RECEVEZ LES NOUVELLES DE Madeleine Careau
 

OSM: La musique classique et les jeunes

Publication: 12/03/2012 07:21

L'événement à l'Arsenal organisé par le Club des jeunes ambassadeurs le 15 mars prochain est un bel exemple de ce que nous faisons ensemble pour joindre la nouvelle génération. Une rencontre inusitée, où les jeunes auront accès à la toute première exposition de l'Arsenal en avant-première exclusive et où ils entendront en grande première canadienne Répons de Pierre Boulez, une œuvre avec système électro-acoustique. Souvenons-nous également qu'à l'automne 2010 l'OSM a donné un concert « éclaté » à la Brasserie Molson qui jumelait concert classique et soirée électro et, en février 2011, l'OSM a offert un concert à la Nuit blanche de Montréal qui visait particulièrement les adolescents. Nous avons également monté des événements avec Éric Lapointe, Simple Plan et Fred Pellerin.

Nous avons une tarification spéciale pour les jeunes de 34 ans et moins et sommes heureux de dire que les jeunes constituent en moyenne près de 20% du public à la Maison symphonique de Montréal. Un taux similaire s'observe dans les concerts de musique de chambre de l'OSM à la salle Bourgie. C'est un taux impressionnant, certes, mais nous devons continuer nos efforts.

De plus, les moins de 17 ans accompagnés bénéficient d'une réduction de 30 % sur le billet au tarif régulier et de 50 % sur le billet au tarif régulier en abonnement; les moins de 25 ans ont accès à des billets dans les galeries (debout) pour 25 $; les 34 ans et moins peuvent obtenir un abonnement pour six concerts à 123 $ dans le chœur de la Maison symphonique, ce qui plaît particulièrement, car les jeunes peuvent vivre une expérience encore plus personnelle du concert (on voit le chef de face).

N'oublions pas non plus que l'OSM offre depuis ses tout débuts des concerts gratuits. Bref, nous sommes très inventifs dans le but de démocratiser le répertoire symphonique.

Rajeunissement du public à l'OSM

On reproche souvent au monde de la musique classique d'être composé en majorité de personnes retraitées. C'est faux! Ceci dit, nous adorons les personnes retraitées et les jeunes! La musique classique est magnifique, car elle est universelle et rejoint tout le monde. Grâce à une offre variée et une politique tarifaire adaptée, nous observons un renouvellement du public. Nous observons que les jeunes aiment aller au concert, se mettre une tenue, connaître le répertoire classique, présenté de façon traditionnelle ou novatrice. Nous nous efforçons de les joindre et de bien communiquer avec eux.

Un peu d'histoire

Depuis sa fondation, l'Orchestre symphonique de Montréal poursuit sa vocation d'éducation, auprès de la jeune génération ancrée au cœur de la communauté. L'OSM a une longue tradition pour rejoindre le jeune public. En fait, l'OSM n'existerait pas si ce n'était des programmes jeunesse. En effet, Wilfrid Pelletier, pourtant un chef reconnu à l'époque sur la scène internationale, avait posé une condition essentielle à son embauche quand la Société des Concerts symphoniques de Montréal (premier nom de l'OSM) a été fondée: que des concerts pour la jeunesse soient intégrés à l'horaire de l'orchestre. Depuis, nous n'avons jamais cessé de présenter des programmes pour les élèves et les étudiants.

Que fait l'OSM pour le jeune public?

Inaugurées le 16 novembre 1935 par Wilfrid Pelletier à l'École Le Plateau, les Matinées Jeunesse de l'OSM ont su développer, au fil des ans, le goût de la musique chez les écoliers et leurs professeurs. Le succès de cette série ne s'est jamais démenti et à ce jour, des centaines de milliers de jeunes ont ainsi pu découvrir les chefs-d'œuvre des grands compositeurs interprétés par les musiciens de l'OSM et faire l'expérience du concert en salle. Des bénévoles vont également dans les écoles pour parler des programmes des Matinées Jeunesse.

Nous avons également au fil des ans initié la série « Jeux d'enfants », qui présente des programmes pour toute la famille et a permis aux étudiants du secondaire et du cégep d'assister à des répétitions afin de mieux comprendre comment les musiciens de l'OSM travaillent.

En 2010-2011 dans le cadre des Matinées Jeunesse l'OSM a reçu 22 849 spectateurs (écoles primaire et secondaire) et 4922 spectateurs ont assisté à l'un ou l'autre des concerts de la série Jeux d'enfants.

Les enfants d'aujourd'hui sont nés à l'ère des jeux vidéos. Comment peuvent-ils être attirés par la musique classique?

La musique classique a traversé les époques et, justement à l'ère d'Internet, il est d'autant plus facile de s'initier à la musique classique grâce à l'offre incroyable. La plupart des jeunes ont déjà entendu de la musique classique et ne le réalisent tout simplement pas, que ce soit à travers les trames sonores des films ou, justement, à travers les jeux vidéo. Par exemple, le populaire jeu Civilisation regroupe plusieurs pièces du compositeur contemporain John Adams. Les jeunes ne savent peut-être pas qui il est quand ils jouent, mais connaissent son style, l'apprécient. Il s'agit de trouver la bonne porte d'entrée et, ensuite, de continuer à découvrir le répertoire, une nouvelle œuvre à la fois.