LES BLOGUES

Rendre hommage aux vétérans: la question à 20$

09/11/2012 10:24 EST | Actualisé 09/01/2013 05:12 EST
Banque du Canada

L'apparition du Monument commémoratif du Canada à Vimy sur les nouveaux billets de 20$ a quelque chose d'ironique quand on sait à quel point les conservateurs ne font rien de concret pour aider les vétérans de l'armée canadienne.

Précisons d'abord une chose: je crois parler au nom de mes concitoyens en disant que nous reconnaissons tous le sacrifice fait par les anciens combattants pour la défense de notre pays. En soit, leur rendre hommage à l'endos d'un billet de banque est donc une bonne idée.

Toutefois, venant du gouvernement conservateur, cette décision relève d'un cynisme déroutant.

La liste des faux pas des conservateurs ne cesse en effet de s'allonger dans le dossier des anciens combattants.

On peut d'abord penser au cas de l'ancien soldat Pascal Lacoste, qui a dû faire une grève de la faim pour être enfin entendu par le ministre des Anciens combattants, Steven Blaney. À l'époque, le ministre avait promis la mise sur pied d'un comité d'enquête sur les causes du malheur de M. Lacoste, qui dit avoir été empoisonné à l'uranium appauvri lors d'un déploiement en Bosnie. Or, selon l'ex-soldat, «il ne se passe strictement rien de ce côté-là» depuis des mois. Qu'attend donc le ministre pour agir?

Il faut aussi savoir que le ministre refuse depuis des années de payer les funérailles de milliers de soldats décédés dans la pauvreté, tout en accordant que des miettes aux autres. Imaginez: depuis leur arrivée au pouvoir en 2006, les conservateurs ont refusé plus de deux demandes sur trois faites en ce sens au Fonds du souvenir! Il s'agit d'un manque de classe monumental.

Autre exemple: le Vérificateur général a durement critiqué la bureaucratie «lourde, complexe et opaque» qui entoure la transition des anciens soldats vers la vie civile depuis que les conservateurs forment le gouvernement. En d'autres mots, M. Blaney et ses collègues veulent bien des soldats actifs, mais quand vient le temps de les remercier après leur retraite, ils apparaissent aux abonnés absents. C'est tout à fait navrant, surtout dans un contexte où les conservateurs s'apprêtent à dépenser des dizaines de milliards de dollars pour l'achat de F-35 trop coûteux et mal adaptés aux besoins de nos soldats.

On le voit, les montants réservés aux anciens combattants sont insuffisants. À l'approche du Jour du Souvenir, il est temps de régler ce problème une fois pour toutes.

En plus de décorer nos billets de 20 $ de monuments à l'honneur de nos vétérans, le gouvernement devrait s'assurer qu'ils ont eux-mêmes suffisamment d'argent pour vivre dignement.

Les nouveaux billets canadiens en plastique