LES BLOGUES

Toutes des connes?

03/09/2014 09:07 EDT | Actualisé 03/11/2014 05:12 EST

Une petite anecdote pour commencer. J'ai vu dernièrement un autocollant sur le capot arrière d'une voiture et lu TDF. Savez-vous ce que cela signifiait parce qu'écrit en toutes lettres en dessous ? Toutes des folles... Peut-être parlait-on des belles-mères.

Vous avez certainement entendu cette mini-polémique évanouie aussi vite qu'elle est née à l'annonce de la nouvelle émission animée par Jean Airoldi diffusée sur Canal Vie et intitulée Quel âge me donnez-vous ?. L'émission consiste à exposer une femme (volontaire) dans une boîte en plexiglas (certains parleront de « cage ») dans un centre commercial. Jean Airoldi arrête les passant(e)s et leur demande de se prononcer sur l'âge réel de la femme mise ainsi en pâture.

Pas fort... De nombreuses personnes ont ainsi dénoncé, légitimement, le peu de considération une nouvelle fois du statut de la femme, de son image et de son droit d'exister sans subir ces multiples diktats de beauté et de style devenus homogènes. Mais pensez-vous que, si cette cage n'avait pas existé, on l'aurait tant décriée ? Car à bien y penser, ce genre de niaiseries se matérialise très souvent sur nos écrans, avec ou sans cage. Pour ma part, plus que l'image de la femme qui en prend toujours plein la gueule, c'est l'atteinte à son intelligence - et donc à la mienne - qui m'indispose le plus. Quand je parle d'insulte à mon intelligence, je veux dire que j'ai tendance à croire que l'on me prend pour une conne tant les discours et les actes envers la gent féminine ne sont, trop souvent, que contradiction, foutaise, et hypocrisie.

Et ceux-ci ne sortent pas uniquement du cerveau des hommes...

Prenons par exemple les magazines féminins. Une fois ou deux par année, on joue la carte de la journée sans maquillage pour se donner bonne conscience - qu'y a-t-il de mal à se maquiller ? Uu bien encore, on fait la part belle à des mannequins un peu rondes, comme l'a fait dernièrement le magazine Elle Québec avec Ashley Graham, mais on retouche quand même des photos de la comédienne Laurence Lebœuf. Sur la même lancée, pensez-vous vraiment que si notre nouvelle étoile du tennis, Eugénie Bouchard, avait été un peu moins gâtée par la nature, elle aurait fait la page couverture du numéro du mois d'août ? Sous le titre « Belle de match », on peut ressentir une admiration sans borne : « blondeur lisse, teint de pêche, yeux félins et sourire à faire tomber ». Et vlan, on fait l'apologie d'un type de beauté idéalisée qui laisse tomber tous les autres. Malgré les beaux discours, le naturel revient vite au galop, n'est-ce pas ? (En passant, le magazine a été remarqué à l'international pour l'énorme gaffe dans ses pages alors qu'on a confondu Eugénie Bouchard et Maria Sharapova ...).

Lors de l'émission Sucré Salé, l'animateur Guy Jodoin est confortablement installé dans le salon de la blondissime veuuuudette Mahée Paiement. Un salon aux murs aussi immaculés que son pantalon, et où on avait pensé à déposer un bouquet de fleurs d'un ton orange aussi éclatant que celui de son chemisier. Après un peu de bla-bla, nous nous retrouvons dans la garde-robe (dont rêveraient bien entendu toutes les femmes selon sa propriétaire). Oh, mais qu'est-ce donc que cela ? Mais dis donc, ils sont magnifiques, ces sacs à main ! Ah, mais oui bien sûr, ce sont des exemplaires de la nouvelle collection de Mahée ! En veux-tu, en voilà, de la promotion commerciale plein la vue. Vulgaire.

Vulgaire fut aussi cette discussion, lors de l'émission Médium large animée par Catherine Perrin à la radio de Radio-Canada, avec deux jeunes femmes qui ont décidé de ne pas acheter de vêtements pendant un an. Coudonc, n'y a-t-il que des sujets comme ceux-là qui intéressent les femmes ? Pourquoi faire un cas d'un geste qui, somme toute, est symptomatique d'une société gâtée, en mal de sens et hyper consumériste. En plus, l'une d'elles n'a pas manqué de souligner l'endroit où elle travaille (une grosse boîte de jeux vidéo de Montréal). Belle publicité gratuite. À force de niveler par le bas, Radio-Canada semble suivre les pas de sa concurrente, TVA.

Lors du dernier Festival Mode & Design, la blogueuse montréalaise Lolitta Dandoy avait-elle besoin de se parer de multiples accessoires, dont un turban et un collier si colorés qui la faisaient passer pour un oiseau des îles, lors de son entrevue avec la réputée blogueuse mode Garance Doré qui avait été invitée à sélectionner les griffes québécoises participant au volet Collections du FMD ? Ne lui a-t-on jamais appris qu'il faut savoir s'effacer devant son invité(e) ? Toute la différence entre élégance et extravagance...

Alexandra Diaz a-t-elle besoin d'en faire tant avec ses envolées lyriques aux côtés de sa nutritionniste chérie ou chouchou dans le cadre de l'émission Cuisine futée, parents pressés ? Et je ne parle pas du sourire Colgate de l'animatrice Marie-Josée Taillefer à l'émission de l'été (ouf, c'est fini) Cap sur l'été. Un peu trop nunuches, mesdames...

Autant d'exemples pour dire que les stéréotypes dans nos médias sont de plus en plus éloignés de mes aspirations et de ma réalité. À quand plus de gens de couleurs - dont des femmes - issues de toutes ces communautés culturelles de Montréal et du Québec (il doit bien y avoir d'autres Boucar Diouf...) ? À quand des émissions satiriques et irrévérencieuses animées par des femmes, sur le même exemple que Deux hommes en or, Les francs-tireurs ou La soirée est encore jeune ?

Certes, bon nombre de femmes fréquentent plus souvent des friperies que des librairies. Certes, beaucoup n'ont aucun intérêt pour la politique, l'environnement ou la géopolitique. Mais on pourrait créer le besoin ne serait-ce que pour un début d'intérêt, non ?

Ah oui, au fait, savez-vous que les vernis à ongles Christian Louboutin sont en exclusivité chez Holt Renfrew ? :)

Nota bene : non, je ne me crois pas plus intelligente que les autres et ce n'est pas parce que je parle d'intelligence que je ne suis pas belle.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les billets de blogue les plus lus sur le HuffPost

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?