RECEVEZ LES NOUVELLES DE Marie Rousseau
 

L'Ohio au centre de tous les débats!

Publication: 16/10/2012 13:29

Il y a deux thèmes qui concentrent toute l'attention des candidats, de leur partis et des médias ces dernières semaines aux Etats-Unis, ce sont bien-sûr les débats -le second des trois prévus entre Romney et Obama aura lieu ce soir 16 octobre- et... l'Ohio.

Et il est vraisemblable que tous les regards vont se pencher demain matin sur les résultats des derniers sondages dans cet état.

ohio debat elections us


"L'Ohio, si facile a prononcer, si difficile à gagner"

Cet état du Midwest américain situé sur la frontière canadienne au bord de la région des Grands lacs, n'est ni le plus riche, ni le plus grand, ni le peuplé (11 millions d'habitants); mais il est l'état qui, selon les statistiques et les commentateurs, donnera le prochain vainqueur des élections.

Dans le jargon politique américain, l'Ohio est un swing state, un état indécis politiquement, dans lequel la plupart des efforts des candidats se jouent à mesure que se rapproche l'échéance des élections.

Malgré le comeback du candidat républicain, la carte électorale du pays reste la même, avec neuf swing states: Floride, Virginie, Iowa, Colorado, Nevada, New Hampshire et Caroline du Nord, et l'Ohio... "La diversité économique et démographique et sociale" fait pourtant de cet état un "miroir assez juste du pays" et "c'est une raison pour laquelle il a historiquement été considéré comme important".

Aucun prétendant à la Maison Blanche n'a en effet été élu sans une victoire dans cet état depuis 1964, et jamais un républicain n'est devenu président sans avoir reçu le soutien des 21 grands électeurs -aujourd'hui réduits à 18- sur les 270 nécessaires.

Romney a lui-même affirmé la semaine dernière que "l'Ohio pourrait être celui qui élit le nouveau président des Etats-Unis", confirmant les propos d'Obama dans la ville de Colombus le mois dernier:

"Si nous gagnons l'Ohio, nous gagnons les élections".

Comme le note Matt Bai dans le New York Time Magazine:

"Alors que la plupart des débats tournent autour de pourquoi l'économie reste si faible [...] dans certains états pivots [comme l'Ohio], le vrai problème est qui mérite le crédit pour le rétablissement de l'économie, et qu'est-ce qui a fait revenir les emplois dans la région".

En effet, le taux de chômage (7,2% contre 7,8% sur l'ensemble du pays) de l'état a baissé ces derniers mois, et l'économie semble repartir... et les deux partis se disputent ce succès.

Pour le gouverneur républicain, John Kasich, élu en 2010, c'est le résultat de ses politiques "pro-business" mises en place depuis son élection en 2010.

Selon les observateurs, les efforts de Kasich, un ancien présentateur de Fox News et courtier à la banque Lehman Brothers, auraient surtout bénéficié d'une dynamique favorable depuis son entrée en fonction il y a un peu moins de deux ans.

Pour les démocrates, c'est la décision prise par Obama en 2009 de sauver de la faillite General Motors et Chrysler, situé dans l'état voisin du Michigan, mais dont l'activité représente un huitième des emplois en Ohio. Selon le président sortant, les deux géants de l'automobile aurait permis de sauver près d'un million d'emplois dans le Midwest américain.

Par ailleurs, l'état aurait un grand bénéficiaire du stimulus de 800 milliards de dollars levé par Washington plutôt la même année -vivement critiqué par Romney aujourd'hui- et qui lui aurait permis d'éviter "une situation bien pire".

Malgré cette embellie, les électeurs d'Ohio restent assez perplexes vis-à-vis du bilan du président sortant, avec des sondages lui donnant une très légère contre Romney après la déconvenue du premier débat.

Les derniers efforts vont continuer à se concentrer sur cet état: la First Lady Michelle Obama y donnait une conférence dans une université hier, lundi, appelant les étudiants à voter pour son mari, rappelant que quatre ans plus tôt, il y avait été élu avec une marge de 262.000 voix sur son adversaire. Une avance selon elle "trompeuse", car:

"C'est 24 voix par circonscription [...]. Tout le monde connaît 24 personnes... On gagne assez de circonscriptions, on gagne l'état et on gagne l'élection".

Bruce Springsteen est attendu ce jeudi pour un grand concert à Parma, Ohio, en faveur du candidat démocrate dont la première partie devrait assurée par Bill Clinton! Romney n'a lui non plus pas manqué d'efforts, il y passé 23 jours depuis le début de l'année (8 de plus que son adversaire démocrate) avec des meetings toujours plus nombreux et une couverture médiatique bien plus clémente.

LIRE AUSSI:
» Obama: la peur de gagner
» Obama se prépare au second débat, alors que ses supporters angoissent
» Leadership: ce qu'Obama devra montrer lors du second débat
» Sondages pour les élections américaines: le point avant le second débat
 
Suivre Le HuffPost Québec