Peter Hofstede

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Peter Hofstede
 

Le gaming pour les filles: un immense filon encore inexploité par le secteur du jeu vidéo

Publication: 08/11/2012 10:00

Le marché des jeux vidéo en France s'accroît de plus en plus. Il faut dire que le profil des joueurs a changé, de l'adolescent garçon jouant des heures sur sa console aux core-gamers, le cercle était assez restreint.

Il est donc dommage que de nombreuses personnes considèrent aujourd'hui les années 80 comme l'âge d'or d'un secteur qui n'en était alors qu'à ses balbutiements.

Il existe en France des opportunités inexploitées sur de nouveaux marchés à alimenter en jeux aussi novateurs que passionnants. Ceux-ci doivent s'adresser plus particulièrement à la jeunesse d'aujourd'hui, née avec Internet au bout des doigts: la génération Z.

fille jeux video


Aux yeux de cette génération postérieure à l'avènement du Web, les jeux sont bien plus qu'un simple passe-temps pour garçons. Les filles s'étant à leur tour approprié la sphère informatique, on assiste à un changement de perception qui ouvre de nouvelles perspectives dans le secteur des jeux. Grâce à des blogs et sites spécialisés sur le jeu vidéo pour les femmes et au déferlement de nouvelles plates-formes spécifiquement dédiées aux filles (comme Jeux de Filles), on est en train d'assister à une évolution majeure en France. 

Lorsqu'on entend le mot "adolescente", on peut avoir instantanément à l'esprit l'image d'une horde de fans du groupe One Direction faisant le pied de grue en attendant l'arrivée de leurs idoles. Avec ce groupe d'âge, il est intéressant de constater que la réalité réserve des surprises dès lors qu'on se refuse à généraliser. Les filles de la génération Z disposent d'un pouvoir d'achat de 37 milliards d'euros, et elles sont imbattables pour mettre en avant les marques qu'elles aiment (on l'observe quant à la façon dont elles propulsent tel ou tel artiste en herbe dans les émissions consacrées aux nouveaux talents).

En outre, elles sont plus connectées que jamais. Pratiquement la moitié d'entre elles possède un smartphone. Plus des deux tiers disposent d'un accès à haut débit et elles consomment en moyenne le chiffre énorme de 7,5 heures de connexion par jour, dont deux passées sur leur mobile. Une étude récente a mis en évidence que l'iPod Touch était l'appareil le plus apprécié des 5-10 ans, pour sa capacité à permettre de jouer n'importe où.

Toute cette population constitue un public avantageux et hautement interactif pour lequel les développeurs de jeux doivent concevoir des contenus attrayants. Ce qui rend ce marché des adolescentes si différent, et du coup plus passionnant, c'est qu'il n'en est encore qu'à ses débuts. La moitié des adolescentes de la génération Z joue régulièrement, les opportunités commerciales ne manquent donc pas pour de nouveaux acteurs.

Contrairement à leurs parents et à leurs aînées, cette génération n'a pas encore rejoint Facebook. Elle n'a donc pas encore été exposée à la multitude d'applis et de jeux natifs qui s'y trouvent. Résultat: il reste un vaste espace à conquérir sur ce nouveau marché en pleine émergence. Et c'est là que résident également des opportunités de licences en masse.

Toutefois, pour exploiter ce segment, le secteur doit mieux cerner ce qui attire une population réputée difficile à contenter. C'est la raison pour laquelle une approche éclairée visant à développer ce public passe par la compréhension du comportement des adolescentes, de ce qui leur plaît et, au bout du compte, de ce qui les motive.

Les filles âgées de 8 à 12 ans commencent tout juste à prendre conscience de leur apparence et à vouloir jouer avec. C'est pourquoi les jeux dédiés à la beauté, la mode et le look sont si populaires. Elles s'intéressent également à imaginer et simuler leur vie future, ce qui explique leur attirance pour les jeux de rôle, plus particulièrement ceux qui permettent de s'essayer à différents métiers. Les jeux facilitent l'imagination de scénarios comme jamais cela n'avait été possible auparavant: les adolescentes peuvent opter pour des réalités différentes afin d'explorer et d'expérimenter en toute sécurité dans ce monde de jeux pourtant sans limite.

Le marché des jeux pour adolescentes est destiné à devenir l'un des plus florissants de la décennie. Alors, comment les développeurs de ce secteur peuvent-ils s'adresser au mieux à la génération Z? Plus informée et socialement connectée que les générations précédentes, celle-ci attache une grande valeur au bouche-à-oreille. Mais qu'est-ce qui peut les pousser à échanger entre elles? Du contenu simple à utiliser, à la fois créatif et qualitatif, et qui surfe sur la vague des tendances...

 

Suivre Peter Hofstede sur Twitter: www.twitter.com/hofstede

Suivre Le HuffPost Québec