LES BLOGUES

Les vrais débats

22/02/2017 06:19 EST | Actualisé 22/02/2017 10:30 EST

On ne peut pas le nier, il y a des sujets urgents qui nous concernent tous et qui sont beaucoup plus importants pour l'avenir du Québec. Ainsi, le hijab, la mosquée et toutes questions reliées à l'Islam ne doivent être que secondaire, car - croyez-moi, leur impact est infime sur notre quotidien. Ce qui doit primer aujourd'hui c'est l'avenir du Québec en tant que société forte économiquement, politiquement et socialement.

Il ne faut pas nier aussi que le Québec en tant qu'entité francophone fait, à mon avis, partie des priorités de la population musulmane de la province. Alors, il ne faut jamais douter de leur patriotisme dans ce cas-ci.

Ceci étant dit, demandons-nous maintenant, jusqu'où allons-nous trainer les débats sur les minorités ethniques, les accommodements raisonnables et la charte des valeurs? Ces débats tombent dans un terrain de plus en plus glissant. On a l'impression d'assister à un choc des civilisations dans lequel un Québec judéo-chrétien est confronté à une invasion musulmane. Ce qu'on entend à la radio et ce qu'on lit sur les médias sociaux commencent à faire peur et il est grandement temps de prendre un moment de repos pour réfléchir au Québec de demain en abordant les vrais débats.

Que l'on soit fédéraliste ou indépendantiste, les débats devront toujours rester constructifs afin d'éviter toute confrontation interne inutile. Les citoyens aujourd'hui, veulent des bons emplois, voyager et avoir une bonne retraite. Bref, ils veulent vivre paisiblement et profiter de chaque moment de leur vie. Tous les commentaires qui ne vont pas dans ce sens devront cesser immédiatement.

Les gains politiques de tous les partis devront se faire dans l'Assemblée nationale lors des débats sur les vrais sujets qui vont dans l'intérêt sociétal.

D'ores et déjà, il faut, sans hésiter, demander aux hommes politiques de cesser leurs diatribes qui inspirent la division plutôt que l'unité nationale. Les gains politiques de tous les partis devront se faire dans l'Assemblée nationale lors des débats sur les vrais sujets qui vont dans l'intérêt sociétal.

Ainsi donc, il est inacceptable de penser qu'un tel parti soit pro-immigrant et qu'un autre ne le soit pas. Il faut que notre province continue d'être une société distincte de tout se qui se passe sur la scène canadienne et internationale. Il faut qu'elle soit distincte sous toutes ses formes. Et dans mille ans, on dira que cette terre était un exemple de tolérance pour le monde entier comme l'ont déjà été la France et la Hollande autrefois (aujourd'hui, prise avec la montée en flèche des partis d'extrême droite).

Sur le plan individuel, on n'est pas obligé de s'aimer. Mais sur le plan social, il faut faire des choix qui nous permettront de tendre vers le bien. Vers le salut national. Et c'est vers un État fort, capable de prendre en charge tous ses citoyens, peu importe leurs allégeances que nous devrons regarder. Ne nous racontons pas de mensonges, il n'y a jamais eu d'État homogène ethniquement. Le Québec ne fait pas exception dans cette optique. Toutefois, il ne faut pas nier que le peuple québécois représente quatre cents ans d'histoire.

Dans cette perspective, il faut donc continuer ce que les pères fondateurs ont commencé. Faisons en sorte que chaque citoyen québécois, de souche ou non, puisse s'identifier aux Anciens comme si c'étaient les siens pour qu'il puisse faire sa part dans la construction du Québec de demain; un Québec beau et fort comme on le veut tous.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST



De quelles religions sont les Québécois?

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter