LES BLOGUES

La coexistence religieuse dans le monde arabe

09/06/2014 09:15 EDT | Actualisé 09/08/2014 05:12 EDT

Combien de fois a-t-on entendu dire que la religion n'était bonne qu'à causer la guerre et la discorde? Il s'agit d'un des principaux reproches adressés aux mouvements religieux de par le monde. Pourtant, le message central de toutes les religions en est un d'amour et de paix. Cherchez l'erreur.

Il est vrai que, malheureusement, de nombreuses ignominies sont perpétrées au nom de la religion. Des choses terribles. Pourtant, le blâme ne devrait pas être jeté sur la religion elle-même, mais plutôt sur la stupidité humaine.

Le siècle dernier nous a amplement prouvé que l'éradication de la religion n'est pas une meilleure solution. Être sans religion ne mène pas nécessairement l'humanité vers des jours plus pacifiques. Des pays ayant interdit toute forme de religion sont tombés dans le piège du totalitarisme et ont été incapables de lutter contre la perversion humaine, laissant cours, là aussi, à la cruauté, à la perversion et au fanatisme.

Le problème n'est pas le fait que la religion « existe encore » ou que des gens soient « religieux ». Le problème se trouve plutôt dans le fait que des animosités subsistent encore entre les différentes religions. Ni le phénomène religieux ni la diversité religieuse ne sont appelés à disparaître. Accepter et encourager la coexistence de toutes les religions est ce qui nous mènera vers une société plus pacifique.

Même dans certains pays du monde arabe, où règne pourtant un totalitarisme religieux, on commence à percevoir un discours social encourageant la coexistence religieuse comme étant la voie de l'avenir. Des érudits islamiques éclairés constatent que la persécution et la marginalisation des minorités religieuses ne sont pas de bonnes choses pour leur région. Depuis quelques semaines, le concept de la liberté de religion est en effet au centre d'une discussion animée dans les cercles islamiques partout dans le monde arabe.

Plusieurs commentateurs arabes ont indiqué avoir été inspirés par le geste de l'ayatollah Abdol-Hamid Masoumi-Tehrani, un religieux iranien qui a récemment offert une œuvre de calligraphie à la communauté bahá'íe, la minorité religieuse la plus importante d'Iran. Étant donné l'animosité historique des autorités iraniennes envers la communauté bahá'íe, ce geste de l'ayatollah était d'autant plus remarquable qu'il était accompagné d'une déclaration soulignant la nécessité d'une coexistence pacifique avec les bahá'ís. Cette communauté est systématiquement persécutée en Iran et a aussi la vie dure dans la plupart des pays arabes.

Un journaliste respecté au Barhein, Es'haq Al-Sheik, a récemment publié un article intitulé « Faire place à la foi bahá'íe parmi nous » commentant le geste de l'ayatollah iranien et appelant le monde arabe à réaliser la nécessité de promouvoir le principe de la coexistence religieuse. Il écrivait que le geste de ce membre du clergé iranien invite à une coexistence religieuse pacifique qui doit prendre racine dans la tolérance envers toutes les religions. Il ajoutait que les bahá'ís ont le droit de pratiquer leur religion et que les pays du golfe et de la péninsule arabique devraient revoir leurs concepts de citoyenneté à la lumière des principes de justice et d'égalité entre les religions présentes dans leurs sociétés.

Le professeur Suheil Bushrui de l'Université du Maryland, une sommité en matière de coexistence religieuse dans le monde arabe, remarquait que les forces du fanatisme sont très présentes dans cette région, mais qu'on y trouve également beaucoup d'ouverture d'esprit et un désir ardent de transformer les mentalités.

Les nouvelles idées qui circulent mettent l'accent sur le fait que la violence ne fait pas partie des enseignements religieux. Plusieurs insistent aussi sur l'importance de la liberté de religion comme étant garantie par le Coran lui-même.

Ce qui se passe dans ces cercles islamiques du monde arabe augure bien pour une coexistence pacifique entre les religions à l'échelle mondiale. Il s'agit d'un retour vers ce que toutes les religions du monde ont de meilleur à offrir : une base morale garantissant la paix entre les peuples.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

La foi dans le monde en 100 photos

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?