LES BLOGUES

La culture, au cœur du rayonnement international de Montréal

19/05/2016 10:03 EDT | Actualisé 20/05/2017 05:12 EDT

Mon vécu en tourisme à Montréal et mes quelques voyages à l'étranger m'ont appris à apprécier les expériences culturelles en milieu urbain. Mais, surtout, cela m'a fait comprendre à quel point elles sont au centre du voyage dans une grande ville. Les trois piliers de cette relation culture/tourisme ont été depuis longtemps les festivals/événements, les grands musées et le patrimoine, entre autres, au niveau des quartiers anciens. À Montréal, cela s'exprime aisément par nos festivals phares (Jazz, Rire, Francofolies, Osheaga, etc.), nos grands musées (Musée des beaux-arts, Musée McCord, Pointe-à-Callière et le Musée d'art contemporain) ainsi que par le Vieux-Montréal (mais aussi par le patrimoine religieux, par exemple).

Mais l'attrait de la culture par nos visiteurs s'élargit de plus en plus pour inclure aussi la vie de quartiers, les arts d'interprétations et les secteurs liés à la créativité. Le Théâtre du Nouveau Monde (TNM), l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM), la TOHU par exemple, sont maintenant des partenaires à part entière de l'industrie touristique montréalaise. Personnellement, et je ne suis pas le seul à le penser, je considère que même l'offre gourmande fait partie de cette expérience touristique urbaine. De plus, des festivals d'envergure plus modeste ont su faire leur place et ainsi bénéficier d'un rayonnement international en offrant un produit ciblé.

En fait, la vaste majorité des activités que l'on propose aujourd'hui, à Montréal, mais aussi dans la plupart des grandes villes occidentales, présentent une offre touristique se concentrant essentiellement sur le produit culturel. Le produit touristique urbain est culturel.

Une étude diffusée récemment par Tourisme Montréal (source 1) confirme ce fait et vient préciser l'ampleur de la culture comme pilier de l'économie touristique montréalaise. Effectivement, plus de 2 millions de touristes culturels visitent la métropole québécoise annuellement, ce qui représente le quart de l'ensemble des touristes venus à Montréal. La culture est d'ailleurs indispensable au tourisme; elle représente 6 % du PIB de la grande région de Montréal pour un total de près de 131 000 emplois directs et indirects et des retombées économiques annuelles totales de 10,7 milliards $ (source 2).

Les efforts du milieu culturel montréalais pour assurer le rayonnement de Montréal sont remarquables. Que ce soit pour le secteur du cirque, de la musique classique, de la danse contemporaine, en théâtre jeunesse ou encore de la musique «Indie», un nombre important d'ensembles musicaux, de troupes ou d'individus participent au rayonnement de Montréal à l'étranger par leur présence et/ou leurs tournées. Le lien entre le secteur touristique et le milieu culturel permet d'accroître ce rayonnement en associant deux secteurs clés de l'écosystème montréalais.

Pour ce qui est de la fréquentation des activités culturelles, les festivals génèrent, à eux seuls, un achalandage total de plus de 7,5 millions de visites. Les institutions muséales, quant à elles, génèrent 7 millions d'entrées, ce qui représente 49 % de la fréquentation des musées pour l'ensemble du Québec, alors que les attraits reçoivent 9 millions de visiteurs. Des chiffres impressionnants!

L'étude (source 3) cherchait à mesurer les répercussions directes et indirectes de la culture dans l'économie touristique de Montréal. Celle-ci révèle que le tourisme culturel engendre annuellement des dépenses de 333 millions de dollars en hébergement commercial, 341 millions de dollars en restauration et 149 millions de dollars pour les commerces et boutiques. Les touristes qui viennent dans la métropole sont satisfaits à plus de 95 % des activités culturelles offertes. En tout, à Montréal seulement, la culture génère plus d'un milliard de dollars de dépenses touristiques annuellement.

Le tourisme culturel est un des marchés mondiaux du tourisme qui connaît la plus forte croissance à l'international, selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). La culture et le tourisme entretiennent une relation mutuellement bénéfique, au cœur du tourisme urbain, qui est de nature à renforcer l'attractivité des villes.

Le tourisme culturel tire parti de la richesse que Montréal peut apporter à nos visiteurs grâce à sa créativité, ses traditions et son patrimoine, les arts de la scène, l'architecture, l'art public et l'animation urbaine; il est aussi en lien avec l'esprit d'ouverture d'une population et de sa capacité à partager sa culture avec les visiteurs. Des atouts que Montréal possède à revendre et qui font d'elle un terreau des plus fertiles pour accentuer encore plus la relation entre le tourisme et la culture.

Références

- Source 1: La culture comme levier économique, une étude de LJM Conseil pour le compte de Tourisme Montréal, 2015.

- Source 2: La culture à Montréal : chiffres, tendances et pratiques innovantes, Chambre de commerce du Montréal métropolitain, 2015.

- Source 3: La culture comme levier économique, une étude de LJM Conseil pour le compte de Tourisme Montréal, 2015.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

«Cité Mémoire»: le passé de Montréal s’anime sous vos yeux

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter