Oasis

CP

Oasis et médias sociaux: entreprises, bienvenue au 21e siècle !

Ce n'est pas une prédiction bien risquée à faire : des cas comme celui auquel Lassonde a dû faire face avec les jus Oasis, il y en aura de plus en plus. Dans un article paru dans la section Technaute de Cyberpresse, on soulignait qu'il s'agit «d'une lame de fond imprévisible». Imprévisible? Pas tout à fait...C'est vrai que les entreprises peuvent désormais se retrouver, et de façon imprévue, dans la ligne de mire des médias sociaux, puis, par extension, celle des médias en général. Mais, si on pouvait s'attarder à regarder de plus près chaque entreprise, on pourrait assez facilement voir lesquelles ont des chances d'être mieux préparées à faire face à ce genre de crise. Et, je vais peut-être vous étonner, mais ce ne sont pas forcément celles qui sont très actives sur les médias sociaux, que ce soit Twitter, Facebook ou toute autre plateforme.
CP

Affaire Oasis: la réputation de Lassonde réduite en compote

Jamais au Québec, une entreprise n'avait déclenché une si virulente et rapide réaction en chaîne sur les réseaux sociaux. L' article « Pas touche au mot Oasis» de Christiane Desjardins dans La Presse du 6 avril 2012 a engendré un tsunami d'insultes et d'injures envers le fabricant de jus québécois Lassonde. Rappelons que depuis 7 ans, les avocats de Lassonde font la vie dure à quiconque utilise dans ses affaires le mot «oasis» et particulièrement à une petite entreprise québécoise de savon à l'huile d'olive. Pourquoi? Elle a eu le malheur d'inclure le mot OASIS dans sa raison sociale Olivia's Oasis.