LES BLOGUES

Faites chanter vos employés!

12/12/2016 08:49 EST | Actualisé 12/12/2016 09:14 EST

Faites chanter et non du chantage! Pas de karaoké, pas de mauvaise performance, pas de honte au bureau, donc pas vraiment de mauvais souvenir à l'horizon.

Tout le monde parle au bureau, mais qui dit vraiment quelque chose d'intéressant, voire d'intelligent? Merci de ne pas répondre!

Connaissez-vous vos employés? Oui, très bien! Mais que connaissez-vous vraiment de vos employés et que connaissez-vous d'eux?

Donnez-leur le micro

Vous connaissez leur cv ; vous connaissez leurs petits bobos de surface lorsqu'ils viennent ventiler dans votre bureau; et si vous êtes chanceux, vous connaissez peut-être le nom de leur conjoint et enfants. Dans bien des cas, nous connaissons les noms quand ça fait huit ans que l'employé travaille pour vous. N'attendez pas aussi longtemps!

Au-delà de la description d'emploi et de ce que vous présumez/assumez qu'ils effectuent, dans quelle mesure savez-vous ce qu'ils font à chaque jour? Leur avez-vous déjà posé la question? Vous êtes-vous déjà assis avec eux afin de discuter de leurs tâches, de l'organisation de leur travail, de leur plage horaire, de leur acquis, des compétences nécessaires pour faire correctement leur travail? Connaissent-ils l'impact de leur travail? Sont-ils bien outillés?

Dans le merveilleux monde du travail, les employés n'ont pas l'habitude de se faire questionner sur leur travail. Ils n'ont pas l'habitude de se faire inviter à soumettre des suggestions - surtout avec des délégués syndicaux - afin d'améliorer concrètement et rapidement leur travail et leur condition de travail. Pourtant, préparez la table, mettez-les à l'aise, donnez-leur le micro et laissez-les parler.

Vous serez choqué!!!

Vous serez choqué de constater à quel point ils peuvent parler d'eux (même si vous ne leur avez pas demandé) et être des verbomoteurs. Vous serez impressionné de constater à quel point ils peuvent aborder des sujets et des positions que vous n'auriez jamais imaginé ou même espéré.

Le message et la structure du message seront peut-être décousus, mais en invitant votre employé à parler de son poste et de la compréhension de son poste, vous ne consoliderez pas seulement votre compréhension dudit poste, mais vous serez aussi en mesure de valider si vous connaissiez vraiment ce que fait votre employé. Vous serez en mesure de mieux formuler vos attentes, d'améliorer l'offre de formation et le type de support et connaissances exigées. Vous serez aussi en mesure de cibler et corriger plus rapidement les lacunes et confusions. Vous constaterez finalement que les tâches de Craig ne se limitent pas à cinq tâches, puisqu'il doit en effectuer au moins neuf pour le bon déroulement des opérations.

Le saviez-vous?

Peut-être que ça fait des mois que votre employé se sent sous-payé et ce matin vous constatez les causes. Peut-être que...

Mais surtout, vous apprendrez à connaître votre employé comme jamais auparavant. Une phrase toute simple nous ouvrant les fenêtres sur monde nouveau. « Craig, pourrais-tu me décrire étape par étape ce que tu fais comme tâches dans ta journée entre ton punch d'entrée et ton punch de sortie? »

« Je fais X et Y, mais depuis que je travaille avec Gilles, je dois faire X de telle façon parce que Gilles ne fait pas ceci ou bien cela. Donc, je repasse dernière lui et le refait, lui dit de ne pas faire Y comme ça. Des fois, ça le frustre et il chiale, donc je ramène Gilles à l'ordre un peu. Tu sais, j'ai d'autres choses à faire que de repasser derrière lui, mais je veux m'assurer que le produit que reçoit le client soit parfait, donc.. »

Et ça ce n'est que de 8 h 00 à 8 h 05... et ça continue!

De mon côté, je n'ai pas encore poursuivi le dialogue. Je n'ai pas encore demandé de précision. Je n'ai pas encore fait de sous-questions. Je n'ai formulé qu'une simple question à un employé qui n'a pas l'habitude de se faire demander comment il va et ce qu'il fait de bon ces temps-ci.

Inviter un employé dans mon bureau et lui accorder du temps que ne lui accorde que très rarement m'a permis de découvrir ou de confirmer que :

  • Gilles ne respecte peut-être pas les procédures de travail;
  • Craig fait le travail en double;
  • Gilles s'est épargné beaucoup de mesures disciplinaires grâce à Craig;
  • Craig peut agir comme mentor auprès de Gilles;
  • Craig à peut-être le profil recherché pour mon futur poste de superviseur;
  • Craig a le sens du souci, du détail et une excellente approche-client;
  • ... que vous ne saviez peut-être pas grand-chose à son sujet...

Quelques minutes d'engagement de votre part

Au-delà de vous avoir permis de comprendre le travail et la réalité du plancher des vaches de vos employés, de mieux redéfinir vos descriptions d'emploi, de valider une cohérence entre la rémunération et l'exécution du travail, le simple fait d'avoir passé le micro à vos employés pourrait engendrer gratuitement des retombés positives.

Mobilisation et engagement; satisfaction et sentiment d'appartenance; avec cette simple question, les employés auront un sentiment de considération à votre endroit pour le simple fait de vous être intéressé à eux. Ils vous respecteront davantage.

Intéressez-vous à eux et ils se soucieront de vous!

Le sentiment de faire partie de la gang et d'être en mesure de distinguer l'importance de son travail n'a pas de prix. Malheureusement, certains employés penseront toujours que si vous vous intéressez à ces derniers, ce n'est que pour faire la police afin de vous assurer qu'ils font bien ce pour quoi vous les avez engagés. D'où l'importance pour le gestionnaire de préparer la table. D'où l'importance pour les gestionnaires d'adopter une approche communicationnelle franche, directe et ouverte au dialogue.

La politique de la porte ouverte c'est bien, mais celle-ci se limite trop souvent à un monologue ou bien à un exercice de bonne conscience.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

10 habitudes de travail néfastes pour la santé

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter