LES BLOGUES

Mourir pour la patrie

11/11/2012 10:10 EST | Actualisé 07/01/2014 08:06 EST
Alamy

Vous avez entendu parler du soldat inconnu? Ceux qui le connaissent ne savent pas qui c'est. Et ceux qui l'ont connu ne se sont pas manifestés pour le reconnaître. C'est le plus illustre inconnu au monde. Le plus célèbre anonyme mort sans savoir ni pour qui ni pourquoi. Mais qui sur terre sait les raisons de notre trépas. Aujourd'hui, c'est la fête de l'inconnu, je vous le rappelle (et c'est pour ça que ça s'appelle le jour du Souvenir).

Ni tout à fait lui-même, ni tout à fait un autre. Le soldat inconnu est un corps mort que personne ne réclame. Un homme sans passé, un être sans avenir. Une star sans visage. Une vedette sans musicographie.

S'il avait été connu, le soldat ne serait pas devenu inconnu. Il n'aurait donc pas eu le privilège de devenir presque aussi célèbre que Céline Dion de son vivant.

Plus connu de sa mort que de sa vie, il a réussi parce qu'il s'est fait éliminer. Comme dans Star Académie ou Occupation Double.

Dans une société où le rêve des petites filles n'est plus de sauver le monde ou d'enseigner aux enfants, mais de triompher sur les ondes de TVA un micro à la main et une larme à l'œil, la célébration de l'inconnu est peut-être une solution à la dictature du vedettariat.

Pourquoi n'y aurait-il pas un Felix du chanteur inconnu? Un Oscar de la comédienne anonyme? Un Gémeaux de la série oubliée? Un Golden Award de l'employée de bureau invisible? Un Prix du citoyen effacé? Une médaille du mérite de celui qui n'a rien fait, rien vu, rien entendu et, surtout, rien dit?

Parce que, qu'on soit soldat, chanteur, plombier, comédien, staracadémicien, fonctionnaire corrompu, humoriste diplômé, plumitif excessif, boulanger les mains dans la farine, péquiste, pelquiste, caquiste, québecsolidariste, oniste ou pape, on gagne tous à être connu.

Jour du Souvenir 2012