LES BLOGUES

5 choses que vous ne ferez jamais, plus jamais, à vos oreilles

04/02/2015 11:54 EST | Actualisé 06/04/2015 05:12 EDT

Qu'on se le dise haut et fort : l'ouïe est un sens fragile! Une fois abîmées, les cellules de l'oreille interne ne se renouvellent pas. Comment éviter les négligences qui peuvent mener à des lésions? Si la génétique a un rôle dans certaines déficiences, des bons gestes peuvent éviter des dégradations. À l'occasion de La 12ème Semaine du Son, les audioprothésistes se mobilisent sur tout le territoire avec une mission : recevoir leurs concitoyens et leur dire tout ce qu'ils ont toujours voulu savoir sur leurs oreilles sans jamais oser le demander. D'ores et déjà, voici quelques pratiques répandues à bannir pour de bon!

Les exposer aux sons forts sans protection

Hard rock, hip hop, transports, travaux, bureaux... Nous sommes tous exposés au bruit. Pour éviter des lésions, on peut protéger ses oreilles avec des atténuateurs individuels standards ou sur-mesure. A porter en concert, en festival, dans le bus, ou encore au bureau lorsque l'on souhaite se concentrer...

Certains diront que, dans les années 70, on écumait les festivals et les concerts joyeusement, «l'ampli» électrique était alors une innovation dernier cri. Mais surtout, les salles de concert accueillaient quelques milliers de personnes pour les grandes occasions. Au siècle suivant, hors du Stade, point de salut. Le règne des DJ et de la musique électronique a confirmé que l'amplification du son est... sans limite. Les oreilles ne le sont pas.

Leur mettre un mauvais casque!

Comme Johnny Halliday et Andrea Bocelli, nous aimons la musique. Mais le mélomane urbain a ceci de commun avec son homologue de salle de bain : il monte le son. Muni d'un mauvais casque, nous avons tendance à pousser le volume pour couvrir les bruits extérieurs (la circulation par exemple). La musique (très forte) et le brouhaha de la rue vous saccagent alors les oreilles. Un bon casque commence par vous isoler des bruits externes, vous écoutez la musique moins fort, vos oreilles sont moins agressées.

Les attaquer au coton-tige!

Vous avez peur de la pollution, des bactéries pernicieuses... Vous nettoyez régulièrement l'écran de votre téléphone intelligent et vous vous récurez les oreilles avec minutie! ATTENTION DANGER. Chaque année, plusieurs milliers de personnes s'endommagent un tympan, ce qui est très douloureux, en enfonçant le coton-tige trop loin. L'usage du coton-tige doit être évité, et on lui préférera le spray, ou encore l'inaction, un peu de cérumen n'ayant jamais fait de mal à personne.

Les empêcher de se reposer

On se reposerait les yeux mais pas les oreilles? Comme à peu près toutes les parties du corps, les 15 000 cellules ciliées qui nous permettent d'entendre aspirent au repos! On dort dans une pièce calme, on éteint son téléphone la nuit, on ne vit pas avec la télé en fond. Le silence est d'or, au moins quelques heures par jour.

Les nourrir de malbouffe et les priver de café!

Les oreilles sont très vascularisées, c'est-à-dire irriguées de minuscules vaisseaux sanguins. Pour assurer leur bon fonctionnement, c'est la même routine que pour le cœur, les artères, etc. On leur offre une bonne hygiène de vie : activité physique et alimentation équilibrée. Sans oublier de boire du café (dans des quantités raisonnables), ce qui est bon pour l'audition!

VOIR AUSSI :

10 résolutions santé à adopter en 2015

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter