LES BLOGUES

Le temps est venu de remettre l'argent dans les poches des contribuables

15/08/2014 12:15 EDT | Actualisé 15/10/2014 05:12 EDT

Les dépenses de l'État québécois ne cessent de croître, alors que les services que nous obtenons en retour ne sont bien souvent pas d'une qualité digne de ce à quoi nous serions en droit de nous attendre. Les Québécois devront faire des choix difficiles au cours de la prochaine décennie puisque la démographie devient nettement défavorable au gouvernement en raison de plusieurs facteurs notamment les prestations des régimes de retraite qui nous coûteront collectivement très cher.

Les gouvernements successifs ont négligé de prévoir en fonction de ce changement démographique, ceux-ci ont plutôt choisi de laisser aller cette trop forte progression des dépenses. D'une part en augmentant les impôts et d'autre part en balayant le problème sur le compte de la dette. Ces gouvernements qui se targuent d'avoir une vision tournée vers l'avenir ont par conséquent appauvri les générations futures. Les jeunes d'aujourd'hui ne bénéficieront manifestement pas des mêmes services que les baby-boomers ont eu l'opportunité de connaître.

Des solutions pour redistribuer la richesse en tenant compte des individus

Tout comme la Coalition avenir Québec, je crois fondamentalement que la solution à ce problème passe par une meilleure gestion des finances publiques, ainsi que par une réduction du fardeau fiscal pour la classe moyenne. Il faut arrêter de surimposer les contribuables, se justifiant d'en remettre toujours plus dans l'appareil gouvernemental sans toutefois avoir les performances escomptées en retour. Le temps est venu de plutôt remettre l'argent dans les poches des citoyens. Il est totalement inacceptable qu'un gouvernement tolère une dynamique où les cadres explosent, où l'avoir le plus coûteux soit le système de santé est précaire et où le gaspillage des fonds publics est omniprésent. J'épargne bien d'autres exemples.

À vrai dire, les Québécois ont une marge de manœuvre très faible. Ce qui a nécessairement pour effet de réduire le niveau de vie au quotidien. C'est pourquoi un gouvernement responsable doit donner un peu de répit à la classe moyenne. Il est, entre autres, impératif de renoncer à hausser les taxes. Pour ce qui est de la hausse constante des tarifs, celle-ci ne devrait jamais excéder l'inflation. Il faut également envisager de geler l'embauche dans la grande fonction publique à court terme, l'allègement des structures doit être analysé en profondeur. Le Québec est en fait dans une situation où il est tout à fait possible de faire plus avec moins.

Faire évoluer la collectivité grâce à l'économie

C'est entre autres grâce à un pouvoir d'achat plus grand que les Québécois pourront forcément faire niveler l'économie vers le haut. C'est aussi grâce à une économie prospère que le coût de la vie diminuera. Le Québec se situe au 12e rang de l'échelle canadienne soit l'avant-dernier avec un revenu disponible des ménages par habitant de 26 642$. L'écart économique entre le Québec et le reste du Canada ne cesse de s'accentuer. Une fois ces objectifs atteints, nous pourrions réellement dire sans exagération que le Québec est un des meilleurs endroits au monde où il fait bon vivre.

Collectivement, il est de notre devoir de revaloriser l'entrepreneuriat. La prospérité économique dépend en grande partie de nos entrepreneurs. Une plus grande proportion de propriétaires d'entreprises au Québec se retire de l'entrepreneuriat comparativement au reste du Canada. Le nombre d'entrepreneurs au sein de la population est en baisse et continuera de se détériorer au cours des prochaines années. Afin de remédier à cette mauvaise perspective entrepreneuriale, le gouvernement doit mettre en valeur le mentorat dans nos écoles et offrir un capital de démarrage accessible sur l'ensemble de notre territoire. Il faut de surcroît faire un effort en vue d'attirer les sièges sociaux les plus dynamiques. C'est de cette manière que nous réussirons à faire rayonner le Québec sur la scène internationale.

Un parti pris pour les contribuables

Finalement, les changements démographiques évoqués plus tôt auront pour compte de modifier plusieurs variantes. Pas seulement sur le plan économique, mais également sur le plan politique. De plus en plus, la population prendra conscience des incohérences fiscales que nous vivons et militera auprès des politiciens en faveur d'une réforme du modèle québécois. Heureusement, c'est justement le programme que la Coalition propose, et auquel j'adhère!

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les points saillants du 1er budget Leitao

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?