LES BLOGUES

Incohérence péquiste

03/03/2013 05:44 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT
PC

Si j'en crois la portée d'un gazouillis du député PQ de Terrebonne et leader adjoint du gouvernement, le « traitement-choc » concernant ceux qui "traversent la Chambre" que voulait servir le ministre des Institutions démocratiques à la classe politique en 2013 ne verra pas le jour. Même le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport semble s'être réjoui de la situation qui a permis cette semaine au député-transfuge Claude Patry de joindre le parti souverainiste de la scène fédérale (BQ) en provenance du Nouveau Parti démocratique (NPD).

L'accueil à des mesures contre les députés "vire-capot" et les élus démissionnaires en prend pour son rhume dans les circonstances, d'autant que plusieurs autres militants du PQ se sont eux aussi manifestés avec enthousiasme sur les médias sociaux depuis l'annonce cette semaine du député fédéral de Jonquière-Alma.

Il faut quand même le rappeler : le projet de réforme en gestation visait «à interdire aux députés de changer d'allégeance politique en cours de mandat».

Il faudra voir quelle suite attend le projet de loi dans ces circonstances.

La fin de semaine politique a été pimentée par une autre incohérence qui ne trouve pas encore toutes les explications : au moment où la ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale du gouvernement Marois faisait le voyage vers Ottawa pour reprocher à son homologue fédérale (ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences) son manque de sensibilité envers plusieurs prestataires d'assurance-chômage, le Journal Le Soleil affirme qu'une cible de compressions de 19 millions$ a été fixé à l'aide sociale à Québec.

Les modifications prévues pour juin prochain ont été publiées dans la Gazette officielle (Québec) du 27 février dernier et ont beaucoup fait jaser depuis qu'elles ont été révélées.

Je milite et travaille dans une formation politique dont le travail est de "s'opposer" au gouvernement.

Ces derniers jours, le parti au pouvoir semble agir de manière à constituer lui-même sa propre opposition!

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois