LES BLOGUES

Un projet progressiste pour développer le logement social à Montréal

02/11/2016 10:04 EDT | Actualisé 02/11/2016 10:04 EDT

Les citoyens montréalais qui ont à cœur le sort de leur ville doivent savoir que des élections importantes ont lieu à Projet Montréal cet automne. Les membres devront bientôt élire leur chef. Valérie Plante se présente contre Guillaume Lavoie. Un premier débat a lieu au collège Maisonneuve le 30 octobre. Madame Plante est la seule à défendre les valeurs sociales qui sont chères à Projet Montréal. Son programme s'inscrit dans la droite ligne de son parti, alors que Guillaume Lavoie s'en éloigne et propose d'orienter le parti vers la droite.

Un enjeu de taille: le logement social

Valérie Plante a notamment à cœur le développement du logement social à Montréal. Le parti du maire Coderre ne réserve qu'un million de dollars d'investissement par année pour l'achat de terrains visant à construire des logements sociaux. Pire, aucune annonce d'achat de terrain n'a eu lieu depuis 2013. Cet enjeu est pourtant central pour notre ville. Les Montréalais devraient pouvoir se loger de façon convenable. C'est une question de décence et de justice sociale. Actuellement, près de la moitié des ménages montréalais vivent avec moins de 40 000$ de revenus par année et 100 000 ménages dépensent plus de 50% de leur revenu pour se loger. La valeur des terrains ne cesse d'augmenter et le parc de logement locatif est vieillissant. On comprend alors pourquoi autant de Montréalais ne réussissent pas à trouver un logement abordable et adapté à leurs besoins.

C'est pourquoi les propositions audacieuses de Valérie Plante visant à garantir des logements abordables et décents pour tous Montréalais sont si importantes. Jugez-en par vous-mêmes. Elle propose premièrement un investissement de 100 millions de dollars sur trois ans pour l'achat par la Ville de terrains réservés à la construction de logements sociaux et abordables. Elle propose aussi l'augmentation des exigences d'inclusion de logement social et communautaire dans les projets privés. Actuellement l'exigence est que les développeurs dédient 15% des unités construites pour le logement abordable (réservé à la classe moyenne) et 15 % pour le logement social (réservé aux plus démunis). Madame Plante propose que les projets privés incluent 20% en unités abordables et 20% en unités de logements sociaux.

Va-t-on enfin jeter un regard critique sur le comportement d'un maire médiatique qui aime poser pour la galerie et est très populaire, mais qui ne tient pas compte des besoins des citoyens les plus démunis?

Répondre aux besoins réels des citoyens

Ces mesures répondront au besoin criant en logements abordables et sociaux. Elles sont également importantes pour la diversité économique, sociale, culturelle et architecturale de Montréal. La vitalité de notre ville dépend de la mixité sociale et de milieux de vie accessibles et dynamiques. Les mesures envisagées tiennent aussi compte des propositions de Richard Ryan et du chantier sur l'habitation de Projet Montréal. Elles vont dans le sens des réclamations du FRAPRU, du RCLALQ et des différents acteurs du milieu du logement à Montréal. Enfin, ces mesures sont fidèles à l'esprit progressiste de Projet Montréal.

Va-t-on une fois pour toutes prendre au sérieux la situation du logement social à Montréal? Va-t-on écouter ceux qui sont proches de la population et de leurs besoins réels? Va-t-on enfin jeter un regard critique sur le comportement d'un maire médiatique qui aime poser pour la galerie et est très populaire, mais qui ne tient pas compte des besoins des citoyens les plus démunis?

Les citoyens qui ont à cœur de préserver l'âme progressiste de Projet Montréal et qui ne sont pas déjà membres du parti ont jusqu'au 4 novembre pour se procurer leur carte de membre. Ils doivent aussi encercler la date du 4 décembre, car il faudra se rendre sur place (l'endroit reste encore à déterminer) pour être en mesure de voter.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

#Montrealsofas

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter