LES BLOGUES

Parent zen: 7 trucs pour surpasser les journées exaspérantes

28/06/2016 09:47 EDT | Actualisé 28/06/2016 09:47 EDT

On s'en passerait, mais elles se pointent le nez de temps en temps, les journées difficiles en famille.

Par exemple on se lève trop tôt pour aller à un rendez-vous, avec un mal de tête, notre bébé pleure beaucoup, car il fait ses dents, et notre enfant plus vieux a le goût de démontrer ses nouvelles compétences: il a fait le contraire de s'habiller et se promène maintenant avec sa couche, et son contenu.

Panique!

Souvent, quand ça arrive, on n'est pas préparé et beaucoup de nos interventions peuvent tourner le fer dans la plaie et aggraver la situation.

C'était difficile chez nous ce matin, et je me suis dit que je ne serais pas la seule à avoir besoin d'un plan pour faire mieux la prochaine fois qu'une situation du genre se présente.

Comme l'adage le dit, mieux vaut espérer le mieux, mais se préparer au pire!

Après réflexion, voici 7 trucs pour surpasser les journées difficiles.

1. Statue!

Êtes-vous aussi de plus en plus conscient que lorsque notre horaire est surchargé, c'est souvent la source du problème?

S'en faire pour le futur nous rend anxieux, en se préoccupant de savoir si on aura le temps de tout faire, on ne vit pas pleinement dans le présent. Et chaque membre de la famille peut se sentir coincé dans tout ça et pas vraiment entendu, ce qui peut mener à une crise familiale.

Donc, lorsqu'une situation difficile se présente, on peut le voir comme une alarme qui nous dit que notre routine quotidienne n'est pas adaptée à la réalité.

On s'arrête, ou on réduit nos tâches, et on s'affaire à résoudre la situation.

On en profite aussi pour évaluer quels sont les réels besoins de chacun, pour mieux y répondre.

2. À l'aide?

Est-ce que c'est une situation où vous auriez dû demander de l'aide?

Mettez cartes sur table et exposez ce que vous croyez être capable de faire et ce où vous auriez besoin d'aide avec, si vous en avez un, votre conjoint, votre employeur, ou votre entourage.

Laissez vos enfants chercher des solutions à leurs chicanes pour développer leurs «muscles» sociaux.

Nommer est une des premières étapes dans la résolution d'un problème. Peut-être trouverez-vous une solution géniale à plusieurs!

3. Votre réserve secrète

J'ai un faible pour ce truc: faire quelque chose de plaisant. Ça remonte tout de suite le moral!

Avez-vous une réserve de vos collations préférées? Savourer un carré de chocolat est un plaisir que je me garde pour me redonner le cheeze.

Il y a aussi se garder une période de temps par jour pour se recharger comme parler au téléphone avec un proche, lire une livre dans son coin douillet préféré, ou prendre un bon bain chaud avec des bougies.

Notez ce que vous aimez faire et assurez-vous de l'inclure chaque jour, surtout après un moment difficile.

4. Car ce n'est qu'un moment

Sandra Dodd, une leader de l'apprentissage autonome, a un jour mentionné un truc: ce n'est qu'un moment difficile. Il faut dédramatiser, voir la réalité et se rappeler que la journée n'a pas à être complètement gâchée.

Vous pouvez aussi remettre les choses en perspective. «C'est un miracle de vivre en ce moment.» «Ce moment va passer.»

Il faut essayer aussi de ne pas dire ce qu'on regretterait si c'était les dernières choses dites à nos proches.

Rappelez-vous pourquoi vous faites ce que vous faites et notez-le, pour rester centré sur votre mission (pour être un parent présent, pour voir grandir les enfants, etc.)

5. Soyez radical...

... dans la prise de soin de soi. Pour toujours donner, il faut que nos réserves soient pleines.

Accordez-vous autant que vous donnez. Soyez attentionné pour vous-même, car vous êtes adulte et vous vous le devez pour être au meilleur de vous-même.

Trouvez des solutions pour que tous aient radicalement ce dont ils ont vraiment besoin.

6. Zénitude totale

Une technique à maîtriser est l'équanimité, recommandée par les philosophies bouddhiste et hindoue, c'est-à-dire rester centré sur son bien-être sans être touché par les hauts et les bas. J'essaie de la maîtriser et je trouve que ça fait du bien d'être le calme dans la tempête.

Aussi, avez-vous des outils pour rester zen? Peut-être que c'est le temps de [re]mettre la lecture spirituelle, la méditation, et le yoga à votre horaire!

7. Et si on recommençait?

Bref, un moment bien difficile? On fait du mieux qu'on peut et on n'oublie pas de retravailler des solutions pour mieux faire la prochaine fois.

Par exemple, pourquoi ne pas recommencer en mieux? On peut utiliser ce truc lorsqu'on prend conscience qu'on s'est tous levés du mauvais pied, ou qu'on a besoin d'une sieste. Oublié de s'habiller, pas de temps pour un café, tout le monde a besoin de quelque chose en même temps? On peut en faire un jeu, retourner au point de départ, et recommencer en positif, la sieste et la routine du lever.

À votre tour de nous inspirer! Quels sont vos trucs préférés pour passer au travers de journées difficiles?

Ce billet a initialement été publié sur le site personnel de Marie-Ève Boudreault.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Quand les enfants agissent comme leurs parents

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter