LES BLOGUES

<i>Pour une économie démocratique!</i>

30/05/2013 11:49 EDT | Actualisé 30/07/2013 05:12 EDT
Getty Images
Canadian dollar coins, known as a 'Loonies', are arranged for a photograph in Toronto, Ontario, Canada, on Tuesday, Feb. 26, 2013. Canada?s dollar traded at almost the weakest level in eight months versus its U.S. counterpart amid political turmoil in Europe and before data this week that may show the nation?s economy stalled. Photographer: Pawel Dwulit/Bloomberg via Getty Images

J'ai récemment mis la main sur le livre de Pierre Ducasse et Tom Vouloumanos, Pour une économie démocratique.

Premier avertissement, les Arielle Grenier de ce monde, tenez vous à l'écart. Ce livre se veut un guide stratégique pensé pour la gauche, et par la gauche, afin d'unifier le discours de cette dernière. Ceux et celles qui cherchent un livre d'économie classique seront déçus, mais ceux et celles qui, comme moi, ne sont pas très calés en économie, mais qui comprennent que la politique et l'économie sont indissociables seront comblés!

Soulignons avant tout le style littéraire proposé. Les auteurs utilisent en effet une espèce de formule question-réponse qui permet une facilité de lecture assez efficace. Ma formation en droit et moi sommes en effet habitués de lire de longs textes avec des nombreuses idées à l'intérieur d'un même paragraphe. Ici, Ducasse et Vouloumanos ont eu la brillante idée de formuler des questions auxquelles ils répondent et, lorsqu'il y a beaucoup d'information, de résumer l'idée principale. Le lecteur est donc accompagné tout au long, sans qu'on ne le prenne non plus pour un imbécile .

Avant de tomber dans les propositions, les auteurs nous font cerner le contexte historique de la gauche économique. Cela ramène le lecteur vers les origines tout en le plaçant, après ce bref rappel historique, à notre époque en ayant une idée assez précise de ce qui advient de notre gauche économique. En résumé, la droite économique est en voie de gagner. Encore faut-il savoir de quoi on parle, afin de cerner ce que les auteurs veulent nous faire comprendre. Ils expliquent donc à peu près toute notion qui peut être interprétée largement, afin de la ramener dans le contexte de l'essai lui-même.

L'idée générale cadre avec le Nouveau parti démocratique - parti dont les deux auteurs sont issus - puisque le NPD cherche l'unification des forces de gauche au provincial, au pays et à l'international. Ce qui est intéressant donc, c'est que l'approche est autant locale, nationale qu'internationale. Il y a une analyse et des propositions concernant les PME, les groupes d'acteurs comme les syndicats et même les États eux-mêmes.

Le livre se veut un essai, mais je suis persuadé que si on en fait une utilisation juste, il pourra devenir le livre blanc de la gauche au Canada, et même ailleurs. En effet, les pistes de solutions, qui s'orientent principalement sur la démocratisation de notre économie, ont ce qu'il faut pour attirer les gens. Sans croire qu'il faille une révolution flagrante ou encore l'effacement complet du capitalisme actuel, le message principal s'oriente vers des changements économiques modérés, mais concrets et efficaces. Assez donc pour qu'une gauche qui est souvent séparée et morcelée puisse se retrouver dans ce livre. Les approches des plus radicaux sont souvent jointes aux approches des plus modérés. La combinaison est pratique, concrète et, surtout, crédible. Le tout a pour avantage d'être attirant.

Le Devoir formulait une critique assez... nationaliste de ce livre. Il n'y a aucune mention dans ce livre d'une considération souverainiste ou fédéraliste. Il n'y est seulement fait mention que l'économie doit tout faire pour tirer avantage du modèle fédératif, mais il faut surtout considérer le modèle fédératif comme une structure organisationnelle, non pas comme un plaidoyer de la place du Québec au Canada. Si le critique du Devoir l'a compris comme cela, tant pis. Pour avoir une idée de cette question, allez lire la Déclaration de Sherbrooke du NPD, dont Pierre Ducasse en est le père.

La rétrospective finale est bien faite, y allant d'un résumé fort simple, mais bien utilisé. Ça a encore une fois l'avantage d'être attirant. Comme le disent les auteurs eux-mêmes au début de l'ouvrage, il est possible de lire les trois parties d'une manière totalement détachée, ces parties formant au final un complément l'une de l'autre. Le livre rejoindra quiconque a la même interrogation que bien des gens de la gauche, c'est-à-dire comment changer la gauche et l'unifier. Le sujet principal en est l'économie, centrant l'unification de la gauche autour de ce point. Après tout, n'est-ce pas là le point central des grands mouvements? S'insurger contre l'économie? On y parle aussi de l'État et à quel point sa relation avec l'économie est essentielle.

Ducasse et Vouloumanos ont eu le génie et l'audace pour créer une telle oeuvre, il est maintenant le temps que la gauche se l'approprie!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les hommes et femmes les plus riches du monde