LES BLOGUES

La cyberdépendance des adolescents: sortons la tête du sable

22/04/2014 03:40 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

L'ère du numérique s'impose aujourd'hui dans notre vie quotidienne et dans les programmes de l'Education nationale (pour preuve, la circulaire du 12 mars 2014). Le potentiel éducatif de ces nouvelles technologies est indéniable, mais quels sont les risques ?

C'est en 1987, année de l'entrée des ordinateurs et consoles de jeux dans les chambres d'enfants, que débute un cycle de baisse constante des résultats scolaires des élèves français : la corrélation entre cydépendance et chute des performances scolaires est évidente. Le sujet n'est pourtant jamais véritablement abordé par les responsables politiques et pédagogiques.

Les enseignants et les parents ont été les premiers à identifier les symptômes de la cyberaddiction: désintérêt grandissant des élèves pour les activités scolaires, confinement des adolescents à leur chambre, où ils ne sont plus reliés au monde que par l'intermédiaire des écrans. Que faire face aux usages et mésusages du numérique comme lien social ? Pour beaucoup d'adolescents, la vraie vie est sur le Net: réseaux sociaux, jeux collectifs qui encouragent l'emploi d'avatars, etc.

Le cas de Jérémy, "cyborg-ado" ordinaire, peut nous aider à discerner le potentiel pathologique d'une prétendue «hyperconnexon»: inséparable de son téléphone portable et rivé à son écran d'ordinateur, ce lycéen de dix-sept ans n'a de conversation qu' «en ligne», substituant à tout contact humain la connexion virtuelle.

Il est temps de prendre au sérieux l'addiction aux écrans des adolescents. Après avoir défrayé maintes fois les chroniques journalistiques, la cyberdépendance commence à intéresser le monde médical. Certaines structures hospitalières ou spécialisées ouvrent ainsi des centres spécifiquement dédiés à la réflexion sur cette pathologie (Maison Solène).

L'apparition d'une variété de signes et de symptômes mène à la reconnaissance de l'existence d'une addiction sans produit : de nombreux travaux, dont ceux d'Isabelle Varescon, confirment que «les dépendances humaines ne sont plus cantonnées aux domaines des substances comme le tabac, l'alcool ou les drogues». Mais la question demeure ouverte: la cyberdépendance est-elle une dépendance au même titre que les addictions à ces substances ?

Quel avenir pour cette génération de "digital natives"? Pourquoi notre société peine-t-elle à juguler ce phénomène de la cyberdépendance" ? A partir de diverses enquêtes et d'études, nous proposons, dans le livre qui vient de paraître aux éditions Le Manuscrit, une analyse de la vie et du comportement de ces «ados pris dans la Toile» et des freins sociétaux, économiques, voire juridiques, qui entravent la lutte contre la cyberdépendance.

Pour Aller plus loin :

Pascal Lardellier et Daniel Moatti, Les ados pris dans la Toile, des cyberaddictions aux technodépendances

Avril 2014 - éditions Le Manuscrit

Livre : 21,90€ / E-book : 9,90€

2014-04-14-LesadosprisdanslaToilefrontcover.jpg

2014-04-14-LesadosprisdanslaToilebackcover.jpg

Lire aussi sur Le HuffPost:

10 chiffres déprimants sur les 18-35 ans

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.