LES BLOGUES

«2015 revue et corrigée»: toujours amusant

03/12/2015 11:21 EST | Actualisé 03/12/2016 05:12 EST

Alors c'est cette époque de l'année où on vous déboulonne les statues, quoiqu'on n'ait pas vraiment besoin de les déboulonner puisque ça ne prend pas beaucoup de temps pour se rendre compte que ces statues ont toutes des pieds d'argile.

On va casser du sucre sur le dos de ces personnages publics qui ont fait ou dit plus ou moins de bêtises, on va s'en moquer allègrement dans une ambiance festive et ça va contribuer à notre catharsis de fin d'année.

revue et corrigee 2015

Bref on va s'amuser. Revue et corrigée, au Rideau vert, nous procure cet exutoire annuel et je ne sais pas si c'est parce que 2015 a été particulièrement fertile en conneries de toutes sortes, mais le résultat se révèle des plus réjouissants. Et cela tient au talent indéniable des comédiens qui y investissent une folle énergie et aux scripteurs dont la plume comique et acérée ne fait pas de quartier.

Tout y passe: l'omniprésence d'Eric Salvail (allo, l'overdose), le mariage de Julie Snyder et de PKP, le lion Cecil et les larmes de la ministre Lise Thériault, la bâtonnière Khuong, Luc Ferrandez et le Plateau, les inanités écrites sur Facebook par Marie-Chantal Toupin...C'est un feu roulant, personne n'est épargné, c'est vif, rodé, au point, avec aussi des petits bijoux qui se démarquent.

Il y a tout d'abord mon idole de toujours, la merveilleuse et incroyable Suzanne Champagne. Ce n'est pas possible tant de talent réuni dans une même comédienne. Elle chante, elle danse, elle incarne avec une virtuosité virevoltante les personnages les plus divers, toujours avec cette petite touche de plus qui rend le tout absolument drôle et crédible. Il faut la voir en Matricule 728 qui lit des extraits de son livre lors d'une nuit de la poésie (!) ou alors lorsqu'elle incarne une Caitlyn Jenner plus vraie que vraie interviewée par Pénélope McQuade et Jean-Luc Mongrain, ou encore en maîtresse d'école prise à enseigner dans un système qui n'a plus d'allure. La polyvalence de madame Champagne est tout simplement effarante et je me disais après le spectacle qu'il n'y a que dans ce genre de production qu'elle peut faire une si large utilisation de tout ce talent.

Les autres comédiens ne sont pas en reste. Julie Ringuette, particulièrement, avec ses délectables imitations et sa voix puissante se démarque avec force. Mais ils sont tous merveilleux, se donnant pleinement à cette folle entreprise. La mise en scène d'Alain Zouvi est toujours aussi efficace, sans temps mort, alliant la vidéo percutante aux performances sur scène. Quelques moments tombent un peu à plat, comme par exemple le segment sur Thomas Mulcair, mais c'est peut-être parce que monsieur Mulcair lui-même est peu inspirant...Par contre deux sketches se démarquent clairement pour moi: le premier sur les déboires de Joël Legendre où un conteur façon Fred Pellerin nous relate les faits en utilisant des métaphores aviaires et animales. Et le second où Claude Poirier est l'invité de Denis Lévesque (qui annonce aussi une entrevue avec un homme qui a le hoquet depuis trente ans). Ces deux moments révèlent une écriture remarquable, un humour fin, subtil qui sait faire rire sans être méchant ou exploiteur.

Je salue donc ici les auteurs, puisqu'il s'agit d'un travail d'équipe, Jean-Philippe Durand, Simon Leblond, Nadine Massie, Pascal Roberge et Guillaume St-Onge. Sans eux, il n'y en aurait pas de Revue et corrigée.

Mon compagnon et moi sommes sortis du Rideau vert très gais et, pour continuer sur notre lancée, nous sommes allés boire des vodkas martinis. C'est le genre de soirée qui fait du bien; on a ri de nos malheurs, qui semblent bien petits si on les compare, et de la bêtise humaine qui, elle, demeure toujours incommensurable.

Revue et corrigée au Théâtre du Rideau vert jusqu'au 9 janvier 2016.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Saison 2015-2016 du Théâtre du Rideau Vert

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter