LES BLOGUES

Le Serpent: mon premier coup de cœur de 2014

22/01/2014 09:51 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

En Asie, ce sera l'année du Cheval, à Montréal, celle du serpent! Ça fait longtemps qu'on avait annoncé sa venue, la barre était haute, les attentes élevées et je n'ai pas été déçue. Situé dans la Fonderie Darling, le nouveau resto de l'équipe de Hubert Marsolais et Claude Pelletier (Le Club Chasse et Pêche et Le Filet) est à la hauteur de leurs talents respectifs et de la réputation du chef qu'ils ont choisi pour les mettre en valeur dans l'assiette, LE Mike Mercuri qu'on a découvert et tant aimé au Brontë, et pour certain chez XO.

serpent

Le Serpent séduit d'abord par son design industriel, mis en valeur par de grandes fenêtres, un éclairage chaleureux et trois exquises œuvres d'art qui personnalise l'ambiance. L'intriguante sculpture au-dessus du bar s'intitule Serpente et représente la constellation du Serpent avec comme corps célestes, des formes tirées de l'ancienne Fonderie Darling, à une époque où on y produisait des pompes, autour de 1905.

Sur le mur principal, tout en longueur, une grande photo de l'artiste Geneviève Cadieux nous fait rêver du désert Texan, et tout au fond de la salle à manger, la magnifique toile de Pierre Dorion a été nommée Crepuscolo, en hommage à la superbe lumière du crépuscule filtrée par les fenêtres du resto.

Je tenais à vous décrire les toiles car elles m'ont beaucoup inspirés, chacune à leur façon, lors de mon passage au Serpent. Et c'est quand même assez rare, qu'un décor fasse cet effet.

Soyez sans crainte, le tableau dans l'assiette est tout aussi inspirant. Le menu est composé de choix d'entrées et plats principaux qui misent sur la qualité des produits et le savoir-faire du chef.

plats

Par exemple, le midi, on propose 5 choix d'entrées et 5 choix de plats principaux, en plus d'un plat du jour, cuit à la broche. Quand j'y suis allée, la première semaine d'ouverture, j'ai mangé une fabuleuse salade de betteraves, croquante et colorée, et un plat de morue qui fondait en bouche, garnie de haricots coco, artichauts, aubergines et olives noires.

La carte des vin est exceptionnelle et judicieusement choisie par le sommelier Philippe Boisvert, aussi partenaire dans l'aventure. Ouvert les midis (sauf samedi) et les soirs du mardi au samedi.

LE SERPENT

257 Rue Prince

Montréal, QC

514.316.4666

www.leserpent.ca

Pour connaître toutes les activités gourmandes de Natalie Richard, joignez-vous à son site www.natalierichard.com et sur Twitter @natalierichard

Quelques plats du restaurant Le Serpent