LES BLOGUES

Alice Munro, une artiste des âmes

11/01/2014 10:14 EST | Actualisé 13/03/2014 05:12 EDT

Lorsqu'Alice Munro écrit, elle ravive en même temps l'émotion et l'intelligence. Elle cherche et trouve dans le secret des vies, les points sensibles qui les broient. C'est une artiste des âmes.

Première écrivaine canadienne-anglaise à gagner le prestigieux prix qu'avait remporté en 1976 Saul Bellow, premier écrivain Canadien-américain, elle était sur la liste des nobélisables depuis plusieurs années déjà. Tant, qu'elle l'avait oublié...

On se met à rêver: à quand le Nobel pour un écrivain canadien-français?

Pas si simple. Non que le talent manque et que nos écrivains n'en font pas excellent usage, mais une candidature à ce prix doit être présenté par un comité formé pour la défendre.

C'est là que le bat blesse.

Je la sais, car j'ai tenté d'en former un pour défendre les couleurs, si l'on peut dire, d'un de nos auteurs émérites. Et tous ceux qui le célébraient, les critiques littéraires, les journalistes, les universitaires, les politiciens, le ministère de la Culture, la ville de Montréal et même l'auteur qui m'avait lancé dans cette aventure se sont dérobés.

Pourquoi?

Parce qu'au Québec (le Canada français...) les écrivains s'isolent au-dessus de leur plume et ne forment ni cénacle, ni confrérie, ni communauté. Ils se donnent pour occasion de rencontres que les Salons du livre. Le reste du temps, ils s'exilent dans leur bulle.

Et ce n'est pas un reproche, j'en suis.

Question de caractère et de manque de confiance en soi. Aussi peut-être à cause de ce qu'on appelle le sentiment de l'imposteur: écrivain moi, allons, vous voulez rire! Des écrivains, j'en connais, j'en lis et... c'est autre chose!

C'est ma défunte bien-aimée qui avait raison: ce n'est pas surtout le talent qui compte, mais d'y croire absolument.

Mais revenons à Alice Munro, pour dénoncer qu'on ait dit et écrit qu'elle pratiquait un genre mineur: la nouvelle. Genre mineur? Mais c'était celui de Maupassant, aussi celui du grand Borges (Jorge Luis).

N'est-ce pas un vulgaire jugement généré par les chiffres de vente décevants des recueils de nouvelles ?

Alors, dites-moi un peu, la pornographie qui se vend à millions serait... un genre majeur?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les 13 femmes lauréates du Nobel de littérature

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



» Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?