LES BLOGUES

<i>Oz The Great and Powerful</i>: édulcoré

10/03/2013 10:08 EDT | Actualisé 13/05/2013 05:12 EDT
AP
This film image released by Disney Enterprises shows James Franco, left, and Michelle Williams in a scene from "Oz the Great and Powerful." (AP Photo/Disney Enterprises, Merie Weismiller Wallace)

Au Kansas, un magicien de foire au talent douteux (James Franco, cabotin) est emporté par une tornade et se retrouve dans un monde merveilleux où on croit qu'il est le célèbre Magicien d'Oz tel qu'annoncé dans les écrits. Ce dernier cherche à camoufler son identité alors qu'une lutte de pouvoir oppose trois soeurs sorcières.

Sorte d'antépisode au classique The Wizard of Oz, ce film aux qualités visuelles évidentes et à l'illustration soignée déçoit. Qui aurait pensé qu'un jour le réalisateur de Evil Dead jouerait dans les plates-bandes de Tim Burton et se ferait produire par les studios Disney! On reconnaît peu la touche d'humour ou horrifique de Sam Raimi, qui se contente ici de livrer une oeuvre de commande édulcorée à souhait et impersonnelle.

Toujours est-il que ce spectacle très coloré et luxueux destiné à un public familial repose sur un scénario d'une simplicité rare.Très mince, l'intrigue révèle peu de surprises à part quelques rares moments magiques (les premiers moments en noir et blanc, la brève séquence dans le village en porcelaine). Même la musique de Danny Elfman (le compositeur attitré des films de Burton, mais aussi de quelques films de Raimi) se révèle très pompeuse. En revanche, la direction artistique est magnifique et l'utilisation du 3d est réussie.

Cote: **1/2 sur 5

oz the great and powerful sequel