Literally, Darling

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Literally, Darling
 

Grandir avec des gros seins

Publication: 24/10/2013 10:09

Ce billet est d'abord paru sur Literally, Darling

Si vous faites un bon bonnet C ou plus en tour de poitrine, il y a des chances pour que vous ayez l'impression d'avoir en permanence un bébé accroché à vous, qui, comme la plupart des enfants en mal d'affection, domine complètement votre vie. Certes, vous pouvez toujours vous cacher derrière un pull pour ne pas attirer l'attention, mais les regards masculins ne cesseront jamais de se porter sur vous. En réalité, votre énorme poitrine vous condamnent à regarder toute votre vie vos seins déborder de vos soutiens-gorge, de vos chemises, et de vos robes comme des bœufs déchaînés dans les rues de Pampelune.

Et si vous pensez que vos seins n'ont pas un esprit indépendant, et bien mes chéries, on n'est vraiment pas du même avis. Vous vous rappelez quand vous aviez 12 ans, et que vos seins de petite fille se sont enfin mis à grandir pour votre plus grande fierté ? Et bien, en un peu plus d'un été, au lieu de jeter des ballons d'eau sur les garçons, certaines d'entre nous se sont retrouvées à les porter sur la poitrine. Et oui, alors que les garçons souffraient de périostite tibiale parce qu'ils grandissaient trop vite, le «comité des grosses boules» subissait les attaques de vergetures sur des seins de plus en plus imposants, faisant mal juste à les regarder. Je suis ainsi passée d'une brassière à un bonnet C à l'âge de 12 ans, puis à un bonnet D à 13 ans. Inutile de se demander pourquoi on me prenait toujours pour une fille de 18 ans, puisque personne ne prenait la peine de regarder mon visage.

Passons directement au secondaire. De nombreuses filles moins bien pourvues vous crucifiaient toutes du regard, et, souvent moins discrètement, vous traitaient de salope ou de conne derrière votre dos. C'est comme si tout le monde avait recours à de savants calculs pour établir que plus notre taille de bonnet était élevée, plus nous avions tendance à ouvrir les jambes, et à être moins intelligentes. Mais pendant que les autres étaient occupés à nous juger, nous devions, nous, tenter de résoudre d'autres problèmes : trouver une robe de promo qui ne donne pas l'air d'être une star du porno, acheter des hauts dont les boutons ne sautaient pas d'un coup au risque d'arracher l'œil et essayer de forcer les garçons à nous regarder dans les yeux lorsqu'ils nous parlaient.

Parce que nous étions des filles à forte poitrine, nos amis et nos proches nous disaient souvent : "Arrête de te plaindre. J'aimerais tant avoir des seins comme les tiens." Et pourtant, il y a bien des inconvénients. En plus des soucis évidents pour s'habiller et celui posé par les regards concupiscents, il y a aussi le mal de dos, le problème de la posture, les difficultés pour courir et faire du sport. Et les vergetures après un accouchement (dont on a entendu parler) ne font qu'aggraver la situation. Se sentir sexy avec des seins si lourds qu'ils perdent de leur superbe sans soutien-gorge, est un exploit. Je sais ce que vous pensez : tous les hommes aiment les seins, n'est-ce pas ? Oui, peut-être. Mais avec une forte poitrine naturelle, c'est parfois difficile de se sentir à l'aise nue, quand votre aisance disparaît une fois le soutien-gorge enlevé. Les célébrités et les stars du porno passées par le bistouri ont créé cette illusion que les gros seins restent en forme et tiennent parfaitement tout seuls. Porter une robe dos nu n'est pas un souci, car la gravité n'existe pas et les tétons sont exactement pareils. Faux. Même à un jeune âge, les gros seins s'affaissent simplement avec leur poids et bougent dans tous les sens de la façon la moins sexy imaginable. Pas exactement une image de rêve, pas vrai ? Nous ne pouvons que craindre la tête qu'auront nos gros melons dans vingt ans.

Bref, la prochaine fois que vous penserez que celles ayant la chance - ou le malheur ! - d'avoir un bonnet F devraient réaliser leur bonheur, rappelez-vous que nous manquons autant d'assurance qu'une femme ayant seulement besoin d'une brassière. Jour après jour, nous devons aussi porter nos (très lourdes) insécurités. Et comme n'importe qui, nous devons apprendre à gérer l'image de notre corps. Soit vous vous cachez derrière d'amples vêtements et prétendez que vos seins ne sont pas la première chose que tout le monde voit, soit vous apprenez à briser la glace, à lancer la première blague et à reconnaître qu'il y a un éléphant dans la pièce. Parce que si ça ne vient pas de vous, quelqu'un d'autre le fera.

