 30 % du PIB du pays. Pour que les municipalités rurales et les communautés éloignées continuent de se développer, elles doivent être connectées entre elles. Quel est votre plan pour étendre les infrastructures routières et technologiques aux municipalités rurales et éloignées?

Ce sont les municipalités qui sont le plus près des préoccupations des électeurs et qui génèrent les conditions gagnantes au développement de leurs collectivités. Les Canadiens, qu'ils soient au Québec, au Manitoba ou au Nouveau-Brunswick, ont besoin de ponts solides et de meilleures routes pour amener leurs produits à la clientèle; les prix des logements ne devraient pas pousser les familles au bord de la faillite; le transport en commun devrait assurer la fluidité de la circulation pour éviter les milliards de dollars en pertes causées par des rues bloquées par les embouteillages.

Qu'on se le dise, si un parti politique n'a pas de plan de collaboration avec les villes, ne nous y méprenons pas : ce parti n'a pas un plan sérieux pour créer de l'emploi et pour stimuler l'économie.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter