LES BLOGUES

Projection électorale majoritaire ou minoritaire?

23/05/2017 10:56 EDT | Actualisé 23/05/2017 11:40 EDT

Avec l'arrivée de nouveaux sondages dans les derniers jours, il était finalement temps de lancer le simulateur et d'écrire une nouvelle projection électorale. Au début avril, avec des sondages qui lui étaient favorables en mars, le PLQ avait pris ses distances en tête des projections de votes, de sièges et des chances de remporter l'élection. Un mois plus tard, le moins qu'on puisse dire, c'est que les chiffres ont bougé.


Tous les sondages publiés par CROP, Léger et Maintsreet depuis le nouvel an ont été considérés dans cette projection, mais les sondages plus récents possèdent un poids plus important, évidemment.



(Les lignes pâles représentent les projections Qc125.)


Comme on peut le remarquer sur le graphique ci-dessus, le Parti libéral oscille quelque peu (ce qui est normal), mais demeure généralement stable aux alentours de 32%-33% depuis plusieurs mois. Il ne descend sous la barre des 30% dans aucun soudage, mais, à part le petit « boost » post budget de la fin mars, le PLQ semble atteindre un plafond à 35%.


Le Parti québécois semble en légère baisse: depuis un an, son plafond semble avoisiner 30%, mais son nouveau niveau normal se maintient aux alentours de 25%-26%. Avec deux sondages consécutifs qui le placent en troisième place derrière la CAQ à 24% (Mainsteet) et 23% (Léger), le PQ pourrait être en train de glisser doucement hors de la zone payante aux profits de la CAQ.


Les chiffres récents de la CAQ ont été particulièrement surprenant non pas par leurs valeurs, mais par leurs rangs. En effet, Mainstreet avait évalué les appuis à la CAQ à 28% en février et 27% en début mars (deux valeurs supérieures à celle du plus récent Léger), mais la CAQ était malgré tout en troisième place dans ces sondages derrière le PLQ et le PQ. Regardez le graphique à nouveau: le dernier 26% de la CAQ (Léger) ne sort pas de la marge d'erreur, mais le 32% de Mainstreet, lui, est soit une donnée aberrante ou un signe hâtif d'une montée à venir.


De son côté, Québec solidaire semble avoir atteint un nouveau plateau (toudoum-tish!) aux alentours de 13%-14%. Ce parti peut maintenant espérer devenir le premier choix des électeurs francophones de Montréal s'il continue de progresser.


Sur ce, voici la projection Qc125 pour mai 2017:



Le Parti libéral du Québec conserve la tête des intentions de vote avec 32,0%, en baisse de 2,3% par rapport à la projection d'avril.


Au deuxième rang vient la Coalition Avenir Québec avec 26,8% du vote populaire, une hausse abrupte de 3,7% par rapport aux chiffres d'avril.


Le Parti québécois continue de glisser dans la projection. Il tombe maintenant à son niveau le plus bas depuis la création de Qc125, soit 24,1% - une baisse de 2,0% par rapport au mois dernier.


Québec solidaire continue sa lente montée et se situe maintenant à 12,5% du vote populaire, une hausse de 0,3% par rapport à avril.


Loin derrière se trouvent le Parti conservateur du Québec à 1,7%, le Parti vert du Québec à 0,7% et Option nationale à 0,4%.


Comment ces chiffres se traduisent-ils en termes de sièges? Considérez la figure suivante:



Encore une fois, le PLQ arrive en tête avec en moyenne 49,5 sièges, une baisse importante de 8,5 sièges par rapport à avril. Un gouvernement majoritaire libéral n'est pas impossible avec ces chiffres, mais un tel résultat serait considéré une aberration statistique, soit en dehors d'un l'intervalle de confiance de 95% (voir « Comment lire ce graphique? » dans la FAQ).


La CAQ grimpe à une moyenne de 40,7 sièges, une hausse fulgurante de 15,1 sièges par rapport à avril. Soyons prudent toutefois: avec un écart-type de plus de 7 sièges, les projections de sièges caquistes (et péquistes) sont hautement volatiles. Si la CAQ peut maintenant espérer remporter 45-50 sièges, elle pourrait aussi retomber à 30-35 avec ces mêmes chiffres. Comme nous le verrons un peu plus loin dans ce billet, il y a présentement de nombreux comtés pivots qui penchent vers la CAQ. Cette avance est donc fragile.


Le Parti québécois baisse de 7,3 sièges en moyenne pour tomber à 30 sièges, ce qui, étrangement, était le résultat désastreux de 2014. En regardant les simulations se succéder hier, je pouvais voir quelques « flashbacks » du Bloc québécois en 2011. Le PQ n'est pas rendu là, bien sûr, mais encore quelques points plus bas et le PQ pourrait devenir un tiers parti. Heureusement pour les électeurs péquistes, il reste encore du temps d'ici l'élection.


Qu'en est-il des chances de remporter l'élection? Voici les résultats éparpillés des 10 000 simulations.



  • Rouge foncé: PLQ majoritaire;
  • Rose: PLQ minoritaire;
  • Turquoise: CAQ minoritaire;
  • Bleu pâle: PQ minoritaire;
  • Noir: égalités. 


Ça prend des bons yeux, n'est-ce pas? Voici les résultats présentés de façon un peu plus ordonnée:


Les Libéraux sont toujours favoris pour remporter l'élection avec une probabilité à peine au-dessus de deux tiers (68,8%). Un gouvernement libéral majoritaire est possible, mais peu probable à 0,9%.


La CAQ remporte maintenant 24% des simulations, soit une hausse de... 24% par rapport à la projection d'avril. Au cours des prochains billets, nous explorerons plus en détail les conditions actuelles permettant au parti de François Legault de prendre le pouvoir. Il s'agit ici d'un revirement de situation, c'est le moins qu'on puisse dire. Toutes les victoires caquistes sont minoritaires.


Le Parti québécois gagne 3,7% des simulations, à chaque fois avec une minorité de sièges.


Il y a une probabilité de 3,5% d'une égalité en tête du nombre de sièges. En fait, tous les types d'égalités sont possibles: PLQ-PQ, PLQ-CAQ, PQ-CAQ... et même, tenez-vous bien: une triple égalité.


Qu'en est-il de la distribution régionale? En calculant la moyenne des 10 000 simulations, voici ce que nous obtenons (les couleurs pâles représentent les comtés pivots):



Les Libéraux sont en tête dans 52 circonscriptions, dont 14 comtés pivots. Les pertes du PLQ se situent principalement dans la région de Québec, où la CAQ est en tête dans pas moins de 14 (!!) circonscriptions sur 16.


La CAQ, en tête dans 45 circonscriptions, prend maintenant le dessus sur le PQ dans la Couronne nord, Laurentides-Lanaudière et l'est de la Montérégie.


Le PQ est favori dans seulement 24 circonscriptions, dont 11 dans Côte-Sud et le Nord du Québec. Attention toutefois: le PQ est deuxième dans plusieurs des comtés pivots où la CAQ est favorite, alors un mouvement de quelques points seulement pourrait chavirer cette projection régionale.


* * *

Au cours des prochaines semaines, j'analyserai les données de cette projection afin de comprendre un tant soit peu où nous en sommes présentement. Évidemment, le congrès solidaire du weekend pourrait, selon ce que les membres décident en assemblée, venir complètement changer la projection électorale présentée aujourd'hui. Toutefois, en regardant ces chiffres, nous pouvons comprendre pourquoi certains électeurs solidaires ont exprimés des réticences à s'allier avec un parti qui ne semble plus faire vibrer l'électorat comme jadis.


* * * * * * *

Qc125 sur Twitter: @Qc_125.

Qc125 sur Facebook: @Qc125

Qc125 sur Google+

LIRE AUSSI:

» Le PQ à Montréal: naufrage à l'horizon?

» Petite leçon de sondages 101

» Quels seraient les termes d'une alliance PQ-QS?


VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter