LES BLOGUES

Repêchage simulé: l'Avalanche opte pour MacKinnon...

27/06/2013 02:13 EDT | Actualisé 27/08/2013 05:12 EDT

Tenter de deviner les intentions des 30 équipes de la LNH dans le cadre d'un repêchage simulé (mock draft) est généralement un exercice futile en raison de son imprévisibilité. Tout indique que l'édition 2013 de l'encan amateur ne fera pas exception à cette réalité. Cependant, en évaluant les besoins de chaque formation et les tendances de leur groupe de recruteurs, il est permis de se construire une idée plus ou moins définie de l'identité des espoirs qui retiendront l'attention des dirigeants du circuit Bettman lors de la première ronde du repêchage, ce dimanche, au New Jersey.

1. Avalanche du Colorado: Nathan MacKinnon, Centre (Halifax, LHJMQ)

Une surprenante sortie publique de Joe Sakic au Denver Post, mardi dernier, est venue brouiller les cartes au sommet du tableau. On croyait pour acquis, à tort, que l'Avalanche jetterait son dévolu sur un talent local en Seth Jones, défenseur américain gros format. Le vice-président aux opérations hockey a toutefois soutenu qu'avec le tout premier choix, son équipe sélectionnera assurément un attaquant. S'agit-il d'une tactique ayant pour unique but d'attirer des acheteurs potentiels? Possible, mais les prouesses de MacKinnon lors du tournoi de la Coupe Memorial lui ont permis de ravir le premier rang à Jones. Le coup de patin exceptionnel dont dispose MacKinnon, de même que sa prestance offensive et son esprit de compétiteur font de lui un joueur prêt à contribuer immédiatement aux succès de l'Avalanche.

Comparaison:Taylor Hall

2. Panthers de la Floride: Seth Jones, Défenseur (Portland, Ligue de l'Ouest)

Dale Tallon hérite de tout un prix de consolation en Jones, l'espoir le plus prometteur à la défensive depuis Chris Pronger, en 1993. Les 30 formations de la LNH ont eu un aperçu de toute l'étendue de son potentiel lors de la conquête de la médaille d'or par les États-Unis au Championnat mondial des moins de 20 ans, en janvier. La ligne bleue poreuse des Panthers ferait volontiers une place à un espoir du calibre de Seth Jones, mais plusieurs observateurs sont d'avis qu'une année supplémentaire à Portland est un scénario plus envisageable.

Comparaison:Alex Pietrangelo

3. Lightning de Tampa Bay: Jonathan Drouin, Ailier gauche (Halifax, LHJMQ)

En Jonathan Drouin, le directeur général du Lightning Steve Yzerman met la main sur un véritable magicien avec la rondelle. Même âgé de 38 ans, Martin St-Louis demeure parmi les plus brillants fabricants de jeux de la LNH. Reste qu'il n'est pas inconcevable que ce dernier ralentisse la cadence infernale qu'il a maintenue aux côtés de Steven Stamkos depuis qu'ils forment un duo. Ainsi, Stamkos peut dormir tranquille puisqu'il pourra compter sur les savantes passes de Drouin pour de nombreuses saisons à venir.

Comparaison:Claude Giroux

4. Predators de Nashville: Aleksander Barkov, Centre (Tappara, Finlande)

Malgré le fait qu'il soit vanté pour sa vision du jeu hors pair, Barkov se retrouve rarement au centre des discussions au sujet de la toute première sélection. Pourtant, du haut de ses 6 pieds 2 pouces, le joueur de centre de 17 ans (l'un des plus jeunes espoirs éligibles ce dimanche) a surpassé les attentes en prenant le neuvième rang des marqueurs dans la Ligue élite de Finlande. Son jeu défensif consciencieux et sa grande force physique pourraient lui valoir une place au sein d'un deuxième ou troisième trio dès le mois d'octobre.

Comparaison: Eric Staal

5. Hurricanes de la Caroline: Darnell Nurse, Défenseur (Sault Ste Marie, Ligue de l'Ontario)

L'équipe dirigée par Kirk Muller a connu d'importantes ratées en défensive lors de la dernière campagne. Nurse ne s'avère peut-être pas une solution immédiate (du moins au sein des deux premiers duos), sauf qu'il possède les attributs nécessaires pour être un défenseur complet d'ici trois saisons. Le neveu de l'ancien quart-arrière de la NFL Donovan McNabb est synonyme de fiabilité en zone défensive et possède de belles qualités athlétiques. Il affectionne déjà le jeu robuste le long des bandes et devant son propre filet.