Liste des 10 plus gros problèmes posés par une forte poitrine :

  • La sueur sous les seins

  • On confond votre soutien-gorge avec une culotte ou un chapeau

  • Économiser pour s'offrir un soutien-gorge qui aille vraiment

  • Trouver le bon magasin de lingerie avec un préposé qui connaît vraiment son travail et en qui vous avez confiance, ou tout simplement, trouver le magasin qui a votre taille en rayon

  • Préparer une plus grande valise dans laquelle rentrent vos soutiens-gorge

  • Trouver un moyen de vous faire rembourser une réduction mammaire par votre mutuelle

  • Déborder du soutien-gorge à balconnet

  • Acheter des vêtements en se fondant sur le fait qu'il autorise ou pas le port du soutien-gorge

  • Vous demander si un homme est vraiment en train de vous regarder ou si c'est seulement votre poitrine qui l'intéresse.

  • Comment ne pas avoir l'air d'une folle quand vous tenez vos seins en courant pour éviter les regards noirs

Et sachez que nous avons aussi tout ce qu'il faut pour celles qui n'ont pas de problème de forte poitrine. Très bientôt, ce sera au tour du Comité des petits nénés de s'exprimer.

À VOIR AUSSI:

Loading Slideshow...
  • 1. Nous sommes les seuls primates avec des seins permanents

    Chez les autres primates, une poitrine complète indique que la femelle allaite ses petits. Nous ne savons toutefois pas pourquoi celle des humains diverge de celle des animaux. Une hypothèse serait qu’elles sont un indicatif de la capacité reproductive de la femme.

  • La plus grosse poitrine naturelle est une taille 102ZZZ

    D’après le record du monde Guinness, Annie Hawkin-Turner possède une poitrine de 3,5 pieds, chaque sein pesant environ 56 livres.

  • Les orgasmes de poitrine existent

    Une femme ayant un orgasme grâce à la stimulation des mamelons est une chose bien réelle, appuyée par la science. Dans une étude du Men’s Helth, sur 213 femmes, 20% d’entre elles affirment avoir vécu ce genre d’orgasme. Le Journal of Sexual Medicine affirme aussi que l’auto stimulation des mamelons activerait le cortex sensoriel génital. Une découverte que le journal a qualifiée d’inattendue.

  • Ils font une «parfaite» nourriture

    D’après le World Health Organization, le lait maternel et le colostrum (la substance jaunâtre produite à la fin de la grossesse pour les premiers jours de bébé) sont la nourriture idéale pour les bébés. Le lait maternel fournit des anticorps qui permettent aux enfants de combattre les infections et la maladie.

  • Concernant le lait, la taille importe peu

    Il importe peu si une femme est une taille A ou D. Des plus gros seins ont une plus grande proportion de tissus graisseux, mais cela n’a aucune incidence sur la quantité de lait produit. Même si les femmes avec de plus petits seins s’inquiètent de ne pas avoir suffisamment de lait pour nourrir leur enfant, c’est plutôt les femmes avec de plus gros seins qui ont habituellement plus de difficulté en raison du positionnement de leurs tissus.

  • Ils fluctuent de mois en mois (et même de minute en minute)

    Plusieurs femmes peuvent voir la taille de leur poitrine augmenter d’un bonnet entier lors de leur syndrome prémenstruel, puisque le corps à un taux plus élevé de progestérone durant cette phase. Un grossissement de la taille de la poitrine est aussi un bon indicateur de grossesse. De plus, les seins des femmes pourraient grossir jusqu’à 25% de leur taille d’origine lors de moments d’intense excitation sexuelle.

  • Le gauche est souvent plus gros

    Il est parfaitement normal pour les femmes d’avoir un sein plus gros que l’autre, et pour 65% des femmes, c’est le sein gauche. Personne ne connaît la cause exacte de ce phénomène. Certains disent que cela prévient l’hypersensibilité qui est plus grande sur la partie gauche du corps, tandis que d’autres croient que les femmes préfèrent allaiter du sein gauche (afin d’avoir la main droite libre), ce qui expliquerait que ce sein produise plus de lait.

  • Il y a quatre types de mamelons

    Il n’y a pas qu’une seule sorte de mamelon. Les mamelons «normaux» ont une courbe de quelques millimètres, ou un peu plus si ils sont stimulés ou s’il fait froid. Les mamelons plats ne sont proéminents que s’ils sont stimulés ou si la température change, les mamelons gonflés le sont toujours proéminents et les mamelons inversés sont vers l’intérieur. Ce dernier type n’est pas problématique si les mamelons ont toujours été de cette manière, le cas échéant il vaudrait mieux consulter un médecin.

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.


 

Suivre Literally, Darling sur Twitter: www.twitter.com/@litdarling

Suivre Le HuffPost Québec