LES BLOGUES

RIDM : Les âmes grises

19/11/2014 06:13 EST | Actualisé 20/01/2015 05:12 EST

Lauréat du Grand Prix de la Compétition internationale aux RIDM en 2011 pour Territoire perdu, où il nous transportait dans le Sahara occidental, le cinéaste belge Pierre-Yves Vanderweed convie les spectateurs à une expérience cinématographique hors du commun. Tourné dans les montagnes de Lozère, Les tourmentes suit les traces d'un berger, semblant tout droit venu du Moyen Âge, et son troupeau de moutons alors qu'une voix féminine lui chuchote en occitan les rites ancestraux qu'il doit exécuter à la mémoire des disparus dans les tempêtes de neige au fil des siècles.

Durant ce périple, où l'envoûtant souffle du vent se fait si obsédant que l'on sent presque sa morsure glaciale, les pensionnaires de l'asile psychiatrique de la région énumèrent le nom des patients y ayant été traités au 19e siècle. Maltraités, devrions-nous écrire puisqu'à travers la lecture de leur dossier médical par un autre narrateur se devine aisément la cruauté et l'inefficacité des traitements réservés aux malades mentaux. Une hypnotique odyssée à travers le temps d'une saisissante beauté doublée d'une incursion originale dans l'histoire de la maladie mentale.

19 novembre, 20h30, Pavillon Judith-Jasmin Annexe