Léa Clermont-Dion

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Léa Clermont-Dion
 

Comment Harper nous fait reculer en plus de huit façons

Publication: 8/03/2012 05:53

Cher Stephen Harper,

Je ne vous ferai pas de cachette. Entre vous et moi, je n'ai jamais été une partisane de vos allégeances politiques; du Parti réformiste du Canada à l'Alliance canadienne, jusqu'à vos lancées au Parti conservateur. Ce n'est pas une surprise pour personne, d'autant plus que le pays que vous défendez n'est pas le mien. Qu'à cela ne tienne, c'est ça le jeu démocratique, non? Je n'y crois pas trop.

Depuis le 23 janvier 2006, je subis votre gouvernement minoritaire, minoritaire renforcé puis majoritaire. Plus la confiance de la démocratie vous est donnée par les citoyens, plus j'ai de sérieuses craintes pour l'avenir. Vous éraillez mes convictions inhérentes. Je doute. J'angoisse un peu. Je ne rêve pas de la même société que la vôtre, c'est bien évident.

8 mars 2012, journée internationale des femmes. Six ans déjà que vous êtes à la tête de notre gouvernement fédéral. Six ans que je m'implique comme je le peux au sein du mouvement des femmes. J'aimerais faire le bilan de ces années avec vous, monsieur Harper. Je ne voudrais pas faire preuve de flagornerie à votre endroit, alors disons-le comme ce l'est, vous faites reculer les femmes. Vous m'épuisez. Je suis un peu fatiguée.

Voici quelques faits qui expliquent pourquoi je crois que vous nous faites reculer.

Fait 1: Vous avez coupé 12 des 16 bureaux de Condition féminine Canada.

Fait 2: Vous avez aboli 61 des 131 postes au pays de Condition féminine Canada.

Fait 3: Vous avez réduit de 43 % le budget de fonctionnement de Condition féminine Canada, c'est-à-dire près de 5 millions de dollars.

Fait 4: Vous avez renforcé l'influence de l'organisme REAL women of Canada, un regroupement pro-vie et anti-féministe, qui étend son influence sur votre gouvernement.

Fait 5: Vous avez remis en doute le droit à l'avortement de manière peu subtile par le projet de loi C-484, la Loi visant les enfants non encore nés victimes d'actes criminels.

Fait 6: Vous avez jusqu'ici refusé catégoriquement de légiférer sur l'équité salariale et ce, malgré le rapport déposé en mai 2004 par le Groupe de travail sur l'équité salariale conclut que la Loi canadienne sur les droits de la personne est tout simplement inefficace.

D'ailleurs...

Fait 7: Saviez-vous que de nos jours encore, les femmes qui travaillent à temps plein gagnent en moyenne 70 % du salaire des hommes.

Fait 8: Saviez-vous que le Canada se classe bon 33e dans le monde en ce qui concerne l'écart salarial entre hommes et femmes pour cette même année 2010.

Fait 9: Saviez-vous que la moyenne estimative du revenu au travail pour les femmes, au Canada, est de 28 315 $, comparativement à 40 000 $ pour les hommes.

Fait 10: Vous avez coupé le Programme de promotion de la femme (PPF) qui ne financera plus la recherche ni la défense des droits des femmes.

Fait 11: Vous avez coupé le International Planned Parenthood, cet organisme voué à aider les femmes des pays en voie de développement pour mieux planifier leur maternité. Et votre député Brad Trost de Sakastoon-Humboldt s'en est vanté.

Fait 12: Vous avez fait reculer le Canada sur le plan international en matière d'égalité entre les hommes et les femmes du14e rang au 18e jusqu'au 30e.

Fait 13: Vous n'avez fait aucune mention de la situation des femmes dans la plate-forme du Parti conservateur de 2011, Ici pour le Canada.

Fait 14: Vous avez fait un affront aux femmes victimes d'actes criminels. Votre ministre de la sécurité, Vic Toews, a fait adopter le projet de loi C-19 pour l'abolition des armes à feu représentant près de 91% des 7.3 millions d'armes en circulation au Canada qui ne seront plus fichées. La Coalition pour le contrôle des armes, créée à la suite des événements du 6 décembre, s'inquiète.

Mais...

Fait 15: Saviez-vous que 22 % des victimes de violence conjugale ont affirmé avoir été agressées sexuellement, battues, étranglées ou menacées à l'aide d'une arme à feu ou d'un couteau selon ce qu'affirme une étude de Statistique Canada sur la violence familiale publiée en 2009.

***

En 2015, lorsque vous serez près de déclencher des élections générales au pays, je souhaite que le mouvement féministe aura réussi à freiner vos mesures politiques nous faisant tous un peu reculer. L'existence même de votre gouvernement me laisse croire que notre place est encore importante dans notre société : l'égalité est loin d'être acquise.

 

Suivre Léa Clermont-Dion sur Twitter: www.twitter.com/LaClermont