Comparaison:Dan Hamhuis

6. Flames de Calgary: Sean Monahan, Centre (67's d'Ottawa, Ligue de l'Ontario)

En entretien avec la station TSN, le DG Jay Feaster a mentionné vouloir faire l'acquisition d'un joueur de centre complet capable d'exceller au cercle des mises en jeu. C'est précisément le profil que détient Monahan, capitaine de l'une des pires formations de la Ligue canadienne de hockey en 2012-13. Les Flames ont le besoin urgent de redéfinir leur identité sur la patinoire et de redonner espoir à leurs partisans. Monahan serait un premier pas dans cette direction.

Comparaison:Mike Richards

7. Oilers d'Edmonton: Rasmus Ristolainen, Défenseur (TPS, Finlande)

Ristolainen est un autre défenseur à la stature imposante, mesurant 6 pieds 4 et faisant osciller la balance à 207 lbs. Craig MacTavish et son équipe de recruteurs auront la ferme intention d'améliorer la brigade défensive des Oilers qui en a arraché depuis quelques saisons déjà, alors que la formation albertaine continuait d'emmagasiner les espoirs offensifs de qualité.

Comparaison:Brent Seabrook

8. Sabres de Buffalo: Valeri Nichushkin, Ailier droit (Chelyabinsk, Russie)

Traditionnellement, le facteur «Russie» effraie de nombreuses formations de la LNH, inquiètes de voir leur choix au repêchage refuser de venir s'établir en Amérique du Nord. Ça ne semble pas être le cas en ce qui concerne Nichushkin, un colosse attaquant capable d'influencer l'issue d'un match en utilisant la finesse ou la puissance.

Comparaison: Rick Nash

9. Devils du New Jersey: Elias Lindholm, Centre (Brynas, Suède)

Lindholm est un attaquant suédois intelligent, hargneux et conscient de ses responsabilités défensives, mais aussi très impliqué autour du filet adverse. Il conviendrait parfaitement au style de jeu hermétique que préconisent les Devils.

Comparaison: Ryan O'Reilly

10. Stars de Dallas: Bo Horvat, Centre (London, Ligue de l'Ontario)

Le jeu inspiré de Horvat pour les Knights de London lors des séries éliminatoires de la Ligue de l'Ontario a convaincu plusieurs recruteurs de l'insérer dans leur top-15, lui que plusieurs percevaient comme un choix de fin de premier tour ou début de deuxième pas plus tard qu'à la mi-saison. Horvat est un joueur de centre complet. L'entraîneur-chef Dale Hunder s'en est rapidement aperçu et n'a pas tardé à l'utiliser à toutes les sauces.

Comparaison: Ryan Kesler

11. Flyers de Philadelphie: Max Domi, Ailier gauche (London, Ligue de l'Ontario)

Les dirigeants de la LNH n'ont aucune raison de s'inquiéter du petit gabarit du fils de Tie Domi; Max possède un centre de gravité bas et une excellente force physique pour un attaquant de 5 pieds 8 pouces. Non seulement est-il un passeur hors pair, il a également prouvé à maintes reprises lors de ses deux premières saisons à London qu'il ne se laissera pas intimider par des adversaires plus costauds.

Comparaison:Brad Marchand

12. Coyotes de Phoenix: Hunter Shinkaruk, Centre/Ailier gauche (Medicine Hat, Ligue de l'Ouest)

En trois saisons dans la Ligue de l'Ouest, le rapide Shinkaruk a concrétisé sa réputation de marqueur naturel en trouvant le fond du filet pas moins de 100 fois. S'il parvient à ajouter une vingtaine de livres à sa charpente, il sera une menace offensive difficile à contenir pour les défensives adverses.

Comparaison:Jeff Skinner

13. Jets de Winnipeg: Samuel Morin, Défenseur (Rimouski, LHJMQ)

La progression de Morin depuis le mois de septembre a été carrément époustouflante, au point où son nom circule désormais dans les discussions pour une place au sein du top-10. L'arrière de 6 pieds 6 pouces et 203 lbs est une présence stabilisante à la ligne bleue. Il a grandement amélioré la qualité de ses premières passes et a démontré qu'il possède un certain potentiel offensif.

Comparaison:Jay Bouwmeester

14. Blue Jackets de Columbus: Mirco Mueller, Défenseur (Everett, Ligue de l'Ouest)

Le nouveau DG des Jackets, Jarmo Kekelainen, dispose de trois choix de premier tour. Mueller, défenseur de nationalité suisse, est ce qui rapproche le plus d'une valeur sûre à ce stade de la première ronde. Il a connu d'excellents moments à la ligne bleue des Silvertips d'Everett en l'absence de leur vedette Ryan Murray, blessé.

