LES BLOGUES

Avec quelle écurie de Formule 1 sera Fernando Alonso en 2018?

Il serait plus que temps que le double champion du monde puisse trouver un volant à la hauteur de son talent.

07/09/2017 09:00 EDT | Actualisé 07/09/2017 10:12 EDT
Andrew Boyers / Reuters
En prévision de la prochaine saison en F1, avec quelle équipe verra- t-on Alonso en 2018?

Au terme de sa troisième saison avec l'écurie McLaren-Honda, force est de constater que son association avec l'écurie anglaise n'a pas été un succès depuis son départ de Ferrari en 2014. En prévision de la prochaine saison en F1, avec quelle équipe verra- t-on Alonso en 2018? Analysons ses options en vue de la prochaine saison.

Dans un premier temps, il faut éliminer le scénario du statu quo soit le retour d'Alonso avec McLaren-Honda. Les trois dernières années ont été tout simplement catastrophiques pour l'espagnol. Comme première option possible et plus que probable, selon les dernières rumeurs du paddock à Monza, est le retour d'Alonso avec McLaren, mais avec le motoriste Renault. Toutefois, il faudrait que Renault cesse son association avec l'écurie Toro Rosso puisque le manufacturier français ne peut fournir pas plus que trois écuries en même temps. Actuellement, l'écurie Renault, Red Bull et Toro Rosso sont motorisées par Renault. Selon les dernières rumeurs, Honda serait associé pour les prochaines années avec Toro Rosso. Si c'est le cas, on verrait alors cette nouvelle association McLaren-Renault et par le fait même, la confirmation d'Alonso avec McLaren. À mon avis, c'est l'option la plus probable pour l'espagnol en 2018.

L'écurie Renault est en progression cette saison et pourrait s'avérer un excellent pari pour 2018 et les prochaines années.

Autre option envisageable advenant un échec du premier scénario, que dire d'un transfert d'Alonso avec l'écurie Renault bien que la rumeur envoie Carlos Sainz jr chez Renault en 2018. Le deuxième volant aux côtés de Nico Hulkenberg est très convoité pour 2018. De plus, il faut se rappeler qu'Alonso a déjà été associé avec Renault soit de 2002 à 2006, où il a remporté ses deux titres de champion du monde en 2005 et 2006, et en 2008 et 2009. Jamais deux sans trois ! L'écurie Renault est en progression cette saison et pourrait s'avérer un excellent pari pour 2018 et les prochaines années.

Néanmoins, l'arrivée du double champion du monde bousculerait la hiérarchie chez l'écurie française.

Troisième option, une signature avec l'écurie Williams en remplacement du vétéran Felipe Massa. Bien que Williams a bien performé à Monza, l'écurie a connu un passage à vide pendant quelques Grands Prix cette saison. Il serait surprenant que l'espagnol veuille prendre ce risque pour les prochaines années bien qu'il semblerait que le paternel de Lance Stroll aimerait bien qu'Alonso fasse équipe avec son fils. De plus, Williams est équipé du moteur Mercedes, aspect intéressant à considérer.

Un volant disponible pourrait représenter une option intéressante avec l'écurie qui est classée actuellement au quatrième rang des constructeurs avec un moteur Mercedes.

Quatrième option moins probable, mais possible advenant le départ de Sergio Pérez avec l'écurie Force India. La relation entre Pérez et Esteban Ocon n'est pas au beau fixe depuis les incidents survenus entre eux aux Grand Prix du Canada, d'Azerbaïdjan, de Hongrie et de Belgique. Un volant disponible pourrait représenter une option intéressante avec l'écurie qui est classée actuellement au quatrième rang des constructeurs avec un moteur Mercedes.

Dernier scénario possible, pourrait-on voir Alonso en Indycar en 2018? À mon avis, non. Toutefois, il a quand même couru à la prestigieuse course des 500 miles d'Indianapolis cette année et il a très bien fait. À suivre.

En conclusion, il serait plus que temps que le double champion du monde puisse trouver un volant à la hauteur de son talent. On parle d'un pilote exceptionnel qui appartient actuellement aux trois meilleurs pilotes de sa profession avec Hamilton et Vettel. Les prochains jours seront déterminants pour la suite de sa carrière en Formule 1.