Mélanie Joly

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Mélanie Joly
 

Lettre à un manifestant

Publication: 27/05/2012 13:30

Cher manifestant,

Je te vois te préparer tous les soirs, armés de tes carrés de feutre rouge? Je te vois utiliser le #ggi de ton compte Twitter afin de transmettre au monde tes impressions sur la foule en direct. Fais gaffe, n'écris pas en marchant, tu pourrais heurter un policier masqué.

Comment te sens-tu, impliqué dans cette manifestation spontanée diffusée en direct sur LCN? Quels sont ces nouveaux slogans liés à la gratuité scolaire que tu énonces? Comment ces termes sont-ils devenus familiers à ton vocabulaire? Moi qui récemment m'époumonais à dire que les jeunes n'étaient pas atteints d'inertie socio-politique, ta très grande proactivité me surprend. Que s'est-il passé en l'espace d'une session?

Est-ce le printemps érable? Le ras-le-bol des libéraux? La corruption à Mascouche? L'ingérence des syndicats dans le dossier étudiant? Pourquoi, tout à coup, es-tu dans la rue pour dénoncer une décision gouvernementale? Sais-tu que l'enjeu discuté est le financement des universités?

Mes questions peuvent te sembler naïves, mais je ne te comprends pas. Tes 20 ans font de toi (tout comme moi) un contribuable au potentiel inégalé. Or, tu le sais, nous sommes moins que nos parents. Nous avons certes des meilleures perspectives d'emploi, mais nous sommes surtout moins,collectivement, à payer pour nos besoins. Notre gouvernement est également très endetté. Ce qui me questionne avec ta manifestation, c'est qu'une fois ta revendication accordée, qui va payer pour tous nos services sociaux? Encore nous.

Ne te rends-tu pas compte, cher manifestant, que la hausse dénoncée aujourd'hui aura nécessairement un impact sur la hausse de demain. La hausse de tous les tarifs de l'État, de l'électricité, en passant par la santé et les cotisations aux régimes de retraite. Détrompe-toi, je ne la veux pas plus que toi, mais n'est-ce pas mieux d'accepter les dernières offres liées à la bonification des prêts et bourses, obliger un meilleur financement des universités et ensuite, réclamer un véritable plan des générations? Un plan de match qui saurait répartir le poids financier de notre système équitablement par génération? Tu augmentes les frais de scolarité, j'accepte de payer 10$ pour la garderie et ma mère paie 300$ par année pour l'utilisation du système de santé. On développe notre potentiel énergétique québécois et on augmente les pénalités aux entreprises polluantes. Deal?

Tu vas me traiter de tous les noms. Me dénoncer dans la rue. Dire que je suis de droite. Que je me suis qu'une libérale. Non, manifestant. Je suis fière de ton action politique. J'essaie simplement de répondre collectivement à un problème collectif. Tu peux t'époumoner dans la rue. Tu peux dénoncer les dérapages de la corruption. Tu peux crier haut et fort que nous avons les moyens de nous payer la gratuité scolaire. À terme, ce sera toi et moi (et nos enfants) qui paierons. Si on offrait avec une solution plutôt qu'une manifestation?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Loading Slideshow...
  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Geoffrey Dirat, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Caroline d'Astous, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Caroline d'Astous, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Caroline d'Astous, Le Huffington Post Québec)

  • (Crédit: Caroline d'Astous, Le Huffington Post Québec)

 

Suivre Mélanie Joly sur Twitter: www.twitter.com/melaniejoly

Suivre Le HuffPost Québec