LES BLOGUES

Comment éviter de tomber malade en hiver?

22/01/2015 08:58 EST | Actualisé 24/03/2015 05:12 EDT

Dans la culture et la médecine occidentale, on a tendance à regarder la maladie comme des symptômes à soulager d'urgence, car ils nous ennuient. Alors on prend des médicaments qui peuvent affaiblir notre système, mais qui vont arrêter les dérangements rapidement. En naturopathie, le travail est fait au niveau de corps, afin de lui donner les armes pour combattre lui-même efficacement les microorganismes pathogènes.

Nous rencontrons tous les jours beaucoup de virus et de bactéries. Pourtant, nous ne sommes pas malades! Notre corps est capable de se défendre lui-même pour :

Ne pas déclarer la maladie (les défenses immunitaires travaillent en souterrain sans nous en rendre compte)

Avoir une « mini-maladie », nous laissant juste le temps d'être fatigués et d'éternuer...

Il est connu qu'avec l'âge ou la maladie, l'immunité s'affaiblit et le corps devient plus vulnérable aux infections. Ces dernières deviennent souvent plus fréquentes et plus graves. Dans d'autres cas, le corps n'est pas assez fort pour d'autres raisons : c'est sur cela qu'il va falloir travailler! Pour pouvoir nous défendre, nous avons besoin d'une armée de soldats en pleine forme, bien nourrie et entrainée.

Les facteurs pouvant affaiblir le système immunitaire

  • Le stress
  • L'alimentation
  • L'activité physique
  • L'hygiène

Précautions à prendre

  • Avoir une activité physique régulière et moyennement intense valorise l'efficacité du système immunitaire! (par exemple : faire 30 minutes de marche par jour)
  • Se changer et s'habiller chaudement immédiatement après l'effort même (et surtout) quand on est en sueur
  • Éviter les grands écarts thermiques : vestiaires climatisés, vestiaires surchauffés et température extérieure froide
  • Se laver les mains régulièrement
  • Adapter son alimentation en cherchant à maximiser le système immunitaire : fruits riches en vitamine C (kiwi et autres agrumes), aliments riches en acides gras (saumon, huile de colza ou d'olive), protéines et zinc (huîtres), etc.
  • Éviter les carences en vitamines A, E, B6, sélénium, acides aminés, etc.
  • Dormir suffisamment
  • Gérer son stress
  • Ne pas fumer
  • Conserver son poids santé
  • Respirer par le nez

Augmenter la résistance et l'adaptation de l'organisme

Pour cela, il est possible de prendre des plantes adaptogènes. Ces plantes procurent une augmentation générale de la capacité de résistance et d'adaptation de l'organisme. Elles ont un effet normalisateur à différents niveaux : systèmes nerveux, immunitaire ou endocrinien, contribuant à maintenir l'équilibre du corps. Ce sont des plantes qui protègent le corps, le fortifient, l'optimisent. Il est possible de les prendre aussi longtemps que le besoin s'en fait sentir.

Quelques plantes adaptogènes

  • L'astragale : Elle aide à prévenir les affections des voies respiratoires; stimuler le système immunitaire; soutenir les personnes affaiblies ou souffrant de maladie chronique.
  • Le codonopsis : Elle est aussi employée pour améliorer le fonctionnement du système digestif.
  • Le reishi : Elle aide à combattre la fatigue et fortifier l'organisme en général. De plus, elle stimule le système immunitaire et traite l'asthme et les troubles des voies respiratoires.
  • Le ginseng américain (qui se rapproche plus du ginseng sibérien que du ginseng asiatique dans son aspect énergétique - le panax ginseng est plus yang, plus réchauffant et stimulant, convenant mieux aux personnes âgées, contrairement aux deux autres qui se révèlent plus neutres et par conséquent plus adaptés pour les jeunes)

Ces plantes peuvent facilement se consommer en tisane ou en décoction.

En ayurvéda, on utilise aussi le basilic sacré, l'ashwagandha, le shatavari et le shilajit.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Symptômes du rhume contre symptômes de la grippe

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter