LES BLOGUES

Existe-t-il vraiment une menace intégriste musulmane au Québec?

17/03/2014 11:56 EDT | Actualisé 17/05/2014 05:12 EDT

Oui, selon les francophones vivant en dehors de Montréal, mais pas vraiment pour les anglophones ou les francophones vivant dans la région de Montréal. Oui, selon Pauline Marois. Pas vraiment selon Philipe Couillard?

Qui a raison, qui a tort? Qui sont les naïfs et qui sont les lucides? Ville contre campagne? Anglophones contre francophones? Péquistes contre libéraux? Souverainistes contre fédéralistes? Une chose est claire: il n'existe pas une seule solitude au Québec, mais plusieurs espaces solitaires.

Après des mois de débats houleux, de manifestations, des chemises déchirées sur la place publique, d'insultes échangées et des milliers de pages Facebook partagées, la Charte des valeurs québécoises, par laquelle la question de l'identité a fait son apparition, s'est en quelque sorte timidement esquivée de la campagne électorale. Ce n'est plus le voile ou la kippa qui fait peur, mais plutôt le musulman intégriste. Un point, c'est tout. Apparemment, ce musulman intégriste, probablement caché dans sa mosquée, représente une menace. Laquelle? Je ne sais pas. Du moins on ne nous le dit pas. Néanmoins, presque 60% des Québécois pensent qu'il menace le Québec.

C'est drôle de voir comment les péquistes de Pauline Marois se sont approprié les idées de la fédéraliste Fatima Houda-Pépin sans que celle-ci s'en offusque ou se rebiffe. Au contraire, elle sourit toujours. À chaque fois que je la vois à la télé, elle sourit, ce n'est certainement pas une musulmane intégriste. Sur les photos, les femmes musulmanes semblent toujours en colère, fâchées, tristes. Celles-ci, elles doivent être des musulmanes intégristes. Elles menacent la société de quoi? De leur colère? De leur soumission? Je ne sais pas encore. Personne n'a voulu me dire. Mais tout le monde semble avoir peur.

Pauline Marois se dit convaincue que les musulmans ont infiltré la société québécoise. Sur quoi se base-t-elle? Je ne sais pas. Dans quelle étude est-elle allée piger ses idées? Des arrestations à tous les jours de complots musulmans? Peut-être a-t-elle confondu la menace musulmane avec la menace du crime organisé. Ah oui, ça doit être ca! Un lapsus. Un simple lapsus linguae. Elle a confondu la corruption qui s'est infiltrée dans toutes les sphères de l'économie québécoise avec l'islam. Il faut la pardonner Pauline, elle travaille fort ces jours-ci et elle ne connait plus la différence entre intégrisme et gangstérisme.

Pour revenir à Fatima Houda-Pépin, à mon avis, il faudrait qu'elle demande à Pauline Marois des redevances en terme de voix électorales. Voici un stratagème génial que je lui suggère: pour chaque voix gagnée par le PQ dans la circonscription dans laquelle Fatima Houda-Pépin se lance, elle reçoit deux votes pour elle. Deux pour un. Comme ça, Fatima Houda- Pépin pourra battre Dr Barette et elle pourrait retrouver sa place à l'Assemblée nationale et rester toujours souriante.

Autre chose. Le Parti québécois a annoncé qu'un gouvernement péquiste se doterait d'un centre de recherche sur les crimes dits d'honneur et la lutte à l'intégrisme.Car faut-il préciser que ces crimes d'honneur barbares sont strictement associés aux musulmans. Mais qu'en est-il des crimes de passion. Des crimes de jalousie? Ne constituent-ils pas une menace pour les femmes québécoises? Et les drames de Saint-Isodore et de Trois-Rivières? On oublie que ce sont tous des hommes jaloux et violents qui ont tué leurs proches. Ça ne semble pas préoccuper Pauline Marois outre mesure. Ce n'est pas importé d'ailleurs, c'est purement québécois! Mais les musulmans, c'est plus facile: on leur tape dessus et surtout il ne faut pas appeler ça de l'islamophobie. Ça s'appelle de la liberté d'expression.

Par contre quand le magazine MacLeans publie une enquête pour dire que le Québec est la province la plus corrompue du Canada. Là, la mobilisation est générale, on crie au «Québec bashing» ou disons-le en terme plus civilisé à la francophobie.

Je jette l'éponge, je ne comprends plus rien! Quelqu'un pourra-t-il m'éclairer?

>Élections 2014: les nouvelles et les blogues du HuffPost sur la campagne.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Hijab, burqa, niqab ou tchador?

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



>Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?