LES BLOGUES

États-Unis ou Corée du Nord: lequel est le plus dangereux?

Les deux protagonistes ne semblent pas se tempérer. Aucun ne semble vouloir arrêter cette escalade.

09/09/2017 08:00 EDT | Actualisé 15/09/2017 10:04 EDT
KCNA KCNA / Reuters
Les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis sont présentes depuis la guerre de Corée de 1950 à 1953.

Depuis plusieurs semaines, nous, citoyens, assistons à des joutes verbales entre le président américain Trump et le président nord-coréen, Kim Jong-un. Ceux-ci multiplient les menaces et les attaques sous le signe de la bombe nucléaire. Sauf si nous habitons sur une île déserte sans accès aux médias, nous avons tous entendu parler de l'essai nucléaire de la Corée du Nord en date du dimanche 3 septembre 2017.

Ces derniers jours, nous entendons sans cesse les médias en parler, car il est vrai que la menace est réelle. La Corée du Nord, si elle possède l'arme nucléaire, pourrait s'en servir. Mais cela, au même titre que les pays disposant d'armes nucléaires, soit: les États-Unis, la France, la Russie, le Royaume-Uni, la Chine, l'Israël, le Pakistan et l'Inde. Ces neuf pays disposent d'armes de type nucléaire, et ce, selon les informations du site ICAN (coalition mondiale luttant contre les armes nucléaires) et le média Réseau international.

Rappelons-nous aussi, en date du 7 juillet 2017, l'ONU a voté un traité visant l'interdiction des armes nucléaires. Ces neuf pays détenteurs ont boycotté ce traité de l'ONU. Ce fait devrait nous éclaircir sur la réelle volonté des puissances en jeu de viser le bien de la planète.

Maintenant, face à ces diverses joutes verbales, nous sommes en droit de nous demander si l'un des deux protagonistes usera de la force nucléaire.

Kim Jong-un va-t-il utiliser la bombe nucléaire contre les États-Unis ? Contre l'Europe ? Contre la Corée du Sud ?

Donald Trump va-t-il utiliser des frappes préventives ou, peut-être, la force nucléaire contre la Corée du Nord afin de stopper immédiatement les menaces de son vis-à-vis nord-coréen ?

Les deux protagonistes ne semblent pas se tempérer. Aucun ne semble vouloir arrêter cette escalade.

Beaucoup de questions fusent, des inquiétudes s'installent, et ce, à juste titre. Les deux protagonistes ne semblent pas se tempérer. Aucun ne semble vouloir arrêter cette escalade.

Mais, au fond, lequel de ces personnages ou des deux pays est le plus dangereux? C'est également une question qu'il faut se poser. Nous devons réfléchir au passif de ces pays.

La Corée du Nord est un pays autoritaire à parti unique, fonctionnant sous l'idéologie du Juche. Cela signifie un système autocratique basé sur une propagande intensive et un culte de la personnalité envers le président. Les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis sont présentes depuis la guerre de Corée de 1950 à 1953. En dehors de ce conflit, la Corée du Nord se base sur un système d'autosuffisance et garde des liens commerciaux avec la Chine notamment. Cette dernière étant une alliée économique de grande ampleur. Depuis 2006, la Corée du Nord tente de disposer de l'arme nucléaire.

Quant aux États-Unis, il s'agit effectivement d'une République démocratique présidentielle. Les Américains ont connu plusieurs conflits durant ces dernières décennies. La première intervention militaire de grande envergure à l'extérieur du pays, au 20e siècle, fut la Première Guerre mondiale (1914-1918). Ensuite, les Américains sont intervenus notamment pendant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), la guerre de Corée (1950-1953), la guerre civile en République dominicaine (1965-1966), la guerre du Vietnam (1965-1973), la guerre du Golfe (1990-1991) ainsi que d'autres interventions dans le monde.

Mais retenons que c'est aussi les États-Unis qui ont utilisé la première frappe nucléaire. Il y a même eu deux frappes nucléaires: Hiroshima (6 août 1945) et Nagasaki (9 août 1945) afin de forcer la capitulation du Japon. Les morts sont essentiellement des civils. Il ne s'agit pas de militaires. Le bilan tourne vite aux environs de 210 000 morts. N'oublions pas les dégâts causés durant encore des décennies, les répercussions dans l'air, dans l'eau et diverses ressources naturelles des radiations nucléaires.

En dehors de ces actes, les États-Unis ne sont pas exempts d'autres actions comme « l'agent orange » utilisé durant la guerre du Vietnam. Il s'agit d'un agent herbicide. Il tua des dizaines de milliers d'habitants sur le coup. Les répercussions existent encore dans certains endroits de la population. Ces épandages par les airs ont eu lieu de 1961 à 1971.

Que retenir de toutes ces informations?

Premièrement, le danger de conflit armé et nucléaire pèse effectivement sur l'humanité. Tant et aussi longtemps que des armes chimiques et nucléaires existent dans des pays, nous courons le risque effectivement qu'un dirigeant use de ces armes pour assouvir sa soif de victoires, de vengeances ou de pouvoir.

Deuxièmement, faut-il avoir peur de la Corée du Nord? La réponse est effectivement affirmative. Nous devons garder un œil ouvert sur les menaces de la Corée du Nord. La probabilité d'user de l'arme nucléaire est aussi grande que celle de ne pas l'utiliser. Le président nord-coréen use peut-être de cette stratégie pour asseoir son pouvoir. Un régime totalitaire agit par la propagande et doit donc maintenir un certain niveau de crainte afin de rester à son niveau.

Troisièmement, n'oublions pas que les États-Unis ne sont pas blancs comme neige dans cette histoire. Elle peut très bien agir et lancer une bombe atomique en Corée du Nord comme elle a pu le faire au Japon en 1945. Elle peut user d'autres armes comme lors de la guerre du Vietnam. Mais cela n'est aucunement cité dans les inquiétudes et les faits.

En résumé, lequel des deux pays est le plus dangereux pour l'Humanité ?

La menace est aussi grande de la part des États-Unis comme de la Corée du Nord.

Gardons néanmoins à l'esprit qu'un seul pays a usé de l'arme nucléaire à deux reprises : les États-Unis.

​​​​​​​