LES BLOGUES

Gauche-droite... du pareil au même

13/09/2016 10:10 EDT | Actualisé 13/09/2016 10:10 EDT

Droite ou gauche? Gauche ou droite? Aujourd'hui, si nous n'adoptons pas une idéologie de droite, automatiquement nous sommes de gauche et si nous n'adoptons pas une idéologie de gauche, nous sommes de droite. En réalité, serait-ce possible d'être les deux? Je crois que oui.

Récemment, un chroniqueur disait : « Si tu n'es pas de droite, tu es de gauche ». Malheureusement pour lui, je crois que c'est faux. On peut être les deux, autant de droite que de gauche. Le problème aujourd'hui c'est que les extrêmes (droite ou gauche) accaparent beaucoup de place dans les médias et on se laisse influencer par des convictions ou des exemples douteux. Dans les deux cas, on va prendre des situations très pointues et on va en faire un gros cas comme si cela était la norme. Aujourd'hui, c'est celui qui parle le plus fort, celui qui se fait entendre, celui qui a la plus grande tribune qui peut plus facilement passer son message, mais son message est-il la réalité ou est-ce simplement une vision de la réalité?

Si vous travaillez pour l'Iris ou un syndicat, possiblement que votre vision sera plus de gauche, vous prônerez une meilleure répartition de la richesse, vous amènerez des exemples de la Norvège ou du Danemark. Malheureusement, vous devrez tenir compte de la réalité nord-américaine dans laquelle nous vivons et la réalité de la Norvège ou du Danemark peut difficilement s'appliquer ici. De même, si vous travaillez à l'Institut économique de Montréal (IEDM) ou dans une haute sphère bancaire, vous aurez possiblement une vision plus de droite. Vous prônerez qu'une diminution des taxes, des impôts et des services serait profitable pour tous. Or, quand on regarde des pays ou des provinces qui paient peu de taxes/impôts, on constate souvent de grands écarts entre riches et pauvres ou des taux d'endettement très élevés (saviez-vous que c'est en Alberta qu'il y a le plus de faillites par habitant au pays et que c'est dans cette province que l'endettement personnel est le plus élevé au Canada).

La droite ou la gauche, en réalité, c'est la même chose : on veut influencer les individus pour que ceux-ci adhèrent à nos valeurs. Dans les deux cas, il y a du bon et du moins bon; il y a du mauvais et du moins mauvais. Croire l'un ou l'autre n'implique pas nécessairement que celui qui ne pense pas comme nous ait tort, au contraire. Adhérer aux deux entités signifie simplement qu'on utilise les meilleurs éléments de chacun d'eux. Augmenter la productivité pour créer plus de richesses (idéologie de droite) tout en favorisant une meilleure répartition de la richesse (idéologie de gauche). Permettre aux entreprises de payer moins d'impôts pour mieux concurrencer (idéologie de droite), mais leur demander de mieux financer l'éducation, car en bout de ligne, ce sont elles qui en profiteront (idéologie de gauche). Plus concrètement, les deux peuvent cohabiter et l'un n'est pas en compétition avec l'autre, ils sont en synergie et si, au lieu de s'efforcer à savoir qui a raison entre la droite et la gauche, elles travaillaient ensemble, nous pourrions créer de grandes choses, car, n'oublions pas, l'objectif dans les deux visions, est le même : augmenter la qualité de vie. Deux idéologies, deux chemins, mais le même objectif.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter