Associations Etudiantes

Lettre à mes amis carrés verts

Olivier Lacelle | Publication 10.12.2014
Olivier Lacelle

Combien de fois les associations étudiantes ont-elles organisé des activités étudiantes importantes pour compenser le manque de financement fréquent en ce qui a trait aux comités étudiants?

Cinq cégeps disent non à la grève

RCQC | Radio-Canada.ca | Publication 22.04.2013

L'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE) peine à mobiliser ses membres en prévision de la manifestation qui doit se tenir pend...

En attendant le Sommet, plusieurs questions se posent!

Mario Asselin | Publication 07.01.2014
Mario Asselin

Alors qu'une bonne majorité d'électeurs ont voté aux élections du 4 septembre dernier pour une formation politique privilégiant une hausse des droits de scolarité, les scénarios d'un gel ou d'une indexation de ces droits semblent être ceux qui seront sur la table au moment d'échanger à la mi-février prochain.

Mouvement étudiant: Inspirer, oui. Se rendre coupable non.

Serge Buy | Publication 09.01.2013
Serge Buy

La condamnation d'un jeune leader étudiant crée des remous au sein de la communauté internaute... Le titre d'un billet récemment publié sur ce site m'a interpelé : «Coupable d'inspirer». Le problème est qu'on peut inspirer et respecter la loi en même temps - peu importe qu'on soit d'accord avec la loi ou pas. Précisons d'abord qu'il est important d'avoir des jeunes qui se « tiennent debout ». Peut être pourront-ils « inspirer » une génération plus âgée qui a depuis longtemps plié l'échine devant des situations inacceptables: corruption, iniquités sociales croissantes, pauvreté chez les enfants, etc.

L'ASSÉ se tire (encore) dans le pied...

Charles-Etienne Filion | Publication 08.01.2013
Charles-Etienne Filion

Je n'ai aucun problème à ce que des groupes et des individus revendiquent la gratuité scolaire, le droit à la dissidence, ou n'importe quoi qui reste dans les limites du bon sens. Là où je fulmine, c'est lorsque les menaces sortent avant même qu'on débatte réellement du sujet. On retrouve ici la bonne vieille ASSÉ, celle-là même pour qui les compromis sont signes de faiblesse, pour qui la grève est un moyen de pression parmi tant d'autres et non le dernier recours.

Coupable d'inspirer

Michel Lambert | Publication 01.01.2013
Michel Lambert

Montréal est une ville de coupables. Depuis des mois, les voleurs et les corrompus font la sellette oubliant même les sommes dérobées, les dates, les autres dérobeurs de biens publics impliqués. Ces gens se promènent en cravate et beaux atours, sont invités et applaudis à Tout le monde en parle et retournent tranquillement dans leurs maisons récemment léguées à leurs femmes ou enfants. Pourtant aujourd'hui c'est un jeune militant de 22 ans qui est trouvé coupable pour avoir fait valoir des droits collectifs.

Les étudiants ont fait la différence et ils peuvent enfin crier victoire

Martine Desjardins | Publication 21.11.2012
Martine Desjardins

Le Parti Québécois avait promis l'annulation de la hausse et l'abrogation de la loi 12, il l'a fait. Pourtant, pour en arriver là, il a fallu un travail énorme, tant pendant le printemps que pendant la période électorale. La Fédération étudiante universitaire du Québec, en collaboration avec sa consoeur la Fédération étudiante collégiale du Québec, a mis en place une ambitieuse campagne pour faire sortir le vote des jeunes, prenant le pari que plus les jeunes iraient voter, plus le gouvernement libéral avait des chances d'être défait. Nous voulions faire la différence.

Les associations étudiantes ont le droit de s'exprimer pendant la campagne

RCQC | Radio-Canada.ca | Publication 02.10.2012

Les associations étudiantes peuvent s'exprimer pendant la campagne électorale, tant qu'elles respectent les règles électorales, confirme le Bureau...

La transparence de l'action et de la gouvernance

Mario Asselin | Publication 04.08.2012
Mario Asselin

Un article au Devoir a particulièrement attiré mon attention sur le sujet de la transparence de l'action et de la gouvernance. Dans « Le silence numérique du gouvernement aurait empiré la crise », Fabien Deglise analyse les impacts qu'aurait pu avoir le «silence du gouvernement de Jean Charest dans les nouveaux espaces numériques de communication» sur le conflit actuel. Il es ressort un constat d'échec.

Le gouvernement du Québec et les étudiants se rencontreront lundi après-midi

Radio-Canada.ca | Publication 27.07.2012

Le gouvernement et les associations étudiantes se rencontreront lundi à 14 h, à Québec. Selon un communiqué de la Fédération étudiante univ...

Annulez la loi 78

CP | Marie-Michèle Sioui, La Presse Canadienne | Publication 25.07.2012

MONTRÉAL - La contestation de la loi 78 se retrouve maintenant devant les tribunaux, qui devront décider de son application et de sa validité.Les a...

Courchesne: une rencontre «très très importante», même la CLASSE y sera

Radio-Canada.ca | Publication 24.07.2012

Le négociateur du gouvernement du Québec, Pierre Pilote, a invité la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CL...

Merci, Gabriel!

Victor-Lévy Beaulieu | Publication 24.07.2012
Victor-Lévy Beaulieu

Depuis le début de la grève étudiante, le gouvernement et la plupart des éditorialistes et commentateurs ne cessent de s'en prendre à Gabriel Nadeau-Dubois, le leader de la CLASSE. Pourquoi donc? Parce qu'il est le seul à garder le cap sur la raison qui a amené les étudiants à entrer en grève : la hausse des frais de scolarité. Sans Gabriel Nadeau-Dubois, ce réveil des étudiants et, plus généralement, de la population québécoise, aurait-il lieu? Permettez-moi d'en douter.

Une loi écrite par des «mononcles impuissants», selon les syndicats

CP | Patrice Bergeron, La Presse Canadienne | Publication 18.07.2012

QUÉBEC - Le gouvernement Charest, avec sa loi spéciale, rapproche le Québec d'un «État totalitaire» pour protéger sa future campagne électoral...

Conflit étudiant: Léo Bureau-Blouin le meilleur porte-parole!

Steve Flanagan | Publication 16.07.2012
Steve Flanagan

Le conflit étudiant, qui vient d'entamer sa quatorzième semaine, nous a fait découvrir jusqu'ici de nouveaux visages médiatiques et l'importance du rôle de porte-parole en temps de crise. Il nous est apparu pertinent d'évaluer la performance des principaux porte-parole dans le conflit étudiant.

Rouges, verts, unissons-nous!

Annick Vigeant | Publication 08.07.2012
Annick Vigeant

Dans une négociation, chacun doit faire son bout de chemin. Quand on annonce aux étudiants qu'on les fait venir un vendredi à 16 heures pour rouvrir le dialogue, pour parvenir à une entente, c'est qu'on est prêt à faire son bout de chemin. Sa «juste part» dans la négociation. Quand on les fait négocier pendant 20 heures de temps, passer la nuit debout, c'est qu'on s'attend à ce qu'enfin, il y ait compromis.

Les grèves prolongées malgré l'entente

RCQC | Publication 07.07.2012

Plusieurs associations étudiantes ont rejeté l'entente de principe conclue samedi avec le gouvernement.Rejet de l'entente de principe :Collège de B...

Douze semaines pour en arriver là!

Alexandre Dumas | Publication 06.07.2012
Alexandre Dumas

Qu'arrive-t-il en décembre 2012 si, dans le cadre des travaux de ce conseil provisoire, on ne réussit pas à réinjecter dans la réduction des frais afférents et dans les services aux étudiants, les dollars prétendument consacrés aux mauvaises pratiques administratives présumées du milieu universitaire? J'ose à peine l'imaginer.

Pas de négos si la CLASSE y est

CP | Alexandre Robillard, La Presse Canadienne | Publication 26.06.2012

QUÉBEC - Le gouvernement a rejeté une nouvelle invitation à négocier avec les associations étudiantes, jeudi, après avoir accusé l'une d'entre ...

Droits de scolarité : une 8e semaine de grève s'amorce

Radio-Canada.ca | Publication 09.06.2012

(Radio-Canada.ca) Malgré la réduction de la marge de manoeuvre des universités et des cégeps pour sauver la session, environ 179 000 étudiants...

Un compromis est possible!

Philippe Gravel | Publication 09.06.2012
Philippe Gravel

Étant nous-mêmes opposés à la hausse des frais de scolarité telle qu'annoncée dans le dernier budget Bachand, nous nous enthousiasmons à l'idée que ce mouvement étudiant propulse la question des frais de scolarité universitaires à l'avant-plan du débat public. Notre optimisme se transforme néanmoins en désappointement lorsque nous constatons à quel point les négociations entre les associations étudiantes et le gouvernement sont laborieuses, voire inexistantes.