LES BLOGUES

Recruteur ou séducteur menteur?

Dis-moi, est-ce que je compte toujours à tes yeux? Car, j'attends toujours.

30/10/2017 09:00 EDT | Actualisé 30/10/2017 10:51 EDT
FangXiaNuo via Getty Images

Tu m'avais pourtant dit que tu me rappellerais. J'étais heureux; j'ai attendu. J'y ai cru, mais ton silence me tue.

Tu as peut-être perdu mon numéro de téléphone, mon courriel. Tu as peut-être supprimé les éléments de ta corbeille. Tu m'as peut-être oublié. Je me retiens pour ne pas te téléphoner.

Pourtant, la séduction avait été efficace. Tu m'as clairement dit que tu m'aimais. Je ne sais plus quoi penser, je veux savoir, même si la vérité fait mal.

Sommes-nous nombreux à faire la file devant ta porte? Ne veux-tu pas me présenter? As-tu peur que j'échoue à quelconque test? Que s'est-il passé depuis notre dernier au revoir? Dois-je couper tout contact et aller voir ailleurs?

As-tu fermé boutique ou bien as-tu fait la même promesse à 1000 autres convoités parmi lesquels tu m'as perdu et pour qui il ne reste qu'une vague association entre mon visage et mon nom?

Où est mon CV? Qu'en est-il du suivi promis? Qu'advient-il de la prochaine opportunité? As-tu fermé boutique ou bien as-tu fait la même promesse à 1000 autres convoités parmi lesquels tu m'as perdu et pour qui il ne reste qu'une vague association entre mon visage et mon nom?

De désiré, je suis passé à ignoré.

Tu m'as contacté pour que je vienne te rencontrer. J'ai pris de mon temps et fait des compromis pour me libérer du travail afin de répondre à ton besoin et à l'appel. Je me suis déplacé. Nous avons discuté pendant près de deux heures. À la lueur de la conversation et d'un commun accord, nous avons compris et convenu que mon profil ne correspondait pas entièrement à celui recherché. Qu'importe, tu avais un autre client dans ton Pipeline et tu m'avais dit que ce poste était pour moi. Tu m'as fait des beaux yeux, tu m'as charmé, tu as réussi à prendre un autre poisson dans tes filets.

Dis-moi, est-ce que je compte toujours à tes yeux? Car, j'attends toujours. D'autant plus que je constate que tu épies toujours mon profil. Que cherches-tu? Pourquoi me fais-tu ça?

Pour toi, c'est ça être un professionnel?

Suis-je devenu le bouche-trou de service pour un de tes clients dans l'éventualité où quelque chose tournerait mal?

Pourquoi m'avoir fait croire à quelque chose, si dans le fond ce n'était que du bluff? Speedating en matière de recrutement afin d'augmenter ta banque de candidature et afin de présenter les actions entreprises et complétées à ton boss pour bien faire paraître tes chiffres? Suis-je devenu le bouche-trou de service pour un de tes clients dans l'éventualité où quelque chose tournerait mal?

Si jamais, tu me rappelles dans trois, quel mensonge inventeras-tu? Comment m'aborderas-tu? Me chanteras-tu encore la pomme?

Toi, dans ta fausse tour d'ivoire créée de toute pièce par ton ego, comment te sens-tu lorsque l'on te traite comme de la merde? Que l'on rit de toi et que l'on te fait perdre ton temps?

Est-ce que cela t'est arrivé tellement souvent, que pour toi, c'est l'heure de la vengeance?

Tant mieux si ce n'est pas le cas... mais, si ce n'est pas le cas, ça me dit juste que tu n'es pas un professionnel.

Dans les deux cas, je préfère t'oublier et déchirer ton numéro. Je me refais une forme et poursuivrai le jeu de la séduction ailleurs... loin des beaux parleurs, donc loin des recruteurs.