Comparaison:Marc Methot

Le billet se poursuit après la galerie

Repêchage LNH 2013: ce qu'il faut savoir


15. Islanders de New York: Nikita Zadorov, Défenseur (London, Ligue de l'Ontario)

Le troisième membre des Knights réclamé en première ronde est aussi le plus intrigant. Zadorov a semé la terreur chez les attaquants ontariens grâce à ses percutantes mises en échec. Mesurant déjà 6 pieds 4, le défenseur russe jouera bien au-delà de la barre des 220 lbs une fois arrivé dans les rangs professionnels. Il possède un coup de patin étonnant pour un joueur d'un tel gabarit et a démontré qu'il peut tirer son épingle du jeu lors des avantages numériques grâce à son puissant tir et de bons instincts offensifs.

Comparaison:Dion Phaneuf

16. Sabres de Buffalo: Ryan Pulock, Défenseur (Brandon, Ligue de l'Ouest)

Les opinions divergent considérablement en ce qui a trait au rang de sélection de Pulock, un défenseur à caractère offensif. Chose certaine, il possède le lancer frappé le plus foudroyant de cette cuvée et des habiletés offensives qui lui permettront, à tout le moins, de devenir un spécialiste de l'attaque massive.

Comparaison: Jason Garrison

17. Sénateurs d'Ottawa: Alex Wennberg, Centre (Djurgarden, Suède)

Bryan Murray et les Sénateurs ont eu la main heureuse récemment avec les joueurs d'avant suédois (Jakob Silfverberg, Mika Zibanejad). Tout comme le deuxième, Wennberg est doté d'un coup de patin pouvant rivaliser avec quiconque et peut faire sentir sa présence dans les trois zones.

Comparaison:Marcus Johansson

18. Red Wings de Detroit: Curtis Lazar, Centre (Edmonton, Ligue de l'Ouest)

Le facteur risque associé à ce jeune joueur de centre est minimal. Lazar excelle en échec avant, en plus d'être reconnu pour ses solides coups d'épaule et son travail en couverture défensive. Malgré ses 33 buts lors de la dernière campagne, certains doutes persistent quant au rôle qu'il saura remplir dans la LNH puisqu'on lui reproche son manque fréquent de créativité offensive.

Comparaison:Dustin Brown

19. Blue Jackets de Columbus: Adam Erne, Ailier gauche (Québec, LHJMQ)

L'Américain a essuyé plusieurs critiques quant à son comportement hors glace, mais il n'en demeure pas moins l'un des meilleurs attaquants de puissance disponibles dans cet encan. Sa robustesse et sa touche autour du filet sont des atouts qui séduiront une équipe repêchant au premier tour.

Comparaison:Troy Brouwer

20. Sharks de San Jose: Anthony Mantha, Ailier droit (Val-d'Or, LHJMQ)

Un marqueur de 50 buts à seulement 18 ans, peu importe le circuit, ne peut demeurer disponible bien longtemps. Mantha possède un arsenal de tirs impressionnant et semble toujours bien positionné en territoire offensif afin de décocher l'un de ceux-ci. Son manque d'ardeur au travail représente un point d'interrogation.

Comparaison:James Neal

21. Maple Leafs de Toronto: Kerby Rychel, Ailier gauche (Windsor, Ligue de l'Ontario)

Parlant de marqueurs naturels, Rychel a rempli le filet avec aisance lors des deux dernières campagnes en Ontario avec 81 buts au total. Il devra certainement être plus rapide sur patins afin de connaître autant de succès chez les pros, mais les habiletés et la force de caractère ne manquent pas à l'appel.

Comparaison: Chris Kunitz

22. Flames de Calgary: Zachary Fucale, Gardien (Halifax, LHJMQ)

Fucale est non seulement le meilleur joueur disponible toutes positions confondues au 22e échelon, mais remplit également un besoin pressant pour les Flames, dont le gardien partant Miikka Kiprusoff a récemment annoncé sa retraite. Devant le filet des Mooseheads, Fucale a été dominant à sa saison de 17 ans comme bien peu de gardiens de but l'ont été dans l'histoire de la LCH.

Comparaison:Cam Ward

23. Capitals de Washington: Ryan Hartman, Ailier droit (Plymouth, Ligue de l'Ontario

Cet Américain s'est fait un nom grâce à une performance plus que satisfaisante lors du Championnat mondial des moins de 20 ans. Hartman est un joueur d'avant polyvalent qui ne manque pas de mordant malgré son modeste gabarit (5 pieds 11 pouces et 181 lbs). Il est difficile de prédire dans quelle mesure il saura aider l'équipe qui le réclamera sur le plan offensif, car il s'alignait au sein des Whalers de Plymouth, un club possédant énormément de profondeur à l'attaque.

Comparaison:Ryan Callahan

24. Canucks de Vancouver: Frédérik Gauthier, Centre (Rimouski, LHJMQ)

Un autre représentant de la LHJMQ trouve preneur dans les 30 premières sélections. Frédérik Gauthier n'a pas déçu en 2012-13 avec Rimouski, amassant tout près d'un point par match. Il s'est rapidement établi comme un travailleur acharné et dédié à ses missions défensives, comme en témoigne sa nomination pour le trophée Guy-Carbonneau remis au meilleur attaquant défensif.

Comparaison:Jordan Staal

25. Canadien de Montréal: Josh Morrissey, Défenseur (Prince Albert, Ligue de l'Ouest)

En Morrissey, Marc Bergevin ajoute à ses rangs un arrière agile, mobile et efficace dans plusieurs situations de jeu, notamment l'avantage numérique, qu'il pivote à merveille. À Prince Albert, on a régulièrement demandé à Morrissey de jouer entre 25 et 30 minutes et son jeu n'en a pas souffert pour autant malgré ses 17 ans. Bien qu'on ne saurait le qualifier de joueur physique, il compense en utilisant efficacement son bâton afin de neutraliser les attaquants adverses. Morrissey viendrait greffer son nom à la banque d'espoirs déjà bien garnie du Tricolore à la défensive.

Comparaison:Michael Del Zotto

26. Ducks d'Anaheim: Valentin Zykov, Ailier gauche (Baie-Comeau, LHJMQ)

Zykov n'a pas nécessairement le profil type d'un attaquant russe. Il n'hésite pas à bagarrer le long des bandes pour la possession de la rondelle et marque une grande partie de ses buts à proximité du filet. Son jeu défensif est à point et on l'a même vu livrer plusieurs solides mises en échec à sa première année avec le Drakkar. S'il parvient à améliorer son coup de patin et son accélération, il sera d'autant plus dangereux à son arrivée dans le circuit Bettman.

Comparaison: Logan Couture

27. Blue Jackets de Columbus: J.T. Compher, Centre (Équipe nationale de développement, États-Unis)

Compher ne craint pas la circulation lourde, bien qu'il ne possède pas le physique idéal pour le style de jeu qu'il préconise. Il s'est révélé comme un leader au sein de l'équipe de développement américaine des moins de 18 ans, notamment en raison de sa combativité, mais aussi parce qu'il rend les patineurs autour de lui meilleurs en créant de l'espace avec son jeu énergique.

Comparaison:Derek Stepan

28. Flames de Calgary: Madison Bowey, Défenseur (Kelowna, Ligue de l'Ouest)

Dennis Wideman a fait du boulot honnête à sa première saison à Calgary, mais Jay Feaster doit veiller à dénicher le prochain quart-arrière des Flames sur l'attaque massive puisque leur relève, à cet égard, est bien mince. Bowey est un défenseur flamboyant qui ne se fait pas prier pour transporter la rondelle d'un bout à l'autre de la patinoire.

Comparaison:Jack Johnson

29. Stars de Dallas: Andre Burakovsky, Ailier gauche (Malmo, Suède)

L'un des patineurs les plus explosifs du repêchage, Burakovsky était répertorié dans la première moitié du premier tour pas plus tard qu'en décembre, mais quelques performances inquiétantes en compétitions internationales ont fait chuter sa cote. Il demeure néanmoins un habile manieur de rondelle et un joueur redoutable à un contre un.

Comparaison: Alex Semin

30. Blackhawks de Chicago: Chris Bigras, Défenseur (Owen Sound, Ligue de l'Ontario)

Les champions de la Coupe Stanley n'ont aucune véritable faiblesse et peuvent se permettre de sélectionner sans accorder d'importance à la position. Bigras est l'un des meilleurs à sa position pour la relance de l'attaque et peut s'accommoder du rôle qu'on lui confie grâce à sa polyvalence.

Comparaison:Fedor Tyutin

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Le Top 25 des salaires 2012-2013 des Canadiens