LES BLOGUES

Ensemble, on va plus loin...

04/07/2016 09:12 EDT | Actualisé 04/07/2016 09:12 EDT

J'ai pris congé en juin. En fait, je ne voyais pas ce qu'il y avait à rajouter sur l'ensemble des topos tristes que je lisais. Selon moi, tous les angles étaient couverts. J'ai enfin trouvé ce qu'il manquait: apporter une vision différente en proposant l'aspect plus lumineux de la chose et j'ai pensé à notre résilience collective.

C'est fou cette capacité que nous avons de rebondir et encore plus lorsque nous sommes à plusieurs. La force d'un groupe, l'attachement à une cause et vous avez de quoi créer un fort sentiment d'appartenance. Il devient moteur, ce qui signifie «mettre en mouvement». Justement, la résilience est cette capacité de bouger autrement. Seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin...

Nous ne sommes pas seuls. Collectivement, nous agissons, nous traversons les difficultés de front. Nous devenons solidaires. Nous sommes en mesure de créer des mouvements pour nous réconforter voire, amener des changements positifs dont, entre autres, prendre soin les uns les autres dans ce monde si individualiste par moment.

Cela amène aussi un sentiment de sécurité, qui permet de passer à travers l'épreuve. La nature humaine est capable du meilleur et du pire, mais avouons qu'ensemble, nous savons faire de belles choses. L'adversité nous le démontre. Cela crée des liens. La complémentarité et la diversité se mélangent et permettent de se surpasser chacun dans ses forces respectives.

C'est le principe même des entreprises: un objectif commun, de multiples talents et des compétences variées favorisent l'émergence de stratégies gagnantes pour innover et assurer la continuité de l'organisation. Ce n'est pas le fruit d'une seule personne, mais d'une collectivité. Il en va de même pour la race humaine et son objectif de survie.

N'attendons pas les malheurs pour créer cette synergie. Formons des groupes forts, soudés autour d'objectifs inspirants. Certes, cela commence par soi. Comme le disait Gandhi, il revient à nous d'être «le changement que nous désirons voir dans le monde». Par la suite, ce sera à notre tour d'être assez contagieux pour favoriser cette cohésion.

On me fera sûrement remarquer que cela est bien beau en théorie, mais que nous vivons dans un monde hostile. Par contre, je demeure persuadée qu'une petite différence peut en engendrer une grande. Ne serait-ce que de faire un simple sourire à son voisin, ralentir son rythme pour s'adapter à celui de l'autre, prendre le temps de vraiment s'intéresser à ce qu'il vous dit, et quoi encore? Voilà notre défi: faire en sorte de faire une différence positive dans sa vie et ensuite, dans celle de l'autre.

Il y aura un retour, c'est certain. La force d'un groupe ce sont tous ces petits gestes individuels qui font ressortir le meilleur de chacun et rejaillissent sur l'ensemble. Cessons de chercher des coupables et des boucs émissaires. Trouvons le moyen de passer à l'action pour sortir collectivement indemne de toutes ces situations qui risquent de nous faire basculer et dévier de notre objectif. Soyons collectivement résilients. Mieux, soyons cette différence qui améliora notre sort, et ce, à tout instant.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Tuerie d'Orlando: les hommages aux victimes

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter