LES BLOGUES

Connaissez-vous la face cachée de vos intentions?

18/07/2014 03:36 EDT | Actualisé 16/09/2014 05:12 EDT

Une intention, c'est le contenu d'une pensée, d'une croyance, d'un désir. C'est un but que l'on nourrit et poursuit dans un dessein d'accomplissement. Prendre conscience du contenu de ses intentions permet de cultiver celles-ci, les renouveler, les remplacer ou les transformer au besoin. En effet, nos intentions sont tantôt nobles, mais elles nous conduisent parfois à des gestes regrettables.

Le plan caché derrière nos intentions

Il est plus facile de voir notre intention apparente que d'être pleinement conscient de sa double face. Et c'est le plan caché qui très souvent, vous fera vivre un lot de conséquences jamais imaginées.

Simulation de cas

Vous désirez obtenir le poste de direction auquel vous aspirez depuis longtemps. Heureuse coïncidence, un poste de direction se libère, vous postulez et atteignez enfin votre but. Six mois plus tard, votre niveau de stress est alarmant. Votre équipe n'a toujours pas adhéré à votre style de leadership et la collaboration est plutôt faible. Des éléments importants d'un projet vous échappent, puis vous commettez une erreur magistrale. Vous jugez inconcevable de faire marche arrière, malgré l'évidence d'un sentiment qui vous confirme combien ce niveau de responsabilités ne vous convient pas. Ce qui devait arriver se produit : on vous offre un parachute doré; c'est-à-dire un programme de départ avantageux et vous souhaite bon succès dans la poursuite de votre carrière.

La pleine conscience de ses intentions

À vrai dire, votre intention est motivée par le fait que vous voulez prouver à votre famille que vous êtes capable d'occuper un poste aussi prestigieux que ceux de votre sœur et beau-frère. En dépassant la motivation première (avoir un poste de direction) afin d'accéder au plan caché (l'intention véritable), vous auriez probablement pu éviter un tas de conséquences fâcheuses. En reprenant l'exemple présenté plus haut, voici une simulation d'un processus de pleine conscience de ses intentions :

  1. Processus d'évaluation de l'intention
  2. Intention première : «Je désire obtenir un poste de direction.»
  3. (Les émotions associées à cette intention : «Moi aussi je suis capable de gérer des gens et d'avoir un poste de direction (indignation, orgueil, envie, etc.)»
  4. (Projection dans le futur : Pour identifier l'intention véritable, je visualise mon intention comme si elle était réalisée et cela me fait prendre conscience des sentiments et images qui surgissent. Par exemple : «Je me vois facilement en train de prouver à ma sœur et mon beau-frère que je suis capable d'être à leur hauteur. C'est comme si je me sentais inférieur à eux. En fait, je prends conscience que mon intention d'avoir une promotion est due au fait que je souhaite gagner l'estime de ma famille en leur montrant que je peux être aussi admirable que ma sœur et mon beau-frère. Je n'ai aucune idée si ce genre de poste me convient. À vrai dire, je n'ai jamais véritablement aimé avoir d'énormes responsabilités.»
  5. Exprimer le besoin authentique : Exemple : «Comment puis-je nourrir mon besoin d'estime, sans engager ma vie dans une intention qui n'a rien à voir avec mes aspirations professionnelles?»

Quand la première intention est la bonne

Reprenons le cas différemment : «Mon intention est d'obtenir un poste de direction. Les émotions qui guident cette intention sont essentiellement fondées sur le fait que l'exercice du leadership me stimule, les gens font confiance à mes idées, on me parle de plus en plus du besoin de nouvelles idées en gestion et je suis une véritable banque à nouveautés. En me projetant dans le futur, je me vois facilement mobiliser une équipe vers l'atteinte de résultats significatifs. Je suis dynamique, j'ai une facilité à dégager une vision et à mobiliser les gens en ce sens. Je me sens apte à assumer de nouvelles responsabilités à cette étape-ci de ma vie, car c'est un bon moment pour investir dans ma carrière. Je possède les compétences clés fondamentales pour devenir gestionnaire. J'ai d'ailleurs validé le tout en compagnie d'un professionnel de l'orientation de carrière. Mon besoin authentique est maintenant de passer à l'action en faisant connaître mes intentions auprès de mes gestionnaires.»

Questions clés pertinentes

  1. Qu'est-ce que je veux?
  2. Qu'est-ce que je ressens par rapport à ça?
  3. Quelles actions est-ce que je souhaite poser en lien avec cette intention?
  4. Quels sentiments et images surgissent quand je visualise cette intention réalisée?
  5. Quel est le besoin authentique et quelles sont les actions à poser?

Préalables à l'évaluation pleinement consciente

Le processus d'évaluation d'une intention est d'accès facile et à la portée de tous. Il exige bien sûr qu'on l'exécute avant d'engager quelque action que ce soit en faveur de l'intention. Ce processus nécessite une pleine confiance en vos sentiments. Si vous doutez d'eux et de vos émotions, l'évaluation risque d'être faussée et les résultats invalidés. Finalement, si vous ne pouvez être honnête envers vous-même, l'expérience est impossible. En effet, si dans notre exemple du haut, vous ne voulez pas reconnaître que vos intentions sont de gagner l'estime de votre famille ou en mettre plein la vue à votre sœur et votre beau-frère, vous irez droit dans le piège des résultats fondés sur de mauvaises intentions.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

7 endroits pour rester zen au quotidien


